Archives 1er semestre 2018

Takashi Murakami, Le poulpe mange sa propre jambe

Vancouver Art Gallery, Vancouver (Canada)

03.02 - 06.05.2018


PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

La Vancouver Art Gallery débute sa saison printanière avec Takashi Murakami: The Octopus Eats Its Own Leg, la toute première grande rétrospective de l'œuvre de Takashi Murakami au Canada.


Avec plus de 55 peintures et sculptures impressionnantes, l’exposition propose une étude approfondie de l'évolution des peintures de Murakami des années 1980 à nos jours, tout en soulignant le rôle de l'artiste en tant que commentateur culturel engagé, souvent critique. S'étendant sur une période de trois décennies, de ses premières œuvres abouties à ses récentes créations monumentales, cette exposition extraordinaire présente une sculpture de cinq mètres de haut récemment produite et deux peintures multi-panneaux spécialement créées dans ce contexte.

 


























 


















































English








ArtCatalyse Expositions internationales

Exposition du 3 février au 6 mai 2018. Vancouver Art Gallery , 750 Hornby Street  - Vancouver BC V6Z 2H7 (Canada). Tél.: +1 604-662-4700. Ouverture tous les jours de 10h à 17h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h.


 


 







 











 





 



























 





 











Takashi Murakami, Tan Tan Bo Puking - a.k.a. Gero Tan, 2002. Acrylic on canvas mounted on board. Private collection. © 2002 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy of Galerie Perrotin.



Pour Murakami, se connecter avec son public et permettre à ses œuvres d'être accessibles à tout un chacun font partie intégrante de sa posture en tant qu'artiste. Murakami a créé un nouveau projet artistique monumental dans l’espace public, affichant un crâne entouré de tentacules de poulpe qui couvrent la façade de la Georgia Street, prolongeant l'exposition hors des limites convenues de l'espace de la Galerie.

«Nous sommes ravis d'offrir au public canadien l'occasion de découvrir un large éventail de peintures et de sculptures de l'un des artistes les plus influents et les plus visionnaires du monde», explique Kathleen S. Bartels, directrice de la Vancouver Art Gallery. "En retraçant le parcours de Takashi Murakami en tant qu'artiste au cours des trois dernières décennies, The Octopus Eats Its Own Leg attire l'attention sur certains des principaux thèmes et conditions culturelles qui ont façonné sa pratique artistique. Nous sommes impatients d'accueillir d'innombrables visiteurs de Vancouver et d'ailleurs à cette exposition monumentale pour qu’ils vivent l'expérience de son oeuvre chaque fois qu'ils passent devant notre façade de la rue Georgia.

L'exposition s'ouvre sur les premières peintures de Murakami des années 1980 qui synthétisent des techniques et des formats de peinture traditionnels Nihonga avec des sujets contemporains, et suit le mouvement de l'artiste dans les années 1990 vers un style distinctif, Superflat. De ses fleurs animées emblématiques au personnage bien connu de Mr. DOB - une figure de souris qui sert d'ambassadeur et d'autoportrait - les œuvres de l’exposition offrent un regard en plongée sur l'univers original de Murakami, Superflat.

L'exposition présente également des œuvres d'un ensemble récent de peintures représentant des groupes de moines bouddhistes ratatinés (Arhats), intégrant les 100 Arhats en 10 panneaux (2013), un travail ambitieux d'une complexité et d'un savoir-faire étonnants. En rupture avec l'esthétique pop commerciale qui lui a valu un succès populaire, les oeuvres d'Arhat marquent le retour de Murakami à sa formation en peinture traditionnelle japonaise afin de trouver une réponse aux souffrances causées par le tremblement de terre et le tsunami à Fukushima au Japon en 2011, qui a tué plus de 15 000 personnes.

« The Octopus Eats Its Own Leg souligne l’intérêt de Takashi Murakami pour l'artisanat précieux ainsi que son imagination débordante évoluant librement dans un champ toujours plus vaste de décisions esthétiques et d'inspirations culturelles, des traditions folkloriques bouddhistes à l'histoire de l'art en passant par la culture populaire. » commente Bruce Grenville, conservateur principal. « Cette exposition de grande importance offre un engagement sérieux sur les questions touchant le Japon et le monde entier aujourd'hui, de la culture des médias à la globalisation en passant par les menaces de l'énergie nucléaire. »

L’exposition Takashi Murakami: The Octopus Eats Its Own Leg est organisée par le Museum of Contemporary Art de Chicago et par le conservateur en chef du MCA, Michael Darling.



Takashi Murakami, Le poulpe mange sa propre jambe, Vancouver Art Gallery

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2018. Tous droits réservés

Takashi Murakami, Tan Tan Bo Puking - a.k.a. Gero Tan, 2002. Acrylic on canvas mounted on board. Private collection. © 2002 Takashi Murakami/Kaikai Kiki Co., Ltd. All Rights Reserved. Courtesy of Galerie Perrotin.