Polly Morgan, Plaines sans fin, All Visual Arts, Londres

Polly Morgan, Plaines sans fin
All Visual Arts, Londres (RU)

08.06 - 31.07.2012












Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse Art-Agenda


All Visual Arts présente la plus grande installation de Polly Morgan à cette date : Endless Plains (Plaines sans fin).


Inspirée par son récent voyage au Serengetti, cette nouvelle exposition constitue une parabole vivante qui confronte le spectateur avec le cycle de vie sans compromis : le prédateur, le parasite et la proie.


Endless Plains parcourt ce vaste territoire, à la fois stérile et grouillant de vie, à la fois inhabituel et pervers. Le résultat constitue un portrait de la sauvagerie de la nature, où le sacrifice d’une vie pour des dizaines d’autres est un échange vital et constant. Peu de temps après ce voyage, l’artiste a eu une rencontre avec sa propre mortalité, avec une péritonite et une gangrène qui ont opéré et tué une partie de son corps. Cette expérience est visible dans ses nouvelles œuvres, où les corps sont vastes, leurs cavités bouillonnant de vie.


Polly Morgan transporte son propre corps dans l’exposition, sous la forme d’un cerf évidé, empli de chauve-souris au repos. Ailleurs, un arbre tombé, creux et pourri, est suspendu avec des porcelets dodus se gorgeant de ses mamelles comme des parasites. La sève, comme le lait, dégouline sous leurs mentons tandis qu’ils en extirpent la vie. Les porcelets deviennent une image marquante des nouvelles œuvres de Polly Morgan, complémentant la série des champignons poussant sur leurs carcasses afin de nourrir une nuée d’oiseaux avides.


Contournant le trophée taxidermique traditionnel qui cherche à redonner vie à son sujet, Polly Morgan évite l’anthropomorphose dans sa démarche et médite plus sur le sens de la fin de vie. Endless Plains constitue une méditation sur la mort comme processus – à la fois hiérarchie et commodité, où les parasites deviennent des hôtes, maintenant l’équilibre à travers le sang.


Les premières œuvres de Polly Morgan jouaient avec le cadre de l’histoire d’amour latente et sa narration à travers un cadavre. En s’appropriant l’art de la taxidermie victorienne, elle réactualise la notion de memento mori et reprend les thèmes de la mythologie culturelle environnant la mort, la naissance et l’au-delà. Ses sculptures dégagent une inquiétante étrangeté et la fine frontière entre animé et inanimé capture l’imagination du public et des critiques à travers le monde.






































English


Exposition du 7 septembre au 2 novembre 2012. Rio de Janeiro, divers lieux (Brésil).

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés


Expositions internationales en cours

Le nom OiR, "Rio" épelé à l'envers, se réfère précisément à l'idée de penser à la ville d'une autre manière. Le projet vise à relancer et rafraîchir la tradition d'appeler le regard d'un étranger sur le paysage de Rio de Janeiro, initiée lorsque les aventuriers et les explorateurs européens des premières expéditions ont amarré leurs bateaux dans la baie pour tenter d'explorer et de traduire les mystères de ce nouveau territoire. Plus récemment, cette tradition a été reprise dans les essais de penseurs illustres tels que l'anthropologue franco-belge Claude Lévi-Strauss et l'écrivain autrichien Stefan Zweig.

Selon Dantas, l'art public a aussi un aspect social important, car « il rassemble les gens de différentes classes sociales autour d'un concept qui leur redonne la faculté d'ouvrir les yeux à la nouveauté et à leur patrimoine propre, tout en créant des espaces uniques, des lieux de réunion et des points de repère dans la ville. »

Les oeuvres réalisées dans la phase initiale du projet sont inspirées par le thème "Le Milieu", qui, selon les mots du conservateur, se concentre sur « l'espace que nous occupons, ce qui nous unit.. »







Exposition du 8 juin au 31 juillet 2012. All Visual Arts, 2 Omega Place – London N1 9DR (R.U.). Tél.: +44 (0)20 78 43 04 10. Ouverture du mardi au samedi de 10h à 18h.










Polly Morgan, Endless Plains. Photo Tessa Angus


© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Polly Morgan, Endless Plains. Photo Tessa Angus

Archives 1er semestre 2012