Archives 1er semestre 2015

Hamish Fulton & Michael Höpfner, Canto di Strada (Street Song)

MAN Museum, Nuoro (Italie)

06.02 - 06.04.2015

Précédent Suivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


Canto di strada (Song Street) est le titre de la double exposition de Hamish Fulton et Michael Höpfner, présentée au Musée MAN à Nuoro depuis le 6 février. L'exposition est un dialogue découlant sur le concept commun de la marche comme moteur d'expériences artistiques. Organisée par Lorenzo Giusti, elle rassemble une série de nouvelles œuvres : des photographies, dessins muraux, dessins et d’installations - issues d’une expérience commune de voyage dans les montagnes du centre de la Sardaigne. Hamish Fulton (né en1946 à Londres) est l'une des figures les plus représentatives de l'art britannique au cours des dernières décennies. Avec Richard Long, il est considéré comme le père fondateur d'un mouvement international des "artistes marcheurs", dont Michael Höpfner (né en1972 à Krems) est actuellement l'un des membres les plus radicaux.




























English




Exposition du 6 février au 6 avril 2015. MAN Museum, via S. Satta 27 – 08100 Nuoro (Italie). Tél. : +39 (0)7 84 25 21 10. Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 13h et de 15h à 19h.






 





 











© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Hamish Fulton & Michael Höpfner, MAN Museum, Nuoro Hamish Fulton, Outline of the Cooking Pot. Sardinia, 2014.

Hamish Fulton, Outline of the Cooking Pot. Sardinia, 2014.


L'exposition à la MAN Nuoro place le travail des deux artistes côte à côte pour la première fois, identifiant un goût commun de comparaison lors d’un voyage de 14 jours de marche à travers les montagnes du Supramonte et de Gennargentu. Une expérience d'immersion totale dans la nature rude de la Barbagia orientale qui a accueilli les deux artistes pendant deux semaines dans le même environnement, sans jamais qu’ils ne se rencontrent. Liés par la même passion pour les montagnes et une vision commune de la pratique artistique comme une expression d'expériences personnelles (même lorsqu'elles sont effectuées dans le cadre de groupes), Fulton et Höpfner, par l'utilisation de différents moyens de communication, le premier plus conceptuel avec des textes ou des graphiques du parcours et l’autre plus visuel avec des photographies et des installations - ouvrent une réflexion importante sur le rôle de l'art, sur les concepts de l'expérience et de la création, ainsi que sur la relation entre l'homme et l'environnement.


Hamish Fulton (né en 1946 à Londres) a débuté sa carrière à la fin des années soixante, se définissant comme un "Artiste Marcheur," un moyen de distinguer son travail du courant du Land Art auquel il a été initialement associé. Son art est défini par des expériences dans la nature, le long de sentiers pédestres, en particulier dans les montagnes, de l'Europe à l'Amérique du Sud, du Tibet au Japon. Au début des années 1990, il a structuré le cadre de son travail dans une dimension participative, visant à partager l'expérience de la marche, qui a trouvé son application et développement même au milieu de la ville. Ses œuvres figurent dans les collections des musées importants dans le monde: le MoMA de New York, le Centre Pompidou à Paris et La Tate Modern à Londres.


Michael Höpfner (né en 1972 à Krems / Donau, Autriche) vit entre Vienne et Berlin. Ses œuvres se concentrent sur l'expérience du voyage à pied à travers des paysages désertiques ou des zones peu peuplées de l'Ukraine au Tibet, du Kirghizistan en Corée du Sud. Son travail a commencé avec des explorations physiques et mentales des espaces géographiques et s’est poursuivi par une réflexion sur les concepts de réalité et d'emplacement. Certaines de ses plus récentes expositions ont eu lieu au Kunstforum Bank Austria, à la Kunsthalle de Saint-Gall, au Kunstverein Salzbourg, à la Olaf Stüber Gallery de Berlin et à la galerie Hubert Winter de Vienne.


Le projet est complété par un catalogue publié par NERO, avec des textes de Lorenzo Giusti, Giovanni Carmine et Muriel Enjalran.