Archives 2ème semestre 2013

Pressentiment - La peur à l’ère de l’accélération technologique

De Hallen Haarlem (Pays-Bas)

07.09 - 24.11.2013

Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse E-Flux

 

« Le pressentiment, comme un esprit du temps techno-dystopique, repose intangible et non restitué dans les câbles à fibres optiques, sous la surface grise des drones, et derrière les éléments de langage inquiétants des stratèges menant la guerre cybernétique. » Metahaven



Exposition du 7 septembre au 24 novembre 2013. De Hallen Haarlem, Grote Markt 16 - Haarlem (Pays Bas). Tél.: +31 (0)23 511 5775. Ouverture du mardi au samedi de 11h à 17h, dimanches et jours fériés de 12h à 17h.

Pressentiment - La peur à l’ère de l’accélération technologique, De Hallen Haarlem

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

De Halle Haarlem ouvre la nouvelle saison avec l’exposition collective Pressentiment - La peur à l’ère de l’accélération technologique, organisée par Juha van’t Zelfde, lauréat du Prix des conservateurs de la De Halle Haarlem 2013. L’exposition présente des œuvres dans diverses disciplines, réalisées par des artistes de différentes générations, qui traitent le pressentiment et la peur comme un résultat de l’innovation technologique.

Une synchronisation des émotions.
Les technologies de communication instantanée comme Twitter, Facebook et Instagram ainsi que la distribution mondiale de l’information sur Internet jouent un rôle majeur dans l’accélération et la synchronisation des émotions. La crainte d’une attaque terroriste, une attaque de drone ou l’invasion de la vie privée en ligne peuvent simultanément être partagée par tous dans le monde entier. Les phénomènes d’accélération, d’omniprésence et d’instantanéité, analysés par des philosophes comme Paul Virilio et Peter Sloterdijk pendant la guerre du Golfe et le 11 septembre, et définissant les qualités de notre réseau dans l’esprit du temps, constituent une riche source d’inspiration pour la création artistique.

Une préparation au danger.
Le pressentiment est la sensation viscérale qui nous met en garde contre les dangers possibles. Sigmund Freud a suggéré que le pressentiment est une préparation au danger. Selon le philosophe danois Soren Kierkegaard, ce n’est pas tant la peur de l’actualité d’une peur de l’avenir. Le pressentiment n’est pas une peur de la réalité, mais une peur du possible. C’est la crainte de ce qui n’est pas encore arrivé, mais qui peut advenir dans le futur. C’est une peur légitime de tous les jours avec laquelle vivent les gens et qu’ils doivent gérer de manière quotidienne.

L’art offre des perspectives.
Mettre en lumière le pressentiment peut conduire à la possibilité d’une détection précoce et de la prévention d’une éventuelle catastrophe. Le pressentiment n’est pas seulement un état de paralysie, mais également une force morale constructive, qui nous aide à décider ce qui est bon afin de le préserver et d’éviter que de mauvaises choses se produisent.

L’exposition présente des œuvres qui composent avec le pressentiment constructif, comme l’organisation utopique de la liberté de la New Babylon de Constant et l’enquête phénoménologique de surveillance de drones de Laurent Grasso, On Air, ainsi que le moteur atomisé d’avion de ligne de Roger Hiorns, Untitled, comme une catastrophique conclusion de l’imagination humaine.

Certaines œuvres sont amniguës par nature, d’autres créent une réaction physique directe, provoquant l’effroi réel du spectateur. Mais l’ensemble de ces œuvres a pour objectif de créer un environnement dans lequel le pressentiment est exposé comme un domaine affectif pour l’art contemporain.

Le pressentiment existe dans les changements apportés par l’innovation technologique, par les bouleversements culturels et sociaux ainsi que les réponses sociales qui leur sont faites. Et si le pressentiment est juste la mémoire des tensions du futur, alors les artistes présentés dans Pressentiment peuvent éventuellement se rappeler, identifier et nous avertir de la terreur à venir…

Artistes: Timo Arnall / Micol Assaël / Mark Bain / James Beckett / Dean Blunt / James Bridle / Constant / Emptyset / Alicia Framis / Laurent Grasso / Carl Michael von Hausswolff / Roger Hiorns / Thomas Hirschhorn / Marcus Steinweg / Paul Jebanasam / Kroot Juurak / Jacob Kikegaard / Jorn Knutsen / Gert Jan kocken / Jonas Lund / Aditya Mandayam / Metahaven / Kianoosh Motallebi / Stephen O’Malley / Trevor Paglen / Yayati Papita / Roly Porter / Anri Sala / Einar Sneve Martinussen / Espen Sommer Eide / Sarah van Sonsbeeck / Berend Strik.

Design: Metahaven, Dread

Design: Metahaven, Dread