Expositions en cours

Olafur Eliasson, Horizons tremblants

Castello Di Rivoli (Italie)
03.11.2022 - 26.03.2023

PrécédentSuivant

Communiqué de presse


Du 3 novembre 2022 au 26 mars 2023, le Castello di Rivoli Museo d'Arte Contemporanea présente l'exposition Olafur Eliasson : Orizzonti tremanti / Horizons Tremblants. L'artiste transforme l'aile Manica Lunga du Castello di Rivoli en installant une nouvelle série de six œuvres d'art immersives en forme de coin optique dans la longue galerie. À l'intérieur de chacun, le spectateur peut voir des motifs complexes se dérouler en un courant fluide dans un espace panoramique à 360 degrés qui semble plus vaste que physiquement possible - avec des illusions d'optique créées par des miroirs et des projections de lumière.








































 


















































English
























Expositions en cours et à venir

Depuis la fin des années 90, la pratique d'Eliasson associe la mémoire de la rencontre avec la nature avec les vastes sections de la science et de la pensée écologique, proposant des œuvres qui invitent à la participation active de ceux qui les découvrent. Orizzonti tremanti présente de nouvelles œuvres issues d'expérimentations menées par l'artiste dans son atelier berlinois. Eliasson s'est inspiré des instruments scientifiques, en tenant compte du rôle ambivalent qu'ils ont joué à travers l'histoire. Réalisées au cours de la dernière année, les nouvelles œuvres exposées proposent une relation plus étroite entre le corps et l'esprit, reconnaissant la valeur de l'expérience subjective et sensorielle.

Dans la Manica Lunga – une vaste galerie baroque – l'exposition s'ouvre sur Navigation star for utopia, 2022, une œuvre lumineuse et suspendue qui accueille les visiteurs. Ses faisceaux de lumière colorée traversent l'espace et dessinent des effets de lumière, suggérant presque un outil d'orientation pour l'avenir.

Vient ensuite la série d'œuvres créées par l'artiste pour l'espace du Manica Lunga : Votre kaléidorama curieux, Votre kaléidorama puissant, Votre kaléidorama autoréflexif, Votre kaléidorama hésitant, Votre mémoire du kaléidorama et Votre kaléidorama vivant. Chacun est fixé sur le mur de la galerie et orienté selon un angle différent. Les visiteurs entrent par le bas des installations ou se font face pour découvrir des projections de lignes, de formes et de motifs illuminés. Ceux-ci sont générés en temps réel à l'aide d'un faisceau de projecteur soit réfléchi par un bassin d'eau adjacent, soit projeté à travers un système de lentilles. Eliasson appelle ces œuvres des kaléidoramas, combinant les mots kaléidoscope et panorama.

Eliasson les décrit ainsi : « Ils sont, en un sens, les deux : ils utilisent l'effet miroir du kaléidoscope pour évoquer des espaces panoramiques ou paysagers qui semblent plus grands que le lieu physique dans lequel ils sont montrés, un espace dans lequel vous pouvez vous tenir debout. Ils ouvrent de nouveaux horizons dans leurs surfaces réfléchissantes, déployant des espaces dans lesquels vous rencontrez des vagues, des lignes d'horizon, des reflets, des bandes de lumière diffractées dans les couleurs du spectre visible, et vos propres ombres et celles des autres visiteurs se multiplient. Debout à l'intérieur de ces kaléidoramas, vous aurez peut-être l'impression de regarder le temps se dérouler. C'est l'occasion de reconsidérer votre sens de l'échelle et du temps, comme lorsque vous étudiez depuis un télescope des images de l'espace lointain, qui viennent des limites mêmes de notre imagination.

Dans tous les kaléidoramas, le public observe des modèles complexes d'éléments oscillants interagir pour créer un environnement visuel et spatial en évolution. Les compositions visuelles se gonflent et s'affaissent en fréquence et en rythme – certaines en vagues douces, d'autres en tremblements violents – selon le comportement de l'eau ou l'influence d'instruments optiques.

L'exposition culmine avec Your non-human friend and navigator, 2022, avec des pièces suspendues dans les airs et installées au sol. Cette nouvelle installation est réalisée à partir de deux morceaux de bois flotté, des rondins emportés par la mer, usés par l'action des éléments. Eliasson a ramassé le bois sur les plages d'Islande, où les grumes atterrissent après avoir parcouru de nombreux kilomètres depuis des pays lointains. La présence d'un aimant oriente la partie suspendue de l'œuvre selon l'axe nord-sud, tandis que les fins voiles d'aquarelle appliqués sur le bois posé au sol évoquent les courants marins qui l'ont entraîné sur des milliers de kilomètres.

"L'œuvre d'Olafur Eliasson", explique Carolyn Christov-Bakargiev, directrice du musée Castello di Rivoli, "contient des échos de l'Arte Povera, en particulier de Giuseppe Penone, Pier Paolo Calzolari, Giovanni Anselmo et Marisa Merz, qui sont des artistes importants de notre collection et dans la région de Turin où a émergé l'Arte Povera. A travers son art, la pensée processuelle et écologique des années 60 est liée à la vision contemporaine comme un développement organique.

La conservatrice en chef et commissaire de l'exposition Marcella Beccaria commente : « Dans Orizzonti tremanti, Olafur Eliasson nous invite à ouvrir notre regard au-delà des limites du visible, du vertige de l'espace profond à l'émotion de la rencontre avec nous-mêmes et nos paysages intérieurs. En impliquant le corps et l'esprit, les œuvres contribuent à rendre perceptible le rôle de chacun dans la production du réel et dans la construction de ce présent instable.

À l'occasion d'Orizzonti tremanti, l'installation d'Eliasson Your circumspection disabled, 1999, est installée dans la mezzanine de la Manica Lunga, la galerie pour laquelle elle a été conçue à l'origine. En décembre, à l'occasion du 38e anniversaire du musée, The sun has no money (2008) sera installé dans la galerie voûtée du XVIIIe siècle pour laquelle la pièce avait été initialement prévue par Eliasson.

Commissaire d’’exoposition : Marcella Beccaria

L'exposition est organisée conjointement avec l'exposition de l'artiste présentée au Palazzo Strozzi à Florence.













Installation view, Olafur Eliasson: Orizzonti tremanti / Trembling horizons, Castello di Rivoli Museo d’rte Contemporanea, Italy, 2022 Photo by Agostino Osio © 2022 Olafur Eliasson


Installation view, Olafur Eliasson: Orizzonti tremanti / Trembling horizons, Castello di Rivoli Museo d’rte Contemporanea, Italy, 2022 Photo by Agostino Osio © 2022 Olafur Eliasson

Exposition du 03 novembre 2022 au 26 mars 2023. Castello Di Rivoli, Piazzale Mafalda di Savoia - 10098 Rivoli TO (Italie). T. +39 011 956 5222. Ouverture du mercredi au vendredi de 10h à 17h, samedi et dimanche de 11h à18h.




 











 





 



























 





 











Olafur Eliasson, Horizons tremblants, Castello Di Rivoli, Italie

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2022. Tous droits réservés