Archives 1er semestre 2022

Pouvoir ! Lumière !

Musée d’art de Wolfsburg (Allemagne)

12.03 - 10.07.2022

PrécédentSuivant

Communiqué de presse


Les sources de lumière artificielle sont une condition préalable essentielle de la vie mondiale moderne. Leur utilisation permanente et excessive est cependant associée à de nombreux effets négatifs. D'une part, la lumière artificielle rend possibles les événements culturels, offre un espace social et une protection, peut mettre en valeur des personnes, des objets ou des articles de consommation et ainsi leur donner du sens. D'autre part, le pouvoir s'exerce avec l'utilisation ciblée de la lumière électrique : elle peut être utilisée pour surveiller, manipuler, exclure, voire détruire. L'exposition Pouvoir ! Lumière! présente quelque 80 œuvres d'art lumière de 60 artistes de renommée internationale, offrant pour la première fois un aperçu du spectre fascinant de ce courant artistique qui peut être politique au sens le plus large.











































 


















































English
Deutsch























Expositions en cours et à venir

Bien qu'il existe de nombreux effets négatifs associés à l'utilisation persistante et excessive de la lumière artificielle, les humains sont presque magiquement attirés par la lumière et sont enthousiasmés par le large éventail des possibilités techniques. Au cours des 150 dernières années, la civilisation a créé une grande variété de possibilités pour remplacer la lumière naturelle et briser ainsi la seule domination du soleil. Sans lumière artificielle, le développement économique et culturel mondial aurait été pratiquement inconcevable.

Et il n'y a pas que les humains qui sont attirés par la lumière : les problèmes actuels liés à l'écologie sont abordés dans des œuvres d'art de la lumière telles que Light Trap Hamburg (2015/2018) de Nana Petzet, qui se concentre sur le déclin massif des populations d'insectes. À l'aide d'un algorithme, Troposphere (2017) de Daniel Canogar traduit les données des phénomènes environnementaux mondiaux et des catastrophes naturelles en animations colorées abstraites. À quel point nous sommes tous entraînés et manipulés par la publicité, l'enseigne néon esthétique et pourtant rébarbative NOT FOR YOU (2006) de Monica Bonvicini, ainsi que les caissons lumineux de Daniel Pflumm, dans lesquels le message est indubitable, même sans le lettrage de l'entreprise, nous le prouvent. On détermine immédiatement quelle entreprise est à l'origine du message aux couleurs vives.

Des questions concernant le romantisme, le bonheur et les utopies se posent dans Sunset 164 (2006) de Lori Hersberger, où des arcs de néons colorés simulent un coucher de soleil éternel - un état qui n'est ni jour ni nuit et se conclut rapidement par la beauté d'une simple apparence superficielle. Et vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez levé les yeux vers un ciel clair rempli d'étoiles ? L'installation de Siegrun Appelt, créée spécialement pour le Kunstmuseum Wolfsburg, attire l'attention sur la pollution lumineuse généralisée qui permet à la lumière d'être ressentie physiquement sous une forme extrêmement concentrée.

L'illumination permanente dans High Security and Isolation Cell No. 2 (2005) de Gregor Schneider est un type particulier d'expérience physique, avec laquelle il se réfère à l'exposition permanente à une source de lumière comme une méthode de «torture blanche». Alors que l'évasion semble ici impossible, la fuite de Break In/Out : Breathing Light (2013) de Mariana Vassileva a déjà réussi.

La spectaculaire installation au néon Pizzagate Neon (2016) de Warren Neidich met en lumière un scandale politique concret, qui traite de fausses nouvelles à motivation politique à l'approche de l'élection présidentielle américaine de 2016 autour de l'implication présumée d'Hillary Clinton dans un réseau de pédopornographie.

Au final, nous aspirons tous à un lieu idéal – Un endroit idéal (2000) – tel qu'envisagé par Anne Marie Jugnet & Alain Clairet, où il y a de la lumière, mais aussi nécessairement de l'obscurité. Afin d'atteindre cet endroit, notre propre utilisation de la lumière artificielle doit également être remise en question de manière critique.

Liste complète des artistes : Siegrun Appelt, Awst & Walther, Maja Bajević, Matthias Berthold, Joseph Beuys, Christian Boltanski, Monica Bonvicini, Madeleine Boschan, Daniel Canogar, Claire Fontaine, Jügen & Nora Claus, Bill Culbert, Sven Drül, Sam Durant, Olafur Eliasson, Patrick Fenech, Sylvie Fleury, Petrit Halilaj, Georg Herold, Lori Hersberger, Damien Hirst, Michael Hirschbichler, Stephan Huber, Alfredo Jaar, Christian Jankowski, Anne Marie Jugnet & Alain Clairet, Šjla Kamerić, Brigitte Kowanz, Mischa Kuball, Dominik Lejman, Los Carpinteros, !Mediengruppe Bitnik, Tatsuo Miyajima, molitor & kuzmin, Robert Montgomery, Heike Mutter und Ulrich Genth, Warren Neidich, Jens Pecho, Nana Petzet, Daniel Pflumm, Bettina Pousttchi, Tobias Rehberger, Ariel Reichman, BernardíRoig, Gregor Schneider, Silke Silkeborg, Paul Thek, Tim Noble & Sue Webster, Timm Ulrichs, Mariana Vassileva, Peter Weibel, Cerith Wyn Evans, Naneci Yurdagü.







Exposition du 12 mars au 10 juillet 2022. Kunstmuseum Wolfsburg, Hollerplatz 1 - 38440 Wolfsburg (Allemagne). Ouverture du mardi au dimanche de 11h à 18h.


 







 











 





 



























 





 











Pouvoir ! Lumière ! Musée d'art de Wolfsburg, Allemagne

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2022. Tous droits réservés