Archives 1er semestre 2015

Tomás Saraceno, 14 Billions (Working Title)

SKMU Sørlandets Kunstmuseum, Kristiansand (Norvège)

30.04 - 23.08.2015


Précédent Suivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


Le Sørlandets Kunstmuseum est fier de présenter une œuvre de l'artiste et architecte argentin de renom Tomás Saraceno. Pour l'installation de 14 Billions (Working Title) (2010), Saraceno a créé un modèle surdimensionné de la toile d'une araignée veuve noire. La veuve noire a un grand pouvoir venimeux. Le public est invité à se promener autour et à l’intérieur de cette installation,  composée de 8.000 fils élastiques s’étendant du sol au plafond et reliés par 23.000 nœuds ponctuels.


14 Billions (Working Title) fait partie des œuvres de l'artiste réalisées en utilisant la toile d'araignée comme point de départ. Sa fascination pour l'araignée et la manière que les astrophysiciens utilisent pour expliquer l'origine et la structure de l'univers a été le déclenchement de l'installation. Les astrophysiciens prétendent qu'il existe des similitudes géométriques significatives entre les deux phénomènes.




























English




Exposition du 30 avril au 23 août 2015. SKMU Sørlandets Kunstmuseum, Skippergata 24B – Kristiansand (Norvège). Tél. : +47 38 07 49 00. Ouverture du mardi au samedi de 11h à 16h, le jeudi de 11h à 20h, le dimanche de 12h à 16h.











 





 











Saraceno a posé une question difficile : Etait-il possible de dessiner avec précision et de mesurer une toile d'araignée réelle, de traduire ces informations en données numériques, puis d'en créer un modèle en trois dimensions ? Cela n’avait jamais été fait auparavant. En collaboration avec des astrophysiciens, des arachnologues (experts sur les araignées et les toiles d'araignées), des ingénieurs et des architectes, Saraceno a passé deux ans à développer 14 Billions. L'exposition présente également une partie du matériel de recherche qui a été produit au cours de cette période, donnant au public un aperçu du processus.


Outre l’offre d’une expérience dramatique, sensorielle et esthétique, le travail de Saraceno nous amène à réfléchir jusqu’où la réalité s’étend réellement. Il établit un parallèle entre la nature qui est à portée de main et les constellations astronomiques. De cette façon, son travail nous invite à réfléchir sur les interactions entre les éléments de notre environnement immédiat et ceux qui sont éloignés et difficiles à comprendre, entre micro et macro-cosmos. L'art de Saraceno ne doit pas être entendu simplement comme une illustration des découvertes scientifiques, mais comme un élément actif dans leur développement. Un côté important de son travail est la dimension éthique: en stimulant la science, de nouvelles idées peuvent être générées et utilisées pour créer une société plus durable.


Saraceno travaille dans le monde de l'art, mais a effectué au départ une formation d'architecte. Grâce à cela l’artiste étudie et dialogue avec les théories antérieures d’architectes visionnaires – comme celles de Richard Buckminster Fuller, Yona Friedman et Frei Otto. Comme le travail de ces esprits créatifs, les installations de Saraceno peuvent être considérées comme des explorations de pistes possibles pour un monde meilleur. Ses installations utopiques mettent en défaut notre perception de l'environnement et du paysage social, et servent de modèles pour d'autres types d'espaces et d'habitats sociaux.


Né en 1973 à Tucumán, en Argentine, Tomás Saraceno vit et travaille à Berlin. Il a étudié l'architecture à l'Universidad Nacional de Buenos Aires en Argentine de 1992 à 1999 et a obtenu des diplômes de troisième cycle de l'Escuela Superior de Bellas Artes de la Nación "Ernesto de la Carcova," à Buenos Aires (2000) et à la Staatliche Hochschule für Künste Bildende - Städelschule, Francfort am Main (2003). En 2009, il a participé au programme international d'études spatiales au Centre de recherche Ames de la NASA dans la Silicon Valley, en Californie. 14 milliards est un développement de l’oeuvre Galaxies Forming Along Filaments Like Droplets Along The Strands of A Spider’s Web que Saraceno a présenté à la 53e Biennale de Venise en 2009, dans le cadre de l'exposition collective Fare Mondi // Making Worlds organisée par Daniel Birnbaum. Au cours des dernières années, il a figuré dans plusieurs grandes expositions individuelles et collectives en Europe et aux Etats-Unis.


Les œuvres de Saraceno sont intégrées dans les collections du Museum of Modern Art à New York, du Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean à Luxembourg, du Museum für Moderne Kunst à Francfort et du San Francisco Museum of Modern Art, entre autres.


Tomás Saraceno, 14 Billions (Working Title), 2010. Elastic black rope, hooks, 8,330 x 7,630 x 5,000 mm. Courtesy of Bonniers Konsthall, Stockholm, Sweden.


Tomás Saraceno, 14 Billions (Working Title), 2010. Elastic black rope, hooks, 8,330 x 7,630 x 5,000 mm. Courtesy of Bonniers Konsthall, Stockholm, Sweden. Tomás Saraceno, 14 Billions (Working Title), SKMU Sørlandets Kunstmuseum, Kristiansand

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés