Archives 1er semestre 2013

Rosa Barba, En proie à un changement constant
Cornerhouse, Mancherster (R.U.) - 26.01 - 24.03.2013

Turner Contemporary, Margate (R.U.) - 01.02 - 06.05.2013


Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué E-Flux


Dans le cadre d’un partenariat exceptionnel, Turner Contemporary (Margate) et Cornerhouse (Manchester) présentent la plus complète exposition monographique à ce jour dédiée à la célèbre plasticienne italo-allemande Rosa Barba, En proie à un changement constant (Subject to Constant Change). Les deux espaces d’exposition présentent simultanément une partie distincte d’un nouveau film de l’artiste, La société subconsciente (Subconscious Society), destiné à être exposé dans divers formats cinématographiques et sculpturaux dans chacune des galeries. D’autres films récents seront également présentés pour offrir au public une expérience spatiale, multi-sensorielle, montrant la diversité des pratiques de Rosa Barba.



Exposition du 26 janvier au 24 mars 2013. Cornerhouse, 70 Oxford Street – Manchester, M1 5NH (R.U.). Tél.: +44 (0)1 61 200 15 00. Ouverture du mardi au samedi de 12h à 20h, le dimanche de 12h à 18h.

Exposition du 1er février au 6 mai 2013. Turner Contemporary, Rendezvous, Margate, Kent, CT9 1HG. Tél.: +44 (0)1843 23 30 00. Entrée libre du mardi au dimanche de 10h à 18h.





Rosa Barba, En proie à un changement constant

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Rosa Barba explore les propriétés matérielles du film, comme le ruban celluloïd, le projecteur et le matériel sonore, et sonde dans le même temps la structure de la narration cinématographique et son rapport direct à la mémoire. Le film La société subconsciente prend pour thème la fin de l’ère industrielle, et a été tourné sur place dans le Kent et à Manchester, s’appuyant en partie sur le riche passé historique de la capitale manufacturière au 19ème siècle.


Utilisant les espaces grandioses de l’Albert Hall de Manchester désormais abandonné (une ancienne mission méthodiste) comme quartier général, l’artiste a rassemblé un groupe de résidents de proximité, dont certains ont encore des souvenirs de l’immeuble, et les a filmés à l’intérieur. Ils ont réfléchi sur divers objets du passé qui sont les reliques de l’âge de la reproduction mécanique et de la technologie analogue, maintenant relégués à une proche désuétude et devenant de plus en plus mystérieux dans le présent numérique. Les scènes extérieures tournées dans le Kent montrent un estuaire de la Tamise post-industriel, avec des bâtisses désolées devenant de plus en plus étranges, comme des bateaux abandonnés, un quai effondré, des forts côtiers émergeant de l’eau sur des pilotis, et le défunt parc d’attractions Dreamland de Margate, qui avait ouvert ses portes quand une nouvelle culture de loisirs populaire émergeait dans les années 1900.


A Cornerhouse, La société subconsciente est projetée sur un grand écran suspendu dans la galerie 3, à partir de deux films en 35 et 16 mm. A Turner Contemporary, l’œuvre apparaît sous une forme fragmentée et dispersée avec de petits projecteurs disséminés dans l’espace. Dans la galerie 2 de Cornerhouse, on peut également découvrir l’installation de Rosa Barba à partir de 5 projecteurs Coro Spezzato : The Future Lasts One Day, qui a été primé à la Biennale de Venise en 2009 et Time Machine (2007).



Rosa Barba, Subconscious Society, 2013

Rosa Barba, Subconscious Society, 2013