Expositions en cours

Experience Traps

Musée Middelheim, Anvers (Belgique)

01.06 - 23.09.2018


PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

Pour participer au festival de la ville "Anvers Baroque 2018. Rubens inspire", le musée Middelheim a demandé à des artistes de renommée internationale pratiquant différentes disciplines de présenter des œuvres nouvelles ou existantes inspirées par les idées novatrices de l'architecture paysagère baroque. Experience Traps rassemble des œuvres extrêmement diverses à l'intersection entre architecture, sculpture, installation et performance qui seront mis en place au Musée de Middelheim et dans un certain nombre de centres-villes durant l'été 2018.






























 


















































English








Experience Traps au Musée Middelheim, Anvers

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2018. Tous droits réservés

© Dennis Tyfus



Exposition du 1er juin au 23 septembre  2018. Middelheim Museum , Middelheimlaan 61 - 2020 Anvers (Belgique). Tél.: +32 3 288 33 60. Ouverture en juin et juillet de 10h à 21h, en août de 10h à 20h, en septembre de 10h à 19h.








 







 











 





 



























 





 











© Dennis Tyfus

Un appel séduisant à l'imagination
Avec
Experience Traps, le musée Middelheim met en valeur un héritage baroque contemporain, qui se concentreen particulier sur la tension entre le naturel et l'artificiel. Des artistes de renommée internationale ont été invités à présenter des œuvres basées sur le corpus d'idées qui sous-tend l'architecture paysagère baroque. Cela évoque des motifs comme la grotte, le labyrinthe, le tableau vivant, la folie, la botanique, la fontaine, le trompe-l'oeil ...

Ces constructions ont pris le devant de la scène à l'apogée du baroque et du rococo dans l'aménagement paysager du jardin aristocratique. Le propriétaire a ménageait le jardin afin qu'une visite devienne un must, où une expérience surprenante créait la conversation et une opportunité pour le voyage, les réunions et les rassemblements. Outre ceci, à l'époque baroque, le jardin botanique a été fortement développé comme un lieu où l'échange de connaissances et d'études était essentiel.

Dans le jardin de Rubens, nous trouvons des traces des deux plans de jardin: d'une part une fascination pour les innovations technologiques sous forme d'automates et de fontaines, et d'autre part, les espèces de plantes rares et exotiques telles qu’imprimées par Cristoffel Plantijn dans le Cruijdeboeck de Rembert Dodoens.

Bien que différant dans le principe (très exclusif ou très inclusif), un espace vert a été remodelé dans les deux cas en un environnement contrôlé par une main humaine, propre à transmettre un message spécifique aux visiteurs. Soit comme un point de vue privilégié  sur la primauté de la rationalité et de l'efficacité ou juste comme une ode à la liberté et à l'imagination.

Aujourd'hui, ces motifs autorisent la fantaisie, mais aussi une manière critique d'observer "l’ouvre sur commande" qui joue avec le lieu. Il s’agit toujours - dans le droit fil de la tradition baroque - de mystifier le public, de le surprendre, l'impressionner ou le séduire.

Le parc en tant qu'espace social
L'environnement du parc séculaire du Musée Middelheim, son architecture et le développement de la collection reflètent ce thème baroque d'interventions architecturales et sculpturales qui rendent le paysage et les rencontres qui s'y déroulent plus attrayants. C'est un avantage significatif, puisque le Middelheim et son parc muséal fonctionnent aujourd'hui comme un espace social.

Experience Traps met l'accent sur l'activation d'une «expérience personnelle» physique et mentale chez le visiteur, selon les spécifications précises définies par les artistes. Des éléments de surprise, mais aussi des interventions sculpturales sobres et contenues peuvent être utilisées à la fois pour mettre le spectateur à l'aise et comme facteur perturbateur. L'exposition est une réflexion critique sur notre société contemporaine centrée sur l'expérience, dans laquelle nous voulons être divertis avec des expériences uniques - de préférence celles que nous pouvons partager avec le plus de personnes possible.

Les artistes : William Forsythe (États-Unis) est un artiste contributeur et co-commissaire de l’exposition. Il y intègrera également certains de ses «objets chorégraphiques» bien connus dans le projet et suscitera ainsi une réponse pour le spectateur. Mike Bouchet (États-Unis), Marvin Gaye Chetwynd (Royaume-Uni), Jeremy Deller (Royaume-Uni), Spencer Finch (États-Unis), Gelitin (Australie), Ryoji Ikeda (Japon), Bertrand Lavier (France), Louise Lawler (États-Unis), Bruce Nauman (États-Unis), Recetas Urbanas (Espagne), Monika Sosnowska (Pologne), Adrien Tirtiaux (Belgique), Dennis Tyfus (Belgique), Andra Ursuta (Roumanie) et Ulla von Brandenburg (Allemagne) présenteront des œuvres nouvelles ou existantes.