Archives 2ème semestre 2013

Tomás Saraceno, Solar Bell
Maasvlakte 2, Rotterdam (Pays Bas)

10 - 25.08.2013 (Si le temps le permet)


Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse

 


Et si un bâtiment était si léger que par une journée venteuse il pouvait décoller et s’élever dans les airs? C’est la question que Tomás Saraceno s’est posé lors de l’élaboration de Solar Bell, le projet final de la série d’œuvres créées pour accompagner l’expansion du port de Rotterdam avec la construction du Maasvlakte 2. Depuis le début de ce vaste projet de remise en état des terres commencé il y a cinq ans, des artistes ont été invités à l’observer, l’analyser et l’interpréter. Leurs visions et projets artistiques ont fonctionné comme des balises tandis que les contours de la nouvelle terre prenaient lentement forme. Voir d’autres projets de l’édition 2013.











Les démonstrations de Solar Bell auront lieu à proximité du centre d’information FutureLand à Maasvlakte les 10 (14 heures), 11, 17, 18, 24 et 25 août 2013 (13 et 15 heures). Ces événements ne peuvent avoir lieu que dans les conditions météorologiques adéquates. Consulter l’avertissement météo sur www.portscapes2.nl et www.taak.me.



Tomas Saraceno, Solar Bell, Maasvlakte 2, Rotterdam

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Tomás Saraceno, Solar Bell, 2013. Collage, Portscapes 2 Rotterdam © Tomás Saraceno


Avec Solar Bell, l’artiste visionnaire Tomás Saraceno partage ses rêves d’une nouvelle terre utopique, non gagnée sur la mer, mais sur la gravité même. Solar Bell est une sculpture volante, une vision de place flottante, une tour d’observation en vol stationnaire. Ce projet en cours fait suite à une série de travaux dans lesquels Saraceno a exploré le vent et les structures sonores. Son autre projet, Cloud City, où les villes flottent au-dessus des nuages, est alimenté entièrement par des économies humaines, sociales et environnementales renouvelables. Comme l’a énoncé R.B. Fuller, il n’y a pas de crise de l’énergie, il y a une crise de l’ignorance. « Le jeu est l’un des processus d’apprentissage de la vie. C’est la culture de ce que nous ne pensons pas être possible, dit Saraceno. Avec la capacité de flotter, nos frontières traditionnelles seront croisées entre la terre et l’espace, entre l’art, l’architecture et la science. »

Solar Bell, uniquement soulevée par le vent, est construite à l’appui des dernières technologies dans le domaine des matériaux légers et des technologies énergétiques durables. Pour optimiser la réalisation de son projet, Saraceno et son équipe ont travaillé en étroite collaboration avec la faculté de génie aérospatial de la TU Delft (Pays-Bas). La structure utilise des tubes en fibre de carbone léger et extrêmement robuste et des panneaux solaires flexibles pour la rendre plus légère que l’air. Les voiles sont faites de panneaux solaires minces comme du papier. La conception de Solar Bell est basée sur un modèle de tétraèdre modulaire, ou pyramide à quatre côtés, inventé par Alexander Graham Bell au cours de ses premières études sur les vols habités. Bell a fait d’importantes découvertes dans le domaine de l’aviation et de la construction de cadres, et trouvé la plus forte structure géométrique du cosmos connu, l’octet truss - la même trame de l’espace que Buckminster Fuller a installée plus tard dans son dôme géodésique. Saraceno redonne vie à l’héritage de Bell en utilisant les matériaux et les connaissances de notre temps.

Une maquette de cinq mètres de haut de Solar Bell, avec ses panneaux solaires, en miroir et transparents, sera montrée au public à Massvlakte 2 lors de trois week-ends en août 2013. Consulter le site web www.portscapes2.nl pour plus d’informations.

«  Le travail de Tomas Saraceno défie les notions traditionnelles de l’espace, du temps, de la gravité, de la conscience et de la perception par des moyens architecturaux, sociaux et communautaires qui sont utopiques et de nature participative. Le ciel et la terre sont interchangeables dans ses installations, dans lesquelles des jardins flottent et des gens réalisent leur désir de longue date de flotter librement. Inspirée par un désir de modifier nos modes de vie et notre expérience de la réalité, chaque œuvre est une invitation à concevoir de nouveaux moyens d’apprendre, de sentir et d’interagir avec les autres. Surtout, les œuvres nous montrent que la possibilité de transformer le monde est toujours à la portée de ceux qui sont prêts à collaborer à sa conception et sa construction. L’œuvre de Tomas Saraceno est peut-être l’ensemble des outils qui nous manquaient. »Rodrigo Alonso

Solar Bell est partie intégrante de l’exposition Portsapes 2, une série de projets artistiques à découvrir à proximité de la construction de Maasvlakte 2 FutureLand du 29 juin au 10 octobre 2013. Les autres œuvres réalisées pour Massvlakte 2 ont pour créateurs HeHe, Jan Konigs, Fritz Haeg, Marie-José Jongerius et Dorothée Meyer. Voir la page consacrée à HeHe et Fritz Haeg.

Portscapes 2 est une initiative de l’administration portuaire de Rotterdam NV co-produite par SKOR | Fondation pour l’art dans le domaine public. Depuis juillet 2012, la coopérative TAAK a repris l’élaboration du programme du projet Portscapes 2.

Tomás Saraceno, Solar Bell, 2013. Collage, Portscapes 2 Rotterdam © Tomás Saraceno