Contre nature, Bass Museum of Art, Miami Beach

Contre nature
Bass Museum of Art, Miami Beach (USA)

09.09 - 04.11.2012








Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse E-Flux


L'idée de nature a acquis une nouvelle importance à l'ère hyper-technologique, conduisant de nombreux artistes à réfléchir sur les environnements artificiels où l'on est incapable de discerner ce qui est réel et ce qui ne l'est pas. Un grand nombre d'artistes contemporains critiquent l'écart entre les perceptions traditionnelles de la nature et de la culture. Ils introduisent souvent de nouveaux dispositifs du sublime qui déplace son romantisme et le sentiment de crainte associé dans un large éventail d'approches critiques, politiques et poétiques.


Contre nature présente des conceptions scientifiques, romantiques, conceptuelles, sensuelles et écologiques de la nature à travers principalement des vidéos et photographies qui reflètent les avancées technologiques du 21ème siècle. Ces œuvres questionnent les idées conventionnelles et les méthodes de représentation du monde naturel et incarnent métaphoriquement à la fois le désir paradoxal de fusionner avec la nature et la menace contenue par une telle fusion. Les œuvres de Contre nature présentent donc un espace cultivé, synthétique, une nature manipulée avec des allusions à la science comme manifestation d'une réalité oscillant entre le réel et l'imaginaire.


Les artistes sélectionnés pour Contre nature proviennent de divers milieux culturels et travaillent avec un grand nombre de supports, comme la vidéo, la photographie, las sculpture et l'installation, Ils semblent étirer les limites de temps et de lieux avec la collecte puis l'assemblage d'images provenant de sources différentes pour créer de nouvelles formes artificielles de la nature. La majorité de ces artistes sont nés en Israël, ce qui charge l'exposition d'un accent politique envisageant de manière critique le rapport à la nature, aux territoires et aux paysages. Dans le contexte actuel d'Israël, il est impossible de dissocier le paysage de ses résonances politiques et des récits multiples qui l'entourent. L'imagerie du paysage et les représentations de la nature dans l'art israélien contemporain sont rarement naïfs et tout sauf romantiques. Ils sont brûlés par le feu du conflit et marqués par l'âpreté de la controverse interne.


Contre nature représente une fusion farfelue de réalité, de fantaisie et de simulation. En même temps, l'exposition traduit la liberté de l'imaginaire et les merveilles de la technologie de simulation qui rendent concevable l'inconcevable. Il révèle comment la sensation non médiatisée de crainte et d'émerveillement provoquée par la nature a été remplacée par l'oeuvre d'art, ce qui permet d'admirer des actes de représentation et de ré-imaginer na nature, tout en célébrant les exploits de l'imagination humaine.


L'emplacement de ce projet à Miami Beach – île barrière subtropicale luxuriante construite sur un récif de corail, où même le sable de la plage a été artificiellement importé – renforce encore la relation tangible entre le naturel et le contre nature.




Exposition du 18 septembre au 10 novembre 2012. Galerie Manâ, Kemankes Mah, Alipasa Degirmen Sok No : 16 - 34425 Beyoglu - Istambul (Turquie). Tél.: +90 212 243 66 66. Ouverture du mardi au samedi de 11h à 18h, le lundi uniquement sur rendez-vous.





© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Artistes participants : Boaz Aharonovitch, Einat Arif-Galanti, Aziz + Cucher, Céleste Boursier-Mougenot et Ariane Michel, Blane De St Croix, Rose-Lynn Fisher, Ori Gersht, Meirav Heiman et Yossi Ben Shoshan, Hilja Keading, Freddy Shachar Kislev, Sigalit Landau, Dana Levy, Tobias Madison, Richard Mosse, Gilad Ratman, Samantha Salzinger, Tomer Sapir, Yehudit Sasportas, Michal Shamir, Uri Shapira, Jennifer Steinkamp, Gal Weinstein, Wendy Wischer, Guy Zagursky.


Commissaire d’exposition : Tami Katz-Freiman





Ori Gersht, still from Falling Bird, 2008. Film digital HD , son, 5:53 minutes. Courtoisie de l’artiste et Noga Gallery of Contemporary Art, Tel Aviv


Ori Gersht, still from Falling Bird, 2008. Film digital HD , son, 5:53 minutes. Courtoisie de l’artiste et Noga Gallery of Contemporary Art, Tel Aviv

Archives 2ème semestre 2012