Expositions en cours

Matthew Lutz-Kinoy, Sea Spray

Vleeshal, Middleburg (Pays-Bas)

14.10 - 16.12.2018

PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

«  Le passé et l'avenir sont pleins de désastres, de splendeurs bouleversant la terre, les mers se soulèvent pour éclipser les rives et rugir.  »

Ces lignes sont extraites du poème Atlantis de Robert Duncan et figurent dans une nouvelle série de peintures à grande échelle que Matthew Lutz-Kinoy a développées pour son exposition personnelle Sea Spray au Vleeshal. Marché reconverti de la mairie gothique de Middelburg, le Vleeshal est passé du commerce de la viande à l'exposition d'art contemporain. Représenté dans une peinture du XIXe siècle, le marché de la viande est bien décrit: carcasses suspendues au crochet et plafond envahi de paniers, portés par les clients, étalés sur le sol et déposés temporairement sur des tables. Les transporteurs pour déplacer la nourriture d'un endroit à un autre.




































 


















































English








Matthew Lutz-Kinoy, Sea Spray, Vleeshal, Middleburg

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2018. Tous droits réservés

Exposition du 14 octobre au 16 décembre 2018. Vleeshal, Markt 1 - 4331 LL Middelburg (The Netherlands). T +31 118 652 200. Ouverture du mercredi au vendredi de 13h à 17h, samedi et dimanche de 11h à 17h.









 







 











 





 



























 





 











Courtesy Matthew Lutz-Kinoy.

Le narratif du vaisseau, tel qu’il est construit en relation avec le corps humain, est une répétition insistante dans l’œuvre de Lutz-Kinoy, une pratique aux multiples facettes, qui oscille de la peinture à la poésie, du théâtre à la céramique. Dans son exposition personnelle à Vleeshal, le navire apparaît sous différents déguisements; comme une photographie sérigraphiée d'une bouteille; comme un panier de pêche, comme un brancard mortuaire fait de branches de saules. Les peintures elles-mêmes font également office de vases poreux; des récipients pour des collages de textes et d'images qui brillent au recto-verso, car la toile est brute et non traitée. Cela permet un flux de formes, où le mouvement des vagues d'une peinture rencontre la grille structurelle d'une autre. C’est une libération de formes supposées fixes, où le texte peut devenir texture et l’image peut devenir langage.

Dans Food for Fire, Food for Thought, Duncan décrit ce qu'il veut pour le dernier poème: «un relâchement des conventions et un retour à la forme ouverte». L'environnement général de Lutz-Kinoy pour le Vleeshal, composé de peintures expressionnistes douces et de paniers en osier à différents stades de devenir, expose précisément cela. L’artiste décrit son exposition au Vleeshal comme « un livre de poèmes surdimensionné et non relié. Les pages agissent comme des toiles expansives qui accueillent des peintures, des photographies et des textes. Ces filets de coton capturent et libèrent des passages imprimés, reflétés sur les surfaces en toile.  »

L’un des points de départ de ces nouvelles œuvres est l’intérêt constant de Lutz-Kinoy pour la célébration des traditions alimentaires locales, de l’artisanat et de la collaboration, à travers lequel le livre de Sandor Ellix Katz, The Art of Fermentation (L’Art de la fermentation), entre en scène. Dans la préface, Michael Pollan parle du caractère poignant de la fermentation « et explique pourquoi un acte aussi quotidien et pratique que fabriquer sa propre choucroute ne représente rien de moins qu'un moyen de s’engager avec le monde. Ou plutôt, avec des mondes différents, chacun imbriqué dans l'autre: le monde invisible des champignons et des bactéries; la communauté dans laquelle vous vivez, et le système alimentaire industriel qui nuit à la santé de notre corps et de notre terre.  »

En suivant cette logique holistique et névrotique, nous pouvons aborder l'influence de la nourriture que nous consommons, en reconnaissant la force de la bactérie à l'intérieur de nous, qui dicte nos désirs et nos comportements à l'encontre de l'esprit rationnel. La plupart des images sérigraphiées sur cette nouvelle série de peintures proviennent du livre de Katz. Les bactéries sont florissantes, algues, boissons et aliments fermentant sur ces toiles colorées.

Dans cet ancien marché de la viande, nous pouvons penser à la relation entre l’appétit carnivore du monde et les catastrophes de notre climat changeant. Et à l'intérieur de l'exposition, nous nous trouvons aussi grands qu’une personne et aussi petits qu’une éclatante particule d'écume de mer.

L’exposition est organisée par Roos Gortzak, directrice du Vleeshal. En 2013, elle a dirigé Keramikos de Matthew Lutz-Kinoy et Natsuko Uchino à la Kunsthalle Baden-Baden. En 2015, Matthew Lutz-Kinoy a participé à l'exposition collective organisée par l'Oceans Academy of Art de Vleeshal Zusterstraat. Sea Spray est la première exposition personnelle institutionnelle de Lutz-Kinoy aux Pays-Bas.



Courtesy Matthew Lutz-Kinoy.