Gabriel Orozco, Mouvement naturel
Kunsthaus, Bregenz (Autriche)

13.07 - 06.10.2013


Précédent Suivant

English
Deutsch


Traduction du communiqué de presse E-Flux


Né en 1962 à Xalapa dans l’état mexicain de Veracruz et vivant aujourd’hui à New York, Paris et Mexico, Gabriel Orozco est l’un des plus célèbres artistes internationaux de sa génération. À Bregenz, il présente pour la plupart de nouvelles œuvres réalisées pour l’exposition.

 



  










MESSENGER   


Moi: Déconnecté/hors ligne




Connectez-vous à Messenger pour voir qui est connecté.







Applications





























































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Ven, 26 jul. 2013 à 16:09


16h09




Mail affecté d’une étoile


Gupta Malaga



DE Marika Prévosto À Vous   

  

Afficher les détails


DeMarika Prévosto  

 

 Àsandie hatem  

 


 

Le Centro de Arte Contemporáneo de Málaga présente la première

exposition monographique en Espagne de Subodh Gupta, intitulée L'Ordre

imaginaire des choses. Organisée par Fernando Francés, elle intègre

trois œuvres inédites qui ont voyagé depuis l’Inde pour cet événement.

Les sculptures, installations, vidéos et peintures de Gupta se

caractérisent par leur représentation et le choix d’objets du quotidien

utilisés par des familles indiennes, mais présentés dans un contexte

différent et avec différentes fonctions éloignées des clichés de l'Inde.

Son travail représente l'union des mondes urbains et ruraux, du

spirituel et du matériel à travers son évocation du phénomène des

familles qui migrent des zones les plus pauvres vers les plus

développées et de l'idée de la tradition et des rituels religieux. Gupta

utilise une grande variété d'éléments et de matériaux dans son travail,

qui est généralement monumental. L'artiste vit et travaille à New Delhi

depuis 1990. L'exposition, qui compte 19 pièces, s’intègre à la série

d'événements organisés pour fêter le 10e anniversaire du CAC Málaga

(2003-2013).







MESSENGER   


Moi: Déconnecté/hors ligne




Connectez-vous à Messenger pour voir qui est connecté.







Applications





























































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Ven, 26 jul. 2013 à 16:09


16h09




Mail affecté d’une étoile


Gupta Malaga



DE Marika Prévosto À Vous   

  

Afficher les détails


DeMarika Prévosto  

 

 Àsandie hatem  

 


 

Le Centro de Arte Contemporáneo de Málaga présente la première

exposition monographique en Espagne de Subodh Gupta, intitulée L'Ordre

imaginaire des choses. Organisée par Fernando Francés, elle intègre

trois œuvres inédites qui ont voyagé depuis l’Inde pour cet événement.

Les sculptures, installations, vidéos et peintures de Gupta se

caractérisent par leur représentation et le choix d’objets du quotidien

utilisés par des familles indiennes, mais présentés dans un contexte

différent et avec différentes fonctions éloignées des clichés de l'Inde.

Son travail représente l'union des mondes urbains et ruraux, du

spirituel et du matériel à travers son évocation du phénomène des

familles qui migrent des zones les plus pauvres vers les plus

développées et de l'idée de la tradition et des rituels religieux. Gupta

utilise une grande variété d'éléments et de matériaux dans son travail,

qui est généralement monumental. L'artiste vit et travaille à New Delhi

depuis 1990. L'exposition, qui compte 19 pièces, s’intègre à la série

d'événements organisés pour fêter le 10e anniversaire du CAC Málaga

(2003-2013).






Exposition du 13 juillet au 6 octobre 2013. Kunsthaus Bregenz, Karl-Tizian-Platz - 6900 Bregenz (Autriche). Tél.: +43 (0)55 74 485 940. Ouverture tous les jours jusqu’au 1er septembre de 10h à 20h puis du mardi au dimanche de 10h à 18h.

Gabriel Orozco, Mouvement naturel, Kunsthaus, Bregenz

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Gabriel Orozco est cet artiste rare qui peut jongler entre des peintures classiques quasi-autonomes ou des sculptures, et des installations éphémères, apparemment improvisées, des interventions, des objets et des photographies. Absolument polyvalent dans ses approches, il utilise parfois des situations ou objets contextuellement chargés, trouvés ou occasionnels, autant qu’il produit à l’inverse des œuvres précises et parfaitement conçues. Ainsi, son œuvre se positionne entre l’art conceptuel analytique et formel et des artefacts sensuellement équilibrés.


La sensibilité prononcée d’Orozco pour les attributions culturelles et nationales de l’Etat est visible dans son intégration d’éléments antithétiques dans sa pratique artistique. D’une part il sélectionne des motifs, des techniques et des références, par exemple, qui sont spécifiquement mexicains ou profondément ancrés dans les traditions culturelles d’Amérique Latine, de l’autre il emploie des stratégies artistiques qui ont été développées par le modernisme. Il insiste sur les distinctions culturelles tout en produisant parallèlement des œuvres qui remettent en question les définitions identitaires trop rigides et imposantes.


À côté de ses œuvres récentes prédominantes, la Kunsthaus Bregenz présente également l’une des installations les plus remarquables de l’artiste. Lors de sa première présentation à Londres il y a près de sept ans, sa reconstitution en résine synthétique de près de 15 mètres de long du squelette d’une baleine a fait sensation. L’artiste a recouvert les os artificiels du mammifère avec un motif géométrique complexe en graphite et mis ainsi en place un dialogue entre l’art et le lien de la baleine à la nature, considérant l’aura de cette créature.


Après cette présentation à la Kunsthaus Bregenz, l’exposition de Gabriel Orozco sera ensuite à découvrir au Moderna Museet de Stockholm.


Archives 2ème semestre 2013