Expositions en cours

Archéologie cosmique: Explorations dans le temps et l’espace

EPFL Pavillons, Lausanne (Suisse)
16.09.2022 - 05.02.2023

PrécédentSuivant

Communiqué de presse


Comment pouvons-nous, en tant qu'humains, commencer à comprendre l'énormité du cosmos dans le temps aussi bien que dans l'espace ? Cette question déconcertante a poussé notre espèce à inventer des technologies de plus en plus sophistiquées pour voir et cartographier les cieux, d'abord depuis la Terre, puis plus récemment à l'aide de sondes envoyées pour explorer et documenter les profondeurs de l'espace.









































 


















































English
























Expositions en cours et à venir

Cosmos Archaeology: Explorations in Time and Space rassemble les données des missions d'exploration spatiale les plus importantes et les plus célèbres ainsi que d’autres moins connues mais tout aussi étonnantes pour savoir tout ce qu'il y a à savoir sur notre univers. Les contributions de pointe de la science intègrent les images des télescopes spatiaux Hubble et Webb de la NASA, les ensembles de données de l'Agence spatiale européenne et de l'observatoire Square Kilometre Array et les sons du rover Perseverance Mars de la NASA. Des pionniers de l'espace sont également célébrés, tel l'astronaute suisse Claude Nicollier, au côté de deux héros historiquement ignorés en raison de leur genre ou de leur couleur : l'astrophysicien Jocelyn Bell et le premier stagiaire afro-américain de la NASA Edward Dwight.

Au cœur de l'exposition est présentée l’intense collaboration de recherche durant deux ans entre le Laboratoire de muséologie expérimentale (eM+) et le Laboratoire d'astrophysique (LASTRO) de l'EPFL. Grâce à ce projet, Cosmos Archaeology affronte certains des problèmes les plus importants auxquels est confrontée l'astrophysique aujourd'hui.

La capture d'informations sur notre univers va des impulsions radar, un éventail de fréquences radio, des lectures spectrales à la photographie conventionnelle augmentée des objectifs, miroirs et télescopes les plus puissants au monde. Pour cette raison, les astrophysiciens sont confrontés à l'impossibilité de traiter des exaoctets de données, dont une grande partie prend la forme d'ensembles de données numériques. En parallèle, les astronomes ont eu tendance à utiliser l'illustration graphique pour représenter le cosmos. Le genre nous est à tous familier, car il ressemble beaucoup à la science-fiction ou à l'illustration fantastique. Bien qu'esthétiquement séduisantes, les approches illustratives signalent au spectateur que ce qu'il observe n'est ni réel ni basé sur de vraies données. Au cours des dernières décennies, cependant, les astrophysiciens ont cherché à exploiter la puissance des technologies immersives et interactives pour la visualisation d'ensembles de données réels.

Dans une association parfaite entre la forme et le contenu, les laboratoires d'astrophysique du monde entier, dont le LASTRO de l'EPFL, ont commencé à construire un modèle 3D complet de l'univers ainsi que les appareils pour l'explorer. Les défis de cette entreprise vont bien au-delà du problème apparent de la construction d'une architecture virtuelle suffisamment complexe et dynamique pour la pluridimensionnalité et l'élasticité de l'espace-temps, et encore moins à l'échelle de l'univers.

Les 19 installations qui composent Cosmos Archaeology reprennent ces innovations pour dissiper les clichés de l'astro-illustration et de «l'expérience» virtuelle - pour ouvrir un portail permettant au public d'accéder directement à cet ensemble de données sur l'univers avec lequel les astrophysiciens peuvent également travailler. Les applications uniques créées pour Cosmos Archaeology incluent une interface à six degrés de liberté pour visualiser l'effet de lentille gravitationnelle d'Einstein sur un plan cosmique. Une autre installation interactive nous propulse dans un univers dynamique dans lequel nous pouvons librement naviguer dans un superbe modèle 3D du cosmos situé dans un environnement de grotte immersif.

La préoccupation mondiale de la pollution de l'espace est également intégrée au premier plan de Cosmos Archaeology. Avec les millions de débris spatiaux qui obscurcissent notre vision du ciel, la nécessité de tracer et de visualiser la présence et la trajectoire de fragments en orbite autour de la Terre est mise en évidence dans trois projets de visualisation de données son et image créés par des scientifiques et des artistes.

L'exposition présente diverses œuvres de plusieurs artistes contemporains qui ont intégré des données astronomiques pour explorer le cosmos à leur manière. Enfin, faisant écho à l'esthétique steampunk, l'artiste cinétique suisse Pascal Bettex a créé un modèle ludique de l'univers à l'aide de plaques de cartographie stellaire offertes par le Sloan Digital Sky Survey. Cosmos Archaeology affirme le potentiel de l'art à transcender l'illustration et à devenir un instrument à la fois de connaissance et de science.

Artistes : Simone Aubert, Pascal Bettex, Lily Hibberd, Anna Hoetjes, Theodore Kruczek, Project Adrift (Cath Le Couteur et Nick Ryan), Quadrature (Juliane Götz et Sebastian Neitsch), Florian Voggeneder

Commissaires : Pr Sarah Kenderdine, Pr Jean-Paul Kneib















Florian Voggeneder, analog_artefacts, 2022. Courtesy  of  Florian Voggeneder.

 

Florian Voggeneder, analog_artefacts, 2022. Courtesy  of  Florian Voggeneder.

Exposition du 16 septembre 2022 au 16 février 2023. EPFL Pavilions, Place Cosandey - 1015 Lausanne (Suisse). T. +41 21 693 65 01. Ouverture du mardi au dimanche de 11h à 18h.







 











 





 



























 





 











Archéologie cosmique: Explorations dans le temps et l’espace. EPFL Pavilions, Lausanne, Suisse

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2022. Tous droits réservés