Expositions à venir

Rencontres amérindiennes

Sesc Vila Mariana, Sao Paulo (Brésil)

31.07.2021 - 13.02.2022

PrécédentSuivant

Communiqué de presse


Explorer de nouvelles possibilités dialogiques basées sur la rencontre entre la production d'artistes des peuples autochtones Guna (Comarca Kuna Yala, Panama), Haida (archipel Haida Gwaii, Colombie-Britannique, Canada), Huni Kuin (Terre autochtone du Haut Rio Jordão, Acre, Amazonie occidentale, Brésil), Shipibo-Konibo (communauté de Cantagallo, Lima, Pérou, et Upper Ucayali, Amazonie péruvienne) et Tahltan (Telegraph Creek et Vancouver, Colombie-Britannique, Canada) est l'objectif de la toute nouvelle exposition Encontros Ameríndios, organisée par le Sesc dans son espace du quartier de Vila Mariana, à São Paulo (Brésil), du 31 juillet 2021 au 13 février 2022, coordonnée par Sylvia Caiuby Novaes et organisée par Aristoteles Barcelos Neto.














































 


















































English























Gwaai and Jaalen Edenshaw,  Child of the Great Box, 2014. Photo: Mike Peckett.

Gwaai and Jaalen Edenshaw,  Child of the Great Box, 2014. Photo: Mike Peckett.


« L'idée d'une rencontre des altérités est fondamentale dans les mondes sociocosmologiques amérindiens. Les rencontres interculturelles et intercommunautaires sont largement valorisées par les peuples autochtones, allant de ceux de l'Amazonie à ceux de la Colombie-Britannique, avec leurs célèbres festins de potlatch, où ils se réunissent pour célébrer leur ancestralité et leurs richesses culturelles et matérielles. Les artistes présentés dans cette exposition sont les protagonistes de nouvelles possibilités de dialogue entre les créativités amérindiennes, les techniques artistiques et l'esthétique », déclare Barcelos Neto.

Avec des œuvres de l'artiste multimédia Tahltan Alano Edzerza, l'œuvre sculpturale des frères haïdas Gwaai et Jaalen Edenshaw, les superpositions de tissus des artistes Guna Ana Bella Fernandez, Angelmira Owens Perez, Benilda Mores, Briseida Iglesias, Buna Bipi, Conciencia Grace Rodriguez, Dilma Gardel, Edita Lopez, Emilsy Fernandez, Flor Fernandez, Gilda Tejada, Lea Amelta Tejanzal, Lonilda Lucrecia Places, Rosalia Tejada et Victoria Gonzalez, les motifs géométriques brodés par les artistes Shipibo-Konibo Olinda Silvano, Wilma Maynas, Silvia Ripoca, Ronin Koshi Arias Silvano et Dora Inuma Ramírez et les peintures d'artistes Huni Kuin du collectif d'artistes MAHKU, Encontros Ameríndios met en lumière, entre autres aspects, la représentation des transmutations, l'une des principales questions philosophiques des arts indigènes amérindiens, exprimée à travers les créations de motifs géométriques et figuratifs.

En raison du contexte de l'ancien système colonial, ce n'est qu'au cours des dernières décennies que la production artistique des peuples amérindiens a été reconnue et valorisée dans le domaine de l'art – en grande partie en Amérique du Nord et en Océanie et, plus tard et plus lentement, en Amérique latine. Auparavant reléguées au statut d'objet ethnographique ou simplement d'artisanat, ces œuvres - qui sont présentées à un public de plus en plus large, stimulant un renouveau important sur la scène artistique mondiale - reflètent également la « ténacité à surmonter les oppressions du processus historique de pillage et les tentatives de domination que ces peuples ont subies, leur capacité à surmonter les adversités, leur autodétermination », explique Caiuby Novaes.

Même s'ils partagent des expériences historiques similaires d'oppression et de domination coloniale, ainsi que de résistance communautaire et ethnique, les artistes présentés dans l'exposition possèdent des préférences esthétiques artistiques diverses et, inspirés par des connaissances ancestrales, ils sont créateurs de visualités singulières liées à la mythologie, relations écologiques et cosmologiques.

Encontros Ameríndios reflète donc l'un des objectifs du Sesc São Paulo, la valorisation de la diversité culturelle. Dans cette exposition, au-delà de la perspective anthropologique, un autre souhait est de favoriser un rapprochement des manifestations culturelles de ces peuples sur la base de critères artistiques - des œuvres allant de leurs peintures avec des pigments naturels à leur production d'art numérique - en considérant ces œuvres non seulement comme des objets ethnographiques, mais aussi en mettant en lumière les différents modes d'être au monde qu'ils révèlent.

À propos du SESC São Paulo

SESC – Social Service of Commerce est une institution privée à but non lucratif créée en 1946 par des hommes d'affaires du secteur du commerce et des services de tout le Brésil. Dans l'État de São Paulo, SESC dispose de 42 centres offrant un accès public à la culture, à l'éducation, aux sports, aux loisirs et à la santé. Les actions de SESC São Paulo sont orientées par son objectif éducatif et son effort pour le bien-être social basé sur une traduction plus large du terme ‘culture’.







Exposition du 31 juillet 2021 au 13 février 2022. Sesc Vila Mariana, Rua Pelotas, 141 - Sã Paulo-04012-000 (Brésil).











 







 











 





 



























 





 











Rencontres amérindiennes, Sesc Vila Mariana, Sao Paulo

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2021. Tous droits réservés

Expositions en cours et à venir