Michael Jones McKean, L'arc-en-ciel, Bemis Center, Omaha

Michael Jones McKean, L'arc-en-ciel
Bemis Center, Omaha (USA)

01.06 - 15.09.2012
















Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse Art-Agenda


Michael Jones McKean : L’arc-en-ciel : certaines idées de la lumière et des ombres entre les formes.


L’exposition de Michael Jones McKean crée un simple, mais phénoménal événement visuel : la création d’un arc-en-ciel dans le ciel. Cette œuvre d’art développée au-dessus du centre d’art utilise les matériaux les plus simples : la pluie et la lumière du soleil. Deux fois par jour par temps clair, pendant 20 minutes chaque fois, apparaît un arc-en-ciel au dessus du centre d’art Bemis à Omaha.


Il s’agit d’une commande issue d’une vaste collaboration interdisciplinaire. Des experts de l’irrigation et des eaux de pluie de Lindsay Corporation et Watertronics, des ingénieurs en structure et mécanique, des scientifiques de l’atmosphère et des experts en plomberie et électricité ont aidé Michael Jones McKean à la réalisation de cette installation in situ. Le travail de l’artiste doit amplifier les qualités festives, séduisantes et insaisissables de l’apparition spectaculaire d’un arc-en-ciel.


En prélude à l’exposition, des modifications majeures ont été apportées au centre d’art Bemis qui comporte cinq étages, transformé en entrepôt industriel devenu entièrement autonome en récolte d’eau et système de stockage à grande échelle. Tout au long du déroulement du projet, les eaux pluviales collectées ont été filtrées et stockées à 6 mètres au-dessus du sol dans des réservoirs de 10 500 galions (chacun équivalant en France à 3,78 litres). Une pompe de 60 CV sous pression à 9 buses a été installée sur le toit du centre d’art. Dans la matinée et au crépuscule, un gros volume d’eau sera projeté au-dessus de l’immeuble où l’arc-en-ciel apparaîtra. Selon les conditions atmosphériques, la lumière solaire disponible et l’angle changeant du soleil dans le ciel, chaque arc-en-ciel aura une qualité différente où on pourrait le voir comme distant de mille pieds ou possible à toucher avec la main.


Un arc-en-ciel fonctionne comme une expérience visuelle pour tous. Il est par nature temporaire, indéterminé et merveilleux. Il existe quelque part entre le réel et la représentation, entre le réel et l’artifice. Michael Jones McKean s’intéresse particulièrement à l’arc-en-ciel pour sa forme complexe – éphémère et ancrée dans la mythologie – qui possède une existence hors du temps comme d’autres purs phénomènes optiques. L’image de l’arc-en-ciel subsiste dans le temps, dépassant nos histoires connues et archivées, et agit comme une forme constante invariable. Bien que le symbole de l’arc-en-ciel ait été coopté, politisé, marchandisé, son image réelle possède toujours une capacité à nous détacher de la vie quotidienne. Il reste symbole d’espoir, de désir, d’optimisme, plein de sens et de fantasmes.


L’œuvre de Michael Jones McKean constitue une œuvre lourde de complexité logistique, une expérience visuelle temporaire pleine de silences, de délicatesse. Sa réalisation est l’aboutissement d’un travail interactif capital entre art, science, écologie et ... émerveillement.












Exposition du 2 juin au 16 septembre 2012. Laumeier Sculpture Park, 12580 Rott Road, 1-270 & 1-44 in Sunset Hills - St Louis, MO 63127. Parc ouvert tous les jours de 8h au crépuscule. Expositions intérieures de 10h à 17h du mardi au vendredi et de 12h à 17h les samedi et dimanche. Fermé les jours fériés.











© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Michael Jones McKean, The Rainbow, 2011 (test)


Michael Jones McKean, The Rainbow, 2011 (test)

Archives 1er semestre 2012