Archives 1er semestre 2015

Jannis Kounellis

Galleria Continua, San Gimignano, SI (Italie)

02.05 - 05.09.2015

PrécédentSuivant

Traduction du communiqué de presse


La Galleria Continua présente pour la première fois dans ses espaces d'exposition, une exposition personnelle de l'un des principaux représentants de l'art d'après-guerre italien, Jannis Kounellis, une figure de premier plan sur la scène internationale de l'art depuis environ 35 ans, travaillant à travers les cinq continents et présent parmi les plus prestigieuses collections d'art et des musées à travers le monde.






























English




Exposition du 2 mai au 5 septembre 2015. Galleria Continua, Via del Castello 11 - 53037 San Gimignano - SI (Italie). Ouverture du lundi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 19h et sur rendez-vous. Fermé les jours fériés.











 





 











L’oeuvre de Kounellis a été remarquée dès ses débuts par sa recherche d’une nouvelle spatialité. Il a identifié un quintal de charbon entassé sur le sol de son atelier comme un élément d’une conception différente de la pratique artistique. L’utilisation de matériaux considérés comme non-picturaux, provenant directement de la vie quotidienne, l’a initié à des formes, couleurs et odeurs distinctives d’éléments naturels primaires ou technologiques, qu’il a transformé en énergies poétiques à travers les l’imaginaire, le mythe, la culture, les idéaux classiques ou religieux, les passions. L’abandon du concept traditionnel de la représentation picturale par une « sortie de l’image » radicale, lui a fourni un vocabulaire artistique qui, depuis 1967, lui permet d’imaginer une spatialité issue chaque fois de lieux et contextes différents.


Le parcours de Kounellis découle de l’impulsion libertaire et visionnaire d’un art fondé sur une extrême mobilité dialectique avec des sites, des personnes et des signes. La dimension du temps a été et constitue toujours l’une des principales préoccupations de l’œuvre de l’artiste, élaborée dans un engagement constant avec l’histoire, avec quelque chose qui dépasse le présent et stimule une tension entre le passé et le futur. Ainsi, son travail ne semble pas influencé par l’actualité mais par la tragédie qui va au-delà du temps. « J’observe les détails, émotionnels et formels, des déviations de l’histoire », dit l’artiste, « Je suis très fortement en recherche d’une unité, bien qu’irréalisable, utopique, impossible, et précisément pour ces raisons, dramatique. » Après avoir contribué au fondement et au développement de l’Arte Povera, Kounellis a plus récemment mis l’accent sur le rôle de l’artiste, et sa mission civile dans la société contemporaine.


Les œuvres de Jannis Kounellis sont imprégnées d’un grand lyrisme avec un aspect austère. Son vocabulaire artistique découle d’associations avec des phénomènes perceptibles, la vie et l’héritage de l’humanité, et veut atteindre et toucher les aspects intrinsèques de l’expérience, les signes ataviques des lieux. L’artiste œuvre avec des « structures de résistance » qui ont leur poids propre, et élude le vague et le suggestif, des éléments qui restaurent la souveraineté et le pouvoir du substrat commun. Parfois, ce sont de larges portes et fenêtres remplies de pierres ou de livres, de fragments de sculptures ou de colonnes de pierre. En d’autres occasions, des murs d’étain avec des étagères supportant des sacs pleins ou vides. À San Gimignano, on découvre une poutre imposante, une sorte de croix, qui soutient un sac percé par un couteau. Pour saisir le sens des matériaux employés par Kounellis, et même souligner leurs implications ésotériques, il est toujours bon d’observer leur capacité évocatrice, les éventuels souvenirs littéraires que peut susciter leur présence. « L’argile est de la matière, le métal est de la matière, le papier est de la matière. On a besoin d’agrandir l’idée de la matière: la matière donne forme, la matière qui fait penser, la matière qui devient signifiante. Un quintal de charbon, charbon, pas un poids abstrait. Un poids est ce qu’il dissimule, son histoire, sa moralité. Les choses deviennent plus réelles, plus vraies. » déclare Kounellis.

o

 



Jannis Kounellis, Galleria Continua, San Gimignano

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés