Archives 1er semestre 2015

Thomas Feuerstein: PSYCHOPROSA

Trevor Paglen: The Octopus

Frankfurter Kunstverein, Frankfurt (Allemagne)

29.05 et 20.06 - 30.08.2015

PrécédentSuivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


De mai à août, le programme du Frankfurter Kunstverein se concentre sur des positions artistiques monographiques qui soulèvent des sujets sociaux pertinents dans le contexte plus large de l'art et de la science, portant un autre regard sur les réalités de la société d'aujourd'hui et ce qu’elle peut devenir.




































English
Deutsch




Thomas Feuerstein et Trevor Pagden, Frankfurter Kunstverein, Frankfurt

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

La sculpture Autonomy Cube, un hotspot Wi-Fi ouvert, illustre avec Eagle-Eye Photo Contest : Landscapes of Surveillance, un concours de photos créé pour l'exposition et ouvert au public, une nouvelle approche artistique de Paglen: il aimerait que son travail stimule des actions ayant une influence sur la société et débordant les espaces institutionnels de l'art dans le monde réel. Les photos gagnantes du concours seront présentés dans l'exposition. Le 21 juin, Trevor Paglen recevra le prix culturel de la German Photographic Association (DGPh) pour son travail à la Frankfurter Kunstverein.



 

Exposition du 29 mai au 30 août 2015. Frankfurter Kunstverein, Markt 44 – 60311 Frankfurt (Allemagne). Ouverture du mardi au vendredi de 11h à 19h, le jeudi de 11h à 21h, samedi et dimanche de 10h à 19h.
















 





 











Top: Thomas Feuerstein, ACCADEMIA DEI SECRETI, 2015. Installation view, Galerie im Taxispalais, Innsbruck. Photo: WEST. Fotostudio. © VG Bild-Kunst, Bonn 2015. Bottom: Trevor Paglen, They Watch the Moon (Nr. 87), 2010. © the artist. Courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne.

Top: Thomas Feuerstein, ACCADEMIA DEI SECRETI, 2015. Installation view, Galerie im Taxispalais, Innsbruck. Photo: WEST. Fotostudio. © VG Bild-Kunst, Bonn 2015. Bottom: Trevor Paglen, They Watch the Moon (Nr. 87), 2010. © the artist. Courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne.


Thomas Feuerstein: PSYCHOPROSA

L'exposition de Thomas Feuerstein, PSYCHOPROSA, oscille quelque part entre l'art et la science. Elle se compose d'une seule installation interconnectée, qui sert d'incubateur pour l'élément PSILAMIN et pour la production de mucus. Des tubes transportent des substances vertes et incolores à travers les espaces de la Frankfurter Kunstverein. Ils intègrent les nefs de laboratoire, des appareils et des systèmes de refroidissement en un parcours narratif, tout en conservant leur but fonctionnel dans un dispositif expérimental pendant toute la durée de l'exposition. L'espace d'exposition devient un laboratoire vivant, dans lequel l'artiste lui-même a synthétisé une nouvelle molécule, PSILAMIN, à partir d'algues et de champignons et l’a baptisée sculpture moléculaire. Dans son exposition, Thomas Feuerstein tisse une connaissance issue de l'art, de la philosophie et de la littérature, ainsi que de la biotechnologie, de l'économie et de la politique dans un récit artistique, qui divulgue des questions existentielles sur les paramètres de base et l'origine de la vie.


Trevor Paglen: The Octopus

En collaboration avec l'artiste américain Trevor Paglen, le Frankfurter Kunstverein a développé une vaste exposition intitulée The Octopus, qui traite de sujets comme la surveillance et l'influence politique. Outre un large panorama d'images existantes et de séries photographiques, l'exposition montrera de nouveaux projets et des oeuvres vidéo ayant pour matériaux des documents issus de la pratique d'enquêtes de recherche de Paglen.