Archives 1er semestre 2014

Bill Viola: Passions

Kunstmuseum Bern (Suisse)

12.04 - 20.07.2014

Précédent Suivant

English



Traduction du communiqué de presse E-Flux


Bill Viola (né en 1951 à New York) est considéré comme l’un des représentants les plus illustres de l’art vidéo au niveau international. Il produit depuis plus de trente ans des œuvres et des installations vidéo, des environnements sonores, des performances musicales électroniques et des productions télévisuelles. Viola présenta notamment une œuvre très remarquée à la Biennale de Venise en 1995 et 2007, et après la première exposition monographique en 1993 au Musée des Beaux-Arts Lausanne, ses travaux ne furent présentés en Suisse que dans des expositions de groupe. Cette exposition personnelle au Musée des Beaux-Arts de Berne et à la Collégiale de Berne mettra donc fin à cette situation.













Bill Viola: Passions, Kunstmuseum Berne

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Exposition du 12 avril au 20 juillet 2014. Kunstmuseum Bern, Holderstrasse 8-12 - 3000 Bern 7 (Suisse). Tél. +41 (0)31 328 0944.  Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 17h, nocturne le mardi jusqu’à 21h.











Dans les installations vidéo de Viola, le spectateur est totalement immergé dans des univers visuels et sonores qui font appel à la technologie la plus avancée et se caractérisent par leur précision et leur force visuelle. Depuis le début des années 1970, Viola se consacre à l’exploration du médium de la vidéo dans le but d’y approfondir les phénomènes de la perception sensible comme voie d’accès à la connaissance de soi. Son œuvre repose sur la confrontation avec des expériences existentielles fondamentales telles que la naissance, la mort et la conscientisation et telles qu’elles se manifestent aussi aux origines de l’art et des traditions de la spiritualité orientale et occidentale, notamment dans le bouddhisme zen, le soufisme musulman et la mystique chrétienne. Viola a contribué de manière essentielle à l’établissement de la vidéo comme un grand médium de l’art contemporain et a permis d’en élargir le champ, aussi bien dans ses rapports avec la technologie que sur le plan de ses contenus et de ses liens avec l’histoire.


Le Musée des Beaux-Arts de Berne a déjà acquis des œuvres de Viola au début des années 1990 et ainsi intégré un pionnier de l’art vidéo au sein de ses collections. Par l’observation des paysages qu’elles proposent, les quatre œuvres sélectionnées pour l’exposition – réparties dans tout le musée, chaque projection occupant une salle – témoignent de l’intérêt de Viola pour la perception multimédia et sa transformation progressive en questionnements existentiels touchant au spirituel. Présentées en parallèle à la Collégiale de Berne, les cinq œuvres récentes sont consacrées à des thématiques spirituelles en rapport avec l’humain dans ce qu’il a d’universel. On y voit des individus et des espaces participer à des actions symboliques qui font écho aux rituels liturgiques et à leur signification universelle de purification, de conversion et de compassion.