Expositions à venir

Oliver Ressler, Barricader les calottes glaciaires

Tallinn Art Hall (Estonie)
27.08 - 06.11.2022  

PrécédentSuivant

Communiqué de presse


Quels rôles jouent les artistes et les travailleurs de l'art dans les mouvements pour la justice climatique ? Pour la première fois en Estonie, le Tallinn Art Hall présente le remarquable travail récent de l'artiste Oliver Ressler, Barricading the Ice Sheets (2019-2022), qui projette un éclairage critique sur ces mouvements en Europe et ailleurs. L'exposition est organisée par Corina L. Apostol, qui a travaillé avec l'artiste sur des projets antérieurs liés à des préoccupations environnementales et politiques.










































 


















































English
























Expositions en cours et à venir

Artiste multimédia installé à Vienne, Ressler a entretenu au fil des années une pratique artistique autour de ce thème qui associe art et activisme, mettant l'accent sur la dégradation climatique affectant tous les domaines de notre vie ainsi que sur les formes de résistance collective qui présentent des alternatives constructives pour la société. Ressler a lui-même insisté sur l'importance pour les artistes et les praticiens culturels de faire partie du «mouvement pour la justice climatique» par opposition au «mouvement climatique», offrant des exemples d'engagement plus profond entre l'art et les mouvements sociaux. Le titre de l'exposition fait référence aux tâches capitales assumées par le mouvement pour la justice climatique et à ses démarches pour atteindre ses objectifs. Comme le remarque l'artiste, l'action de barricader réellement les calottes glaciaires en train de fondre est impossible en réalité. Et pourtant, face à cela, le mouvement, profondément conscient des enjeux du recoupement des menaces qui pèsent sur notre planète, s'efforce néanmoins de réaliser ce qui n'a jamais été fait auparavant. L'impossible en apparence peut-il devenir réalisable grâce à l'action collective ?

L'exposition dans le hall principal de l'institution présente une installation vidéo multicanaux, des œuvres photographiques, des dessins, des estampes et des sculptures inédites dans les pays baltes. L'artiste démêle dans une visée critique les liens complexes entre l'environnement, la politique, l'économie et le potentiel de changement social. Il rassemble des militants d'horizons divers, dont les positions sont clairement communiquées et documentées, révélant pour la première fois comment ils s'organisent et agissent dans la lutte contre la dégradation du climat alimentée par de puissantes entités capitalistes. Pour ses films, Ressler travaille directement avec des militants qu'il connaît ou a rencontrés au cours de ses voyages, établissant des collaborations étroites dans ses sujets, qui font alors partie de ses archives documentaires. Chaque œuvre est adaptée aux réponses qu'il recueille à travers la documentation enregistrée, qui rend visibles les positions idéologiques, les choix politiques et l'engagement personnel.

Barricader les calottes glaciaires vise à donner un aperçu des formes de mobilisations (activités, protestations, rassemblements, réunions) des acteurs mondiaux du changement. Tout en attirant l'attention sur les insuffisances de la politique climatique mondiale à travers des événements régionaux emblématiques, Ressler réfléchit également à son double rôle de participant au mouvement et d'artiste façonnant ses archives visuelles, mêlant préoccupations documentaires et artistiques. Ses œuvres sont utilisées par les mouvements sociaux et servent de formes artistiques de prise de conscience pour une génération montante de citoyens plus impliqués dans la mobilisation de masse, à travers laquelle les artistes cherchent à sortir des limites du monde de l'art et à s'adresser à un public plus large.

Après avoir vécu l'exposition, comment pouvons-nous, en tant qu'artistes, citoyens, militants, étudiants et organisateurs communautaires, repenser et développer collectivement des pratiques radicales et contre-hégémoniques qui nous aident à réimaginer la résilience climatique et permettre la création de nouvelles pratiques? Il est significatif que l'effort de recherche artistique pluriannuel de Ressler soit présenté à Tallinn et en Estonie, un contexte qui est également menacé par la déforestation massive, l'élévation imminente du niveau de la mer et la gentrification agressive entraînée par le changement climatique. Bien que les pays baltes aient été présentés dans les médias comme «les moins touchés» par les catastrophes climatiques, les récentes mobilisations de jeunes militants et étudiants ont souligné les impacts très réels des conditions environnementales en évolution rapide et de la dévastation écologique continue que les entreprises à but lucratif ont déclenchées. Dans les pays voisins d'Europe de l'Est et nordiques, la diminution des ressources naturelles a également été désignée comme des ressources précieuses à exploiter davantage afin de maximiser les fortunes privées. Ici aussi, les gouvernements n'ont pas réussi à mettre en place des protections environnementales significatives, suivant une logique axée sur le profit qui s'est heurtée à une résistance locale croissante de la part des citoyens concernés.

Qu'apporte l'œuvre de Ressler à ces enjeux locaux et régionaux ? Que révèle-t-il sur les possibilités d'engagement collectif des artistes et des travailleurs de l'art dans les mouvements sociaux ? Que nous apprend-il sur la nature changeante de l'activisme artistique qui, face aux enjeux énormes pour notre planète, peut sembler presque impuissant ? L'art n'est jamais neutre et a la capacité de changer un environnement ainsi que les modes de vie qui encadrent notre existence et nos actions. Lorsque des artistes travaillent avec des militants, comment le processus et le résultat soutiennent-ils leurs idées et leurs pratiques politiques ? En organisant cette exposition au Tallinn Art Hall, dans un contexte visiblement affecté par le changement climatique malgré le mythe de l'Estonie en tant que nation forestière verte, le public est invité à décrypter les subjectivités, les luttes et les vérités de ceux qui sont engagés dans des mouvements sociaux répondant auxs barrières de la fragmentation géopolitique.

À propos de Tallinn Art Hall

La Tallinn Art Hall Foundation est une institution d'art contemporain créée en 1934 avec un programme d'expositions dans trois galeries sur la place centrale de Tallinn : la Tallinn Art Hall, la Art Hall Gallery et la City Gallery voisine.
Tallinn Art Hall aborde les problèmes les plus urgents de l'art contemporain et de la société, et propose un programme attractif au public contemporain qui aide les artistes à créer de nouvelles expositions et œuvres. Elle fait partie de la plus grande scène internationale de l'art contemporain et assure en outre des expositions à l'étranger.














Exposition du 27 août au 06 novembre 2022. Tallinn Art Hall, Vabaduse väljak 8 – 10146 Tallin (Estonie). T +372 5873 6841. Ouverture du mercredi au dimanche de 11h à 18h.







 











 





 



























 





 











Oliver Ressler, Barricader les calottes glaciaires, Tallinn Art Hall, Estonie

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2022. Tous droits réservés

Oliver Ressler, Drillbit, 2021. Digital print on dibond behind museums glass, framed, 97.4 x 137.4 cm.

Oliver Ressler, Drillbit, 2021. Digital print on dibond behind museums glass, framed, 97.4 x 137.4 cm.