Expositions en cours

Sheela Gowda, Remains

Pirelli HangarBicocca, Milan (Italie)

04.04 - 15.09.2019

PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

Pirelli HangarBicocca présente Remains, la première grande exposition personnelle d’oeuvres de Sheela Gowda en Italie. Présentée dans l’espace monumental et indivis du Navate, l’exposition est une occasion unique de découvrir plus de 20 ans de production de l’artiste. Outre de nouvelles œuvres, l’exposition intègre une large sélection d'installations et de sculptures in situ ainsi que d'aquarelles et d'estampes, réalisées de 1996 à nos jours, donnant forme à un panorama sans précédent de sa pratique.











































 


















































English








Sheela Gowda, Remains, Pirelli HangarBicocca, Milan

Sheela Gowda (née à Bhadravati, Karnataka, Inde, 1957; vit et travaille à Bangalore) a développé son travail à travers un dialogue constant et des échanges entre les traditions artistiques locales et les formes d'art internationales. Au milieu des années 1980, Gowda a entamé sa transition de l'espace pictural vers des œuvres tridimensionnelles, brisant définitivement le «cadre» de sa pratique. Cette transition a également répondu à un besoin personnel d'aller au-delà de la représentation et d'intervenir directement dans l'espace. En revanche, cela répondait à la détermination de l’artiste d'interpeller activement le public dans ses œuvres. Plus important encore, il s’agissait d’une réponse à la situation sociopolitique en Inde dans les années 1980 et 1990.

L'exposition Remains chez Pirelli HangarBicocca rassemble plus de 20 pièces, de différentes époques et réalisées avec divers matériaux et échelles. L’exposition tente de mettre en valeur la poésie et les pratiques politiques de Sheela Gowda, fondées sur une vision réfléchie et perspicace du monde, accompagnées d’une prise de conscience de la valeur symbolique et communicative de la matière, des objets et de leurs rebuts. Cette sélection d'œuvres traduit également son engagement dans le processus de définition de la forme en tant que moyen de modifier le sens.

L'artiste a abordé ces problèmes par le biais de manipulations directes et d'une confrontation discrète mais tenace avec une série de nouveaux matériaux qu'elle a progressivement ajoutés à son travail, telle la bouse de vache, qui est devenue le matériau de base de ses peintures et de ses sculptures. Sa présence dans son travail n’est pas exotique, mais dictée par l’environnement culturel dans lequel travaille l'artiste. Au début des années 90, Sheela Gowda a commencé à utiliser d’autres objets et matériaux de la vie quotidienne ayant une signification hautement métaphorique et politique  : des barils de goudron, des pigments rituels, des liens pour les cheveux, des aiguilles, du fil, de l’encens et du caoutchouc.


Pour l’artiste, la liturgie - le rituel de transformation qui se produit au cours d’un processus de manipulation, de confrontation et de conversation très axé sur la performance - reste fondamentale. Sheela Gowda redéfinit le pathos des choses, leurs affects et leur empathie; une condition relationnelle entre les objets, leurs raisons d'être et leurs comportements. C'est un «moment de rencontre», compris non pas comme un moment dans le temps, mais comme une sorte de force qui permet à un ensemble particulier de circonstances de se rencontrer.

L’exposition est organisée par Nuria Enguita, directrice du Centre d’Art Bombas Gens à Valence; et Lucia Aspesi, conservatrice adjointe chez Pirelli HangarBicocca.

En octobre 2019, une version adaptée de cette exposition sera transférée au Bombas Gens Center d’Art, à Valence en Espagne.
















© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2019. Tous droits réservés

Exposition du 4 avril au 15 septembre 2019. Pirelli HangarBicocca, Via Chiese, 2 - 20126 Milan (Italie). Tél.: +39 02 6611 1573. Ouverture du jeudi au dimanche de 10h à 22h.















 







 











 





 



























 





 











Sheela Gowda,  And that is no lie, 2015 (detail). Installation view: Pérez Art Museum Miami, 2015–16. Courtesy the artist and Pérez Art Museum Miami. Photo: Oriol Tarridas.  

 


Sheela Gowda,  And that is no lie, 2015 (detail). Installation view: Pérez Art Museum Miami, 2015–16. Courtesy the artist and Pérez Art Museum Miami. Photo: Oriol Tarridas.