Expositions en cours

Maarten Vanden Eynde, Creuser le futur

Mu.ZEE, Ostende (Belgique)

04.09.2021 - 15.01.2022

PrécédentSuivant

Communiqué de presse


Mu.ZEE Ostende a le plaisir d'annoncer la première exposition rétrospective de l'artiste belge Maarten Vanden Eynde (né en 1977), Digging up the Future. Elle présente un panorama de l’activité de l'artiste de 2000 à nos jours, une période marquée par de vastes progrès technologiques mais aussi par des crises successives, sociales, économiques mais aussi environnementales. La révolution industrielle, la consolidation du capitalisme mondial, puis Internet et les grandes technologies ont radicalement modifié nos façons de vivre, de travailler et de penser. Entre-temps, la population mondiale et, par conséquent, la consommation et l'utilisation de l'énergie, n'ont cessé d'augmenter, nous confrontant à la finitude des matières premières, à des phénomènes climatiques extrêmes comme ceux observés en Europe cet été, à l'abondance des déchets et à la perte de la biodiversité de la planète. Pour un avenir lointain et inconnaissable, Vanden Eynde s'efforce d’établir le bilan du futur résidu d'objets artificiels et de culture matérielle à la surface de la planète, y compris l'accumulation constante de technofossiles - un terme inventé pour décrire les restes figés de notre technologie actuelle - des millions d’années à partir de maintenant, comme un archéologue du futur.














































 


















































English























Maarten Vanden Eynde, Restauration du Lac de Montbel, 2003. Photo: Marjolijn Dijkman




Depuis près de deux décennies, Vanden Eynde étudie l'impact écologique de l'humanité sur Terre, en se concentrant sur la couche géologique actuelle que nous laisserons pour les générations futures. Il explore la matérialité des objets qui nous entourent, retraçant l'origine de divers produits et les contextes socio-économiques mais aussi environnementaux dont ils sont extraits, transportés et transformés, jusqu'à leurs effets sur leur environnement après leur obsolescence et leur mise au rebut. Dans son travail, qui associe sculpture, installation et photographie, il démêle le processus et la conséquence de la production en termes de temps profond.

L'exposition rassemble plus de 30 œuvres, avec des installations majeures et des projets de recherche à long terme comme Plastic Reef (2008-12), une vaste installation sculpturale de débris de plastique fondu ressemblant à des récifs provenant des océans du monde, et Around the World (2017), une énorme bobine en forme de fusée entourée de 40 015 kilomètres de fil de coton (la circonférence moyenne de la Terre), suggérant le rôle important que le coton a joué et joue encore à l'échelle mondiale. Vanden Eynde rend visibles les structures de pouvoir, la base matérielle et les répercussions extractives de notre culture de productivité incessante de la révolution industrielle à nos jours, tout en exerçant une critique sur l'obsession de la croissance économique continue, de l'hyperproduction et de l'obsolescence programmée qui ont conduit à la crise climatique et la dégradation de l'environnement. Actuellement, l'artiste étudie l'influence du commerce transatlantique de matériaux clés (comme le caoutchouc, le pétrole, l'ivoire, le cuivre, le cobalt, le coton, le lithium et l'uranium), sur l'évolution de l'humanité, la création de nations et d'autres structures de pouvoir mondiales.

Maarten Vanden Eynde a largement exposé dans plusieurs institutions et biennales, dont la Contour Biennial #9 : Coltan as Cotton, Malines (2019) ; la 6e Biennale de Lubumbashi (2019) ; la 1ère Biennale de Riga, le MAMAC de Nice (2018), Zone2Source, Amsterdam, Bozar, Palais des Beaux-Arts, Bruxelles (2017) ; le Palais Royal de Milan (2016) ; la 4e Biennale de Lubumbashi, Mons Capitale culturelle (2015) et bien d’autres. De 2020 à 2023, il poursuit son doctorat sur "Ars Memoriae: The Art to Remember" à l'Université de Bergen, Norvège.

Une monographie en couleurs entièrement illustrée, Maarten Vanden Eynde | MMXX, édité par Mercatorfonds, accompagne l'exposition. Le livre est édité par Katerina Gregos et contient des textes de Sven Beckert, Oulimata Gueye, Nav Haq, Jan Zalasiewicz et Katerina Gregos. La conception graphique est de Raf Vancampenhoudt et Lennart Van den Bossche.

Commissaires : Katerina Gregos est conservatrice et écrivaine et actuellement directrice artistique du Musée national d'art contemporain (EMST), Athènes ; Ilse Roosens est conservatrice au Mu.ZEE, Ostende.

L'exposition se déplacera à La Kunsthalle Mulhouse (France) en 2022.







Exposition du 04 septembre 2021 au 15 janvier 2022. Mu.ZEE, Rue de Rome 11 - 8400 Ostende (Belgique). Tél. : T +32 59 24 21 91. Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 18h.









 







 











 





 



























 





 











Maarten Vanden Eynde, Creuser le futur, Mu.ZEE, Ostende

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2021. Tous droits réservés

Expositions en cours et à venir