Archives 1er semestre 2014

The Eden’s Edge Project

Mackey Garage Top, Los Angeles (USA)

17.04 - 16.08.2014

Précédent Suivant

English



Traduction du communiqué de presse


La 5ème édition de MAK Center’s Garage Exchange Vienne-Los Angeles au Mackey Garage Top présente les œuvres de l’artiste en résidence Gerhard Treml auprès de celles des artistes Kaucyla Brooke et David Lamelas.















Exposition du 18 avril au au 16 août 2014. Mackey Garage Top, 1137 South Cochran Avenue - Los Angeles 90019 (USA). Ouverture vendredi et samedi de 11h à 18h.










The Eden’s Edge Project, Mackey Garage Top, Los Angeles

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Photographie: capture d’écran de Time Square, Eden's Edge, 2014, Video, 6:30 min.

Photographie: capture d’écran de Time Square, Eden's Edge, 2014, Video, 6:30 min.


Gerhard Treml intègre une équipe multidisciplinaire explorant les contextes narratifs et les relations spatiales qu’ils construisent dans notre interprétation du monde physique. Son équipe est particulièrement préoccupée par les environnements vernaculaires où s’enracinent les histoires et mythologies quotidiennes. Cette exposition présente l’un des paysages les plus emblématiques d’Hollywwod, le désert californien. Étroitement relié à des films et à des mythes relayant les hauts récits américain du Far West, la nouvelle frontière et la terre d’opportunité, ce paysage particulier est exemplaire des lieux transitoires d’identités. Treml présente neuf courts-métrages basés sur des entretiens avec des habitants du désert, créant un portrait de la région à partir des récits de vie de ses habitants. Les films sont projetés sur un écran de sable sur le sol de la galerie. Autres artistes du groupe: Leopold Calice, Laurent Fathollazadeh, Christina Linortner, Elisabeth Marko, Tarique Qayumi, Steve Rowell, Edith Schwarzl, Hannah Stippl.

David Lamelas et Kaucylia poursuivent ce propos en déstabilisant et révélant la politique de l’identité dans leurs récits sur le désert américain. Ce que le philosophe Mikhaïl Bakhtine a souligné comme pouvoir interprétatif de genre est spectaculairement démontré dans le film de David Lamelas, The Desert People (1974), avec cinq personnes en voyage sur la route qui s’entretiennent de manière séparée avec des membres de la tribu des Papago, et découvrent de très différentes vérités. Les scènes de road movie dialoguent avec un documentaire - face à la caméra - dans une histoire semi-fictive produite dans un film rapportant son processus d’adaptation lors de son arrivée à Los Angeles en provenance de Londres.

Dans This Land is your Land - Cette terre vous appartient, Kaucyila Brooke a créé une séquence de plusieurs panneaux colorés en photomontage fixés contre l’arrière de Monument Valley. Dans cette pièce, le lieu favori de tournage de John Ford. Elle y met en scène des figures féminines en discussion sur leur relation à la narration du paysage de l’Ouest. Dans cette œuvre, le récit se révèle comme un outil pour reconfigurer et reconstruire les relations de pouvoir entre les sexes codifiés à l’ouest des Etats-Unis. Elle a été réalisée en 1987 alors que Kaucyila Brooke vivait à Tucson, en Arizona, et montre son intérêt précoce pour les traces de l’absence du choix des femmes dans le récit sur l’Ouest. This Land is your Land - Cette terre vous appartient a été reconstruit spécifiquement pour l’exposition.