Expositions en cours

Simon Denny, La Mine

Le MONA, Berriedale, Hobart Tasmanie (Australie)

22.06.2019 - 13.04.2020

PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

Le MONA joue le rôle d’une mine dans cette nouvelle exposition de l'artiste néo-zélandais Simon Denny, projetée sur l'exploitation minière, reflet de l'espoir et de l'inquiétude suscités en regard de l'environnement, de la technologie et du développement.










































 


















































English








Exposition du 22 juin 2019 au 13 avril 2020. MONA, 655 Main Road - Berriedale, Hobart Tasmanie (Australie). Tél.: +61 3 6277 9900. Ouverture du mercredi au lundi de 10h à 18h.















 







 











 





 



























 





 











Simon Denny, La Mine, Le MONA, Berriedale, Hobart Tasmanie

 Simon Denny,  Extractor, 2019. Digital illustration: Paul Riebe.


La "Mine", c’est extraire des éléments des matériaux physiques de la Terre, mais aussi des données du paysage de l’information. Selon les mots de l'artiste, l'exposition est un "parc à thème à exploiter", explorant non seulement l'importance politique et environnementale de l'exploitation minière, mais également le rôle du travail et de la valeur tout au long de l'histoire humaine et du présent en mutation rapide. Il comprend une version géante d'un jeu de société australien classique; un magasin d’exploitation pour Extractor, un autre jeu de société servant également de catalogue d’exposition; des répliques grandeur nature de machines et de produits utilisés dans l'extraction minière automatisée et une cage ouvrière amazonienne à taille humaine, abritant le canari proverbial de la mine de charbon… Un des oiseaux qui incarne notre inquiétude face aux conséquences du changement rapide.

La dernière salle présente un ensemble de sculptures réalisées par divers artistes sélectionnés par Mona: elles représentent l'homme au travail, naviguant dans une relation épineuse entre technologie, développement et travail humain.

Ces idées sont influencées par le sort du Thornbill brun de King Island, une espèce en voie de disparition. Vous verrez cet oiseau grâce à l’utilisation de la réalité augmentée utilisée tout au long de l’exposition - une technologie qui améliore, mesure et complique votre expérience dans les espaces physiques de la galerie. L’habitat du Thornbill a été endommagé, peut-être irrévocablement, par l’industrie et le changement climatique; mais l’espoir pour la régénération de l’oiseau réside dans la collecte de données sur ses habitudes et ses mouvements dans l’écosphère. Cette collecte de données nécessite une technologie qui repose elle-même sur l'extraction continue de ressources élémentaires de la terre…

Ici, le "canari dans la mine de charbon" devient la quadrature du cercle : de la mémoire des gens qui ont emmené ces créatures avec la terre, au fur et à mesure qu’elles ont extrait, à partir des éléments, les fondements d’une apothéose technologique; jusqu’à une métaphore, qui signifie que quelque chose de menaçant est à venir. Et enfin, dans la galerie, une expérience simulée avec une espèce en voie de disparition, dont le destin pourrait être un signe, non de notre progrès, mais de notre régression infinie.

Commissaires de l’exposition : Jarrod Rawlins et Emma Pike


Avec des contributions de Kate Crawford et Vladen Joler, et des illustrations complémentaires de Tony Albert, Sarah Contos, Fiona Hall, Ronnie van Hout, Sven 't Jolle, Christopher Langton, Li Liao, Ramesh Mario Nithiyendran, David Noonan, Michael Parakowhai, Niki de Saint Phalle, Patricia Piccinini, Julie Rrap, Justene Williams et Jason Wing.
















© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2019. Tous droits réservés

Simon Denny,  Extractor, 2019. Digital illustration: Paul Riebe.