Archives 2ème semestre 2013

Marcello Maloberti, Un baiser est plus doux que le vin
Fondazione Zegna, Trivero (Italie)

A partir du 05.10.2013  


Précédent Suivant

English



Traduction du communiqué de presse E-Flux


La cinquième édition de all'aperto, organisée par Andrea Zegna et Barbara Casavecchia, est inaugurée le 5 octobre avec un événement artistique en direct.

Des chants d'oiseaux , des sérénades à la lune, des hurlements des loups, le bruit de la mer, des baise-main et des gestes poétiques : Marcello Maloberti célèbre la cinquième édition du all'aperto avec un événement festif qui couronne sa collaboration avec plusieurs associations locales, directement impliquées dans l'action . Elle marque également l'ouverture de la première oeuvre dans l’espace public permanent de Maloberti : un petit jardin de délices.











À partir du 5 octobre 2013. Fondazione Zegna, Via Marconi 23 - 13835 Trivero (Italie).




Marcello Maloberti, Un baiser est plus doux que le vin, Fondazione Zegna, Trivero

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Marcello Maloberti, I baci più dolci del vino (Kisses Sweeter than Wine), 2013. Permanent installation, 13 x 48 meters. Courtesy ALL'APERTO. Photo: Alessandro Garella.

Marcello Maloberti, I baci più dolci del vino (Kisses Sweeter than Wine), 2013. Permanent installation, 13 x 48 meters. Courtesy ALL'APERTO. Photo: Alessandro Garella.


Le titre, baci I più Dolci del vino, cite un verset du Cantique des Cantiques de Salomon. Il évoque également une célèbre chanson pop de l’après-guerre américain et une représentation théâtrale en 1966
d’Öyvind Öyvind, qui a eu lieu à l'Armory à New York.


Le jardin comprend plusieurs éléments. Le plus visible est une écriture monumentale sur le mur (de plus de 30 mètres de long), illustrant le titre de l’oeuvre sur le béton. Le plus charmant est un jardin de roses
comportant une quinzaine de variétés de fleurs blanches parfumées. Il intègre également des arbres fruitiers ornementaux, une série de tableaux conçus par l'artiste, un fragment d'une scène et une enseigne au néon en demi-lune, "pour souhaiter à la ville une nuit paisible", explique l'artiste.


"J'ai choisi un titre qui évoque une image, une situation" explique Maloberti - qui participe actuellement au pavillon italien de la 55ème Biennale de Venise. "Pour moi, l'idée d'un jardin est synonyme de bonheur, un désir de tendresse, une manière d'être ensemble dépourvu de
rhétorique. C'est un travail inspiré par les désirs des habitants de Trivero. Il occupe un espace autrefois en friche entre la piscine publique et le gymnase, sur les terrasses de la Zegna Centro, autrefois utilisées comme terrain de pétanque ainsi que pour les sports, les
rassemblements et la danse, une source de doux souvenirs pour de nombreuses personnes. Maintenant, le jardin devient un espace ouvert au changement, à la vie de la communauté, sans aucun sens normatif de ma
part sur les événements qui se déroulent à l'intérieur, comme des concerts ou des fêtes
" .


Outre les associations (Associazione Delfino, Delegazione degli Alpini di Trivero, Comitato festeggiamenti Pratrivero, Corale Aurora Montis, Società Ginnastica La Marmora), Maloberti a impliqué également les étudiants et les enseignants des écoles primaires locales. Au printemps, ils ont organisé conjointement une promenade spéciale dans les bois, pour se plonger dans les plaisirs de la nature.

Pour la conception du jardin, Maloberti a collaboré avec Marco Nieri, un expert en bioénergie, afin de créer un environnement agréable où sont cultivées des plantes bénéfiques pour la santé de l'organisme humain .

All'aperto est une initiative de la Fondation Zegna, une institution à but non lucratif qui depuis 2000 soutient des projets culturels, sociaux, médicaux et environnementaux pour les communautés dans différentes parties du monde. All'aperto produit à Trivero des interventions permanentes in situ d’artistes reconnus en relation avec le territoire et ses habitants. Les invités des éditions précédentes étaient Daniel Buren (2008) , Alberto Garutti (2009), Stefano Arienti (2011), Roman Signer (2012).