James Turrell, Plus tôt que plus tard, Cratère de Roden
Kayne Griffin Corcoran, Santa Monica (USA)

25.05 - 20.07.2013


Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse E-Flux

 

Kayne Griffin Corcoran présente une exposition de l’artiste international James Turrell, organisée par Richard Andrews. Elle présentera des dessins, des photographies et des maquettes, ainsi que des notes, des outils et des plans architecturaux qui retracent l’évolution de la vision de Turrell pour le projet du Roden Crater préparé sur plus de quatre décennies. L’exposition intégrera également une salle de méditation, environnement immersif de sa série Perceptual Cells.


L’exposition inaugurera le nouvel espace de la galerie Kayne Griffin Corcoran à Los Angeles. L’espace de 4500 m² en cours de rénovation par le cabinet d’architectes Standard de Los Angeles sera aménagé avec des dispositifs spécifiques conçus par James Turrell comme un « Skyspace » permanent avec les systèmes d’éclairage correspondants dans les espaces intérieurs et la cour.



Exposition du 28 mai au 20 juillet 2013. 1201 South La Brea Avenue - Los Angeles, CA (USA).


James Turrell, Plus tôt que plus tard, Roden Crater, Kayne Griffin Corcoran, Santa Monica

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

James Turrell a foi dans dans la perception humaine de de son environnement réel. Il l’exprime ainsi : « Mon art réside dans ce que vous voyez ».  Ses études dans ce domaine ont dépassé les murs des plus importants musées et galeries. Depuis 1972, James Turrell a transformé le Roden Crater, volcan naturel situé au nord de l’Arizona, en une œuvre d’art monumentale, conjuguant l’astronomie, l’architecture et l’ingéniérie. Comme Stonehenge, Jaipur et d’autres observatoires à ciel ouvert du passé des civilisations, Roden Crater est conçu pour révéler et densifier les phénomènes célestes.  La construction projetée et achevée intègre un  réseau complexe d’espaces intérieurs et extérieurs qui diffuse la lumière directe ou réfléchie du soleil, de la lune et des étoiles, de manière à accroître la perception et l’attention des visiteurs à la relation entre les mondes de l’extérieur et de l’ intérieur, de l’individu et de l’infini.


James Turrelll a développé son projet Percepuals Cells « pour transmettre le plaisir de la découverte sur la lumière que j’ai vécu dans la psychologie de la perception ». La salle de méditation (2013) est un espace immersif total démontrant les effets psychologiques puissants dus à la fois à la lumière et au son. Elle accueille deux personnes à la fois, qui s’allongent dans une pièce de forme sphérique et sont exposés à une évolution de séquences de lumière progressive échantillonnée durant 15 minutes. L’expérience devient physique lorsque les zones sensibles de la peau sont activées, ce qui entraîne une perception accrue de la couleur et de l’intensité lumineuse.


En 2013, un trio en partenariat d’expositions majeures de James Turrell est organisé :  en mai au Los Angeles County Museum of Art, en juin au Musée des Beaux-Arts de Houston et au Solomon R. Guggenheim Art Museum à New York.


James Turrell, portrait © Florian Holzherr


Inauguration du nouveau site de la Kayne Griffin Corcoran à Los Angeles

Archives 1er semestre 2013