Archives 1er semestre 2013

Abraham Cruzvillegas: Auto-constructions
Walker Art Center, Minneapolis (USA)

23.03 - 22.09.2013


Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse


Le Walker Art Center présente Abraham Cruzvillegas: Auto-constructions, la première exposition monographique consacrée à  la pratique aux multiples facettes d'Abraham Cruzvillegas. Artiste clé de sa génération, Cruzvillegas a suscité beaucoup d'intérêt à travers ses sculptures d'assemblages rivetés fabriqués à partir de matériaux trouvés qui s’inspirent des réalités sociales et économiques de la vie quotidienne. Concentrée sur les dix dernières années de sa pratique, l'exposition est présentée au Walker Art Center du 23 mars au 22 septembre puis se déplacera ensuite à la Haus der Kunst de Munich, et à la Fondation Jumex à Mexico et au Musée Amparo de Puebla qui présenteront conjointement l'exposition au Mexique.



Exposition du 23 mars au 22 septembre 2013. Walker Art Center, 1750 Hennepin Ave – Minneapolis, MN 55403 (USA).  Tél.: 612 375 76 00. Ouverture tous les jours sauf le lundi de 11h à 17h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h.


Abraham Cruzvillegas: Auto-constructions, Walker Art Center, Minneapolis

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Motivé par ce qu'il appelle autoconstrucción ou auto-construction, Cruzvillegas oriente sa pratique au sein du paysage urbain de sa maison d'enfance aux environs de Mexico, où les bâtiments sont dans un état perpétuel de changement et que les matériaux deviennent disponibles selon les nécessités. Les racines de son œuvre sculpturale sont issues des caractéristiques définitivement inachevées de la maison de sa famille. Tout en faisant écho précédents de l’ histoire de l'art (transformation duchampienne des objets du quotidien, utilisation par l’arte povera de matériaux pauvres, et compositions étranges d’assemblages), Cruzvillegas recourt à des stratégies d'improvisation, des relations de collaboration et de systèmes alternatifs de production pour créer des emplois qui gomment  les frontières habituelles entre l'art et l'artisanat, le travail manuel et manufacturé, l'intention artistique et l'expérimentation. Pour Cruzvillegas, l’auto-construction constitue un cadre dynamique pour un mode de bâtiment dans lequel la rareté conduit à l'ingéniosité et devient une métaphore pour la construction de sa propre identité.

Exposant des œuvres provenant de collections publiques et privées aux États-Unis, en Europe et au Mexique, l'exposition intègre un ensemble important de sculptures exposées à la Biennale de Venise en 2003, dans une section intitulée Everyday Altered sous le commissariat de Gabriel Orozco, une série d'installations sculpturales créées au cours d'une période de six ans de résidence où il a créé ses œuvres sur place avec des ressources et des matériaux locaux, ainsi que des expériences plus récentes qui étendent sa réflexion sur l’auto-construction à travers un film (produit avec une coopérative de cinéma),une vidéo (dans laquelle les parents de l'artiste racontent leurs propres expériences), une performance (pièce de théâtre avec un accompagnement musical), et une salle d'archives lieu de ressources. Présentés ensemble pour la première fois, les œuvres de l'exposition et le catalogue qui l'accompagne illustrent la richesse des motivations et l’abondance des influences des pratiques de Cruzvillegas, autant que les contributions pérennes qu'il a réalisées au cours des dix dernières années.

En complément de l'exposition, Autoconstruction : Le film - un portrait abstrait du paysage volcanique et de l'architecture inachevée d’Ajusco - sera projeté dans la salle de conférence du Walker Art Center, le deuxième samedi de chaque mois à partir de mai.

Commissaire de l’exposition : Clara Kim, conservateur en chef arts visuels du Walker Art Center.