Archives 1er semestre 2018

Davide Cantoni, 2 degrés + 111 et autres dessins brûlés

Blindarte, Milan (Italie)

22.03 - 04.05.2018

PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

Blindarte est heureux d'annoncer la première exposition personnelle de Davide Cantoni à Milan dans son nouvel espace de la via Palermo 11, du 22 mars au 3 mai 2018.


Considéré avec un grand intérêt pour sa technique innovante et pour l'intensité des récits qu'il raconte et réinterprète à travers son travail, Davide Cantoni présente dans cette exposition organisée par Lorand Hegyi une nouvelle série de dessins de grande taille, unis par le thème 2 degrés - titre de l'exposition - et, pour la première fois à Milan, l'imposante œuvre d'art muséale intitulée 111.

































 


















































English








ArtCatalyse Expositions internationales

Quelques extraits rassemblés par Lorand Hegyi dans Empathic Cartography-Objectivity versus Sensibility sur le travail de Davide Cantoni (texte intégral en la monographie).


"Tout ce travail a évidemment un côté politique, et je veux l'intégrer. Je pense que pour qu'un travail soit intéressant, il doit avoir un aspect politique. Je veux que les gens se demandent: Qu'est-ce que je regarde? Qu'est-ce qui se passe et pourquoi? En même temps, je ne veux pas que ce soit écrasant, je ne fais pas de politique, je fais des peintures. Les œuvres sont liées à la politique, mais elles ont d'autres choses à dire sur la peinture, le dessin, la photographie, la vidéo. »- répond Davide Cantoni à David Coggings lorsque celui-ci a interviewé l'artiste sur la relation de son travail avec la politique. En réalité, l'œuvre de Davide Cantoni ne se révèle pas comme une déclaration politique, ni comme la manifestation d'une activité politique, mais comme une pure poésie. La fragilité des images, la subtilité des formes qui suggèrent l'existence provisoire et éphémère de tout le phénomène apparaissent dans son univers, l'aura émotionnelle qui entoure les motifs de la nature et de la civilisation humaine crée un contexte méditatif extrêmement sensible et réfléchi, aussi contemplatif qu’actif. Cette contemplation presque mélancolique est très loin de tout activisme politique. C'est l'univers de l'artiste, le royaume du poète, qui a la capacité et la compétence de voir et de faire apparaître les forces cachées et irrationnelles de l'autodestruction derrière la surface apparemment neutre des choses.


La nouvelle série de dessins à grande échelle de Davide Cantoni offre un équilibre incroyable entre une intériorité intrigante et subversive et une sensualité subtile et attirante, entre une observation nette et précise et un imaginaire empathique. Ses images représentent des lieux, des cas, des situations et des constellations sur notre planète où différentes formes d'ignorance humaine, d'indifférence, de violence et d'agression détruisent l'harmonie naturelle et le repos historique des civilisations précédentes. La beauté attrayante des fragments, la surface sensuelle des détails, les tons fins et subtils de la colorisation soigneusement introduite dans certaines parties des dessins contribuent à la création d'une nouvelle sorte de beauté de la surface, tandis que nous avons tendance à oublier, ou au moins ne pas réaliser la tristesse de la réalité derrière elle.

Cette double stratégie de lecture de la réalité visuelle des images créées révèle l'approche intellectuelle subversive de Davide Cantoni à l'égard de l'apparence visuelle et insuffle à son travail des tensions, des contradictions et des références contextuelles multiples non seulement sur la complexité narrative de l'œuvre mais surtout concernant le processus d'observation critique et d'analyse du phénomène évoqué. En ce sens, son œuvre incarne aussi un certain défi envers l'attitude du spectateur, questionnant la compétence de l'artiste dans la fabrication des images. Le romantisme dissimulé de Davide Cantoni implique sa conviction de l'intrigante et subversive compétence des images, comme son implication émotionnelle passionnée dans les constellations humaines concrètes, dans l'expérience humaine actuelle d'angoisse, de souffrance, de marginalisation, d'abandon et de violence.


Ses dessins évoquent des perspectives de conscience et en même temps, les dimensions émotionnelles de la responsabilité et de l'empathie. L'artiste présente aussi l'importante œuvre 111, qu'on a appelée la «cartographie des conflits mondiaux». L'œuvre d'art, composée de 111 dessins brûlés, est une étude - non scientifique - sur les conflits qui ont envahi notre planète de 1900 à 2010.


Le projet 111 Ans représente une nouvelle cartographie de la souffrance humaine où les différents conflits armés, agressions, attaques terroristes et atrocités des guerres civiles sont systématiquement comptés et structurés à travers différentes façons de travailler sur le papier ou par représentation graphique des scènes de violence. L'objectivité apparente, la prétention encyclopédique quasi-historique de présenter une lecture concise, cohérente et transparente des événements historiques mondiaux crée une sorte de systématisation visuelle, mais fait allusion aux vraies histoires uniques des individus, maintenant ainsi l'impact poétique qui découle de la concentration sur la révélation matérielle, calme et contenue de la souffrance humaine qui est toujours au centre de l'œuvre. Ce système visuel, une cartographie méthodiquement et rigoureusement structurée, conserve à tout moment l'impact émotionnel complet de l'ensemble de l'image, provoquant ainsi une réponse empathique. La posture artistique courageuse et inattendue de Davide Cantoni se forge à partir de l'extrême intransigeance avec laquelle il représente la fragilité ontologique contraignante de notre vie comme un fait inévitable et objectif. Paradoxalement, ce n'est que ce calme objectif, cette irrévocabilité incontestable d'être blessé et de fragilité en tant qu'état de choses universel et éternel, qui finit par provoquer une résistance éthique contre l'apathie dissimulée derrière un déterminisme fataliste.


Biographie sélective de Davide Cantoni

 Né à Milan en 1965. Après des études à la Slade School UCL et au Royal College of Art de Londres, il s'installe à New York où il vit et travaille actuellement. Il a exposé dans de nombreux musées et galeries internationales privées en Allemagne (Galerie Thomas, Dina4Projekte Munich, Kunstverein et Optisches Museum, Jena), aux Etats-Unis (galerie Yossi Milo, Cathouse Proper, Davidson Contemporary, Galerie It, Elvehjem Museum of Art , Hunterdon Art Museum), en Angleterre (John Moores Liverpool), en France (Musée d'art moderne de Saint-Étienne, H Galerie, Paris), en Suisse (Kunstmuseum, Thun) en Asie (Musée d'art de Daejeon, Corée du Sud) ) et en Italie (Fondazione Sandretto Re Rebaudengo, Carbone.to, Grossetti, Blindarte contemporanea, Pan, Musée d'Art MACI contemporain d'Isernia). Il a déjà été bénéficié de trois expositions personnelles à Blindarte contemporanea, en 2005, en 2007 et en 2010/11.





Exposition du 22 mars au 3 mai 2018. BLINDARTE MILANO, Via Palermo 11 - 20121 Milano (Italie). Tél.  : +39 02 36 56 54 40.




 







 











 





 



























 





 











© Davide Cantoni


© Davide Cantoni Davide Cantoni, 2 degrés + 111 et autres dessins brûlés, Blindarte, Naples

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2018. Tous droits réservés