L'Atlas de l'objet, Weltkulturen Museum, Francfort-sur-le-Main

L'Atlas de l'objet
Weltkulturen Museum, Francfort-sur-le-Main (Allemagne)
25.01 - 16.09.2012




































Précédent Suivant

English
Deutsch



Traduction du communiqué de presse


« Dans toutes les cultures a existé un échange constant de matériaux, de marchandises, d’idées et d’individus qui dirige, consciemment ou inconsciemment, les évolutions de notre perception. Il y a toujours quelque part quelque chose provenant d’une autre culture. Dans cette exposition, les artistes déplacent les objets de l’une à l’autre, créant une stratification. Ils réinstallent ces objets dans un nouveau cadre, celui du 21ème siècle. Le mot « Atlas » confère une présence géographique à tous ces objets sans les réduire à une simple carte du monde. » (Otobong Nkanga, traduction)


L’exposition organisée sous le commissariat de Clémentine Deliss présente des objets en provenance de nombreux pays (Angola, Brésil, Canada, République démocratique du Congo, Ethiopie, Ghana, Namibie, Niger, Nouvelle Guinée, Pérou, Iles Samoa et Iles Salomon) qui voisinent avec celles d’artistes contemporains de diverses origines géographiques : Alf Bayrle (décédé), Helke Bayrle, Thomas Bayrle, Marc Camille Chaimowicz, Sunah Choi, Antje Majewski, Otobong Nkanga, Simon Popper.


Sept artistes vivants ont ainsi été invités en 2011 pour préparer l’exposition en entreprenant des « expéditions » au sein des réserves du musée de Francfort. Usant d’une approche contemporaine de ces collections et de leur sensibilité prononcée à la culture visuelle et matérielle, les artistes ont choisi chacun un ensemble d’objets parmi 67000 artefacts. Travaillant en étroite concertation avec les conservateurs et chercheurs du musée, explorant les images d’archives et la librairie, les artistes invités ont vécu et travaillé dans le nouveau laboratoire du musée, qui propose appartements, studios, salles de séminaire, laboratoire et banque d’images. L’exposition présente leurs oeuvres avec les objets de la collection dans des vitrines spécifiques conçues par Mathis Esterhazy.


L’installation de Marc Camille Chaimowicz, The Frankfurt Suite (2011) est conçue à partir d’éléments floraux d’Indonésie et de Samoa ainsi que de chapeaux, de serre-tête et de ceintures en provenance d’Afrique. L’artiste nigérien Otobong Nkanga montre des armes, des bijoux et des devises d’Afrique centrale et occidentale ainsi que de récentes affiches produites au Laos et des vêtements tissés à Tilburg. Antje Majewski présente une série de peintures en relation avec des pierres préhistoriques mythiques de Nouvelle Guinée. Simon Popper explore l’inventaire historique de cartes du musée et les utilise pour développer une série de peintures exposées à côté de céramiques péruviennes datant de plus de 2000 ans, de figures religieuses d’Afrique occidentale et des récipients en chaux utilisés pour le bétel en Nouvelle-Guinée. Thomas Bayrle a choisi des filets de poissons finement tissés en provenance d’Indonésie et de Nouvelle-Guinée et imaginé son propre Trap for Stupid Cars (Piège pour voitures stupides). Helke Bayrle et Sunah Choi présentent une vidéo filmée dans les réserves du musée, qui explore les moindres détails de plus de cent objets.


La salle de lecture du musée présente dans ce cadre des ouvrages incarnant le dialogue fécond entre anthropologues, artistes et écrivains du 20ème siècle. En outre, les dessins de terrain et les photographies de mégalithes phalliques réalisés par Alf Bayrle (1900-1982, père de Thomas Bayrle) lors d’une expédition anthropologique en Ethiopie dans les années 1930 sont présentés pour la première fois en regard des pierres et stèles de bois originales entrées dans la collection du musée.








































Exposition du 25 janvier au 16 septembre 2012. Weltkulturen Museum, Shaumainkai 29 - Francfort sur le Main (Allemagne). Ouverture du mardi au dimanche de 11h à 18h, le mercredi de 11h à 20h.




































© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Archives 1er semestre 2012