ArtCatalyse Expositions internationales Expositions en cours et à venir Archives 2011 Robert Smithson, L'invention du paysage, Museum für Gegenwartskunst, Siegen

Robert Smithson, L'invention du paysage
Museum für Gegenwartskunst, Siegen (Allemagne)
04.03 - 28.05.2012




























Précédent Suivant

English
Deutsch


Traduction du communiqué de presse E-Flux


Le Museum für Gegenwartskunst de Siegen présente la première exposition monographique dédiée à l'artiste légendaire Robert Smithson en Allemagne depuis 1989, principalement consacrée à son oeuvre créée dans le paysage en Hollande en 1971, Broken Circle/Spiral Hill. Elle rassemble 4 films, 30 dessins, des photographies et d'autres documents, ainsi qu'une installation.


Dès les années 1960, Robert Smithson a été l'un des pionniers dans la sphère artistique à travers l'invention de nouvelles formes artistiques, la critique institutionnelle et des visions anticipant le futur. Spiral Jetty constitue probablement l'oeuvre plus célèbre de l'artiste, construction monumentale dans le Grand Lac Salé en Utah. L'unique projet de Smithson en Europe date de 1971, créé dans le cadre de la manifestation "Sonbeek buiten de perken", qui intégrait des projets artistiques installés dans l'espace public sur divers sites des Pays-Bas.


Robert Smithson a trouvé le site qu'il cherchait à proximité d'Emmen, qui - en contraste avec les autres paysages hollandais - n'apparaît pas comme cultivé et idyllique, mais plutôt comme une terre brute et inculte. Il fit des croquis de diverses interventions monumentales destinées à la carrière de sable encore en activité de la famille De Boer. Son concept de Broken Circle/Spiral Hill s'est finalement avéré apte à être réalisé.


Un plateau de sable existant a été évidé, par étapes, afin de produire la forme d'un cercle brisé, divisé en une jetée et un canal. Sur le banc de sable formant un demi-cercle autour du canal se trouve, presque au centre de l'oeuvre, un énorme rocher erratique, qui en premier lieu a perturbé l'artiste. Quelques mètres entre la rive et la colline ont été remblayés pour construire un chemin en spirale vers son sommet; La genèse de l'oeuvre offre un aperçu de la complexité des idées-forces de Robert Smithson. Elle a été créée essentiellement en référence aux inondations catastrophiques qui ont touché les Pays-Bas en 1953. A son tour, le bloc rocheux erratique se réfère à l'emplacement géologique de la carrière, située au bord d'une moraine terminale datant de l'ère glaciaire. Pour Smithson, les relations entre lieu, temporalité et espace ont toujours constitué des éléments essentiels dans ses projets artistiques.


Lors de l'organisation du projet de son oeuvre monumentale, Robert Smithson a réalisé des croquis et des notes afin de le poursuivre à travers un film. Les croquis, sous le nom de Shooting Procedure/Movie Treatment, communiquent avec précision sur la manière dont Smithson avait prévu son implication propre et le travail de la caméra. Les premiers enregistrements ont eu lieu en 1971. En raison de la mort accidentelle de l'artiste dans un accident d'avion en 1973, celui-ci n'a pu achever son film lui-même. Cela a été réalisé par sa veuve, Nancy Holt, elle-même artiste, en collaboration avec le curateur Theo Tegelaers, grâce au soutien de Land Art Contemporary et Skor / Fondation pour l'art dans le domaine public. Ils ont réussi à achever ce projet comme un film par et sur Robert Smithson. Il porte désormais le titre de Breaking Ground: Broken Circle / Spiral Hill (1971-2001).


Cette exposition doit se déplacer ensuite en Islande, où elle sera présentée sous une forme légèrement différente au Reykjavik Art Museum.
















































Exposition du 4 mars au 28 mai 2012. Museum für Gegenwartskunst, Unteres Schloss 1 - 57072 Siegen (Allemagne). Ouverture du mardi au dimanche de 11h à 18h, nocturne le jeudi jusqu'à 20h.





























© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Archives 1er semestre 2012