Expositions en cours

Rajkamal Kahlon, Staying with Trouble

Weltmuseum Wien, Vienne (Autriche)

25.10.2017 - 08.01.2019


PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

Dans son exposition Staying with Trouble, l'artiste américaine Rajkamal Kahlon présente une série d'œuvres inspirée par sa résidence de deux mois au Weltmuseum Wien. Durant son séjour, elle a mené des recherches sur des éléments historiques dans la collection photographique du Musée.
































 


















































English
Deutsch








Rajkamal Kahlon, Staying with Trouble, Weltmuseum Wien, Vienne (Autriche)

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2018. Tous droits réservés

Rajkamal Kahlon, Untitled, part of the series “Die Völker der Erde/People of the Earth,”  2017







Exposition du 25 octobre 2017 au 8 janvier 2019. Weltmuseum Wien, Heldenplatz  - 1010 Vienne (Autriche). Tél.: +43 1 534305052. Ouverture lundi, mardi, jeudi et vendredi de 10h à 18h, nocturne le vendredi jusqu’à 21h.










 







 











 





 



























 





 











Rajkamal Kahlon, Untitled, part of the series “Die Völker der Erde/People of the Earth,”  2017.

Rajkamal Kahlon réfléchit à la manière dont la mise en scène de la photographie de portrait ethnographique de la fin du 19e siècle et du début du 20e était souvent basée sur des idées du "sauvage" ou du "primitif", contribuant ainsi à établir certains codes de représentation que l'on peut encore repérer aujourd'hui. À travers son analyse visuelle et la transformation d'images d'archives, l'artiste analyse ces persistances et invite le visiteur à s'interroger sur son propre regard.

L’exposition Staying with Trouble fait référence aux idées de Donna Haraway sur la façon dont on peut vivre une période d’extermination et d’extinction. Rajkamal Kahlon a emprunté ce cadre pour réfléchir à l’éthique du travail en relation avec un musée ethnographique.

« Le musée ethnographique peut être considéré comme l'instrument de la violence impériale par excellence. Les racines de tous nos maux actuels, de l'effondrement catastrophique de l'environnement à l'extinction massive d'espèces, à la croissance exponentielle des réfugiés du conflit et au spectre du terrorisme que nous vivons aujourd'hui, existent au complet dans les murs du Weltmuseum Wien. Ils sont présents dans l'histoire de sa fondation, dans le contexte de la création de ses collections, ainsi que dans les objets, documents et photographies qu'il abrite.
Les musées et les archives ethnographiques abritent un schéma visuel, l’ADN de nos peurs, de nos désirs, de nos pathologies et de nos possibilités. Vous pouvez y trouver des échos de notre présent et de nombreux futurs possibles. Les archives de notre passé agissent comme un miroir à travers lequel nous pouvons mieux nous comprendre nous-mêmes. Les siècles ont passé mais la logique du pouvoir et de la domination reste inchangée. Mon espoir est que mon travail offre la possibilité de renouveau, de rires rédempteurs et libérateurs, ainsi que de nouvelles possibilités de réflexion. » (Rajkamal Kahlon)

Rajkamal Kahlon est une artiste et éducatrice américaine vivant à Berlin, en Allemagne. Ses dessins, peintures et installations performatives utilisent des stratégies imbriquées d'esthétique critique et d'humour absurde pour interrompre la vélléité pédagogique de textes et d'images trouvés dans les archives coloniales historiques et contemporaines. Rajkamal Kahlon a obtenu sa maîtrise en beaux-arts du California College of Art, a participé au programme d'études indépendantes du Whitney et à l'école de peinture et de sculpture Skowhegan.

La résidence de Rajkamal Kahlon est partie intégrante du projet «SWICH - Partager un monde d’inclusion, de créativité et d’héritage», cofinancé par le programme «Europe créative» de l’Union européenne.


Rajkamal Kahlons fait partie des quatre lauréats du Prix Villa Romana 2019. Ce prix est le plus ancien prix artistique d’Allemagne. Les lauréats participent à des expositions à la fois à Florence et en Allemagne.