Camp Out : trouver un abri dans un monde instable, Laumeier Sculpture Park, St Louis

Camp Out : trouver un abri dans un monde instable
Laumeier Sculpture Park, St Louis (USA)

02.06 - 16.09.2012














Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse E-Flux


Out Camp : trouver un abri dans un monde instable étudie les diverses manières dont le rêve de la maison a implosé au cours des trois dernières décennies et comment de nouvelles formes d’habitation pourraient se construire à leur place. L’exposition explore nos besoins actuels et souhaite proposer des visions alternatives de la nature et du paysage à travers l’environnement bâti en présentant une diversité d’approches.


Quelques exemples

L’artiste hollandais Dré Wapenaar transforme la traditionnelle et salutaire expérience du camping avec son œuvre futuriste Treetent (2005) entrée dans la collection Laumeier. Au lieu de la série des tentes faisant sa réputation, Treetent est attachée à un arbre comme une gousse inattendue.


Cet esprit de création d’un abri dans nos environnements habituels pour des raisons pratiques et sociales se reflète dans l’œuvre de Michael Rakowitz. Son paraSITE, cocon fabriqué avec des sacs e plastique et du ruban adhésif, met non seulement en évidence la fragilité de la vie en plein air, mais donne une visibilité à la population des invisibles sans-abri qui vivent parmi nous.


Opérant dans le contexte de Laumeier considéré comme le cœur vert de Sunsets Hills, Missouri, l’artiste Kim Yasuda travaille avec des habitants pour mettre la fondation en position de relais entre amis et voisins. Elle évoque sa démarche comme une chasse et une cueillette. Son jardin communautaire ainsi qu’un poulailler fourniront de la nourriture pour la communauté tout au long de l’été jusqu’au repas partagé du 7 septembre.


Emily Speed utilise des vêtements comme matériau d’abri dans son œuvre Inhabitant (St. Louis) (2012), nourrie par sa résidence à Saint-Louis avant l’exposition et qui utilise les caractéristiques de l’architecture locale.


Le projet d’Oliver Bishop-Young, Skip Conversions, élève l’idée de la fouille de poubelles à une forme d’art. Laumeier a commandé une nouvelle version de l’œuvre, intitulée High Rise (2012), benne à ordure où s’empilent des meubles mis au rebut et enveloppée de brindilles, de feuilles et de détritus trouvés dans le parc, qui offrira un nouveau lieu de nidification pour les oiseaux, les insectes et autres animaux indigènes


Cette exposition qui invite l’art cherche à sensibiliser sur la culture, la communauté et les nombreuses variantes de l’habitat. Plus important encore, l’exposition étudie la manière dont le public va explorer le domaine de l’habitat et ses nouvelles propositions dans le parc de sculptures de Laumeier dans le Missouri.
















Exposition du 2 juin au 16 septembre 2012. Laumeier Sculpture Park, 12580 Rott Road, 1-270 & 1-44 in Sunset Hills - St Louis, MO 63127. Parc ouvert tous les jours de 8h au crépuscule. Expositions intérieures de 10h à 17h du mardi au vendredi et de 12h à 17h les samedi et dimanche. Fermé les jours fériés.











© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Dré Wapenaar, Treetent, 2005. Canvas, wood, powder coated steel, edition of 2, dimensions variable. Laumeier Sculpture Park Collection with funds from the Mark Twain Laumeier Endowment Fund. Photo: Shaun Alvey.


Dré Wapenaar, Treetent, 2005. Canvas, wood, powder coated steel, edition of 2, dimensions variable. Laumeier Sculpture Park Collection with funds from the Mark Twain Laumeier Endowment Fund. Photo: Shaun Alvey.

Archives 1er semestre 2012