Archives 2ème semestre 2015

Olafur Eliasson, Baroque Baroque

Palais d’Hiver/Belvédère, Vienne (Autriche)

21.11.2015 -06.03.2016

PrécédentSuivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


Belvédère et Thyssen-Bornemisza Art contemporain (TBA21) annoncent leur nouvelle exposition avec l'artiste dano-islandais Olafur Eliasson. Baroque Baroque est une entreprise ambitieuse qui réunit et reconnecte certaines des œuvres les plus significatives d’Eliasson dans les collections de la Thyssen-Bornemisza Art contemporain (TBA21) et de Juan & Patricia Vergez. Le panorama des œuvres de deux décennies de pratique artistique d’Eliasson explorent les affinités entre son travail et le décor baroque extraordinaire du Palais d'Hiver du Belvédère du prince Eugène de Savoie à Vienne. Parallèlement à ces oeuvres, de nouvelles interventions spécifiques au site sont activées et articulent l'ensemble historique, établissant un dialogue entre la volubilité de l'architecture baroque et la perception en modules offerte par les œuvres de Eliasson.



 












































English





Olafur Eliasson, Baroque Baroque, Palais d’Hiver/Belvédère, Vienne

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Eliasson déclare : «Je trouve inspirant que le baroque ait présenté une telle confiance dans la fluidité des frontières entre des modèles de réalité et, tout simplement, la réalité. La présentation de mes œuvres au Palais d'Hiver est basée sur la confiance dans la possibilité de la construction de la réalité selon nos rêves et de désirs partagés et sur la foi en l'idée que les constructions et modèles sont aussi réels qu’autre chose ".

Au cours des dernières décennies, Eliasson a sondé les aspects cognitifs et culturels de la vision, en insistant sur la relativité de la réalité. Transcendant les limites de l'art, son corpus hétérogène et réflexif de travail va d’interventions discrètes à des installations de grande envergure et emploie divers cadres de référence du domaine des sciences naturelles, de la psychologie et de la philosophie pour bousculer les moyens normatifs et intériorisés avec lesquels nous percevons notre environnement. Dans ses œuvres faisant intervenir le mouvement, les projections, les ombres et les reflets, Eliasson rend visibles les relations elliptiques entre le corps, la perception et la représentation. Des matériaux éphémères - comme la lumière, les reflets, l'eau, les ondes, l’air - sont appelés à dialoguer avec les espaces de l'exposition et les visiteurs, qui deviennent protagonistes des scénarios engagés.


Eliasson joue avec élégance avec l’illusion visuelle, le liminal et l'éphémère, avec le matériel et l'immatériel, en utilisant l'extraversion et l'introspection pour résonner avec des concepts cosmologiques; ses œuvres sont fortement liées aux idées de transformation et d’'artifice inhérentes à la notion de baroque. Epoque de grands bouleversements, le baroque a vécu la révolution de l’optique et des découvertes scientifiques ainsi qu'une éclosion d'intérêt pour le fantasmagorique et l'occulte. Le baroque est ici compris comme un processus prolifique de reformulation constante ; la tension entre la lumière et l'obscurité, la connaissance et la spéculation, et la rationalité et de la spiritualité ouvre « d'autres » espaces inattendus de potentialité et de transformation.

L’habitant d'origine du Palais d'Hiver, le prince Eugène de Savoie, était un visionnaire au goût somptuaire, avec des intérêts inégalés pour l'architecture, le design et l'art, rivalisant avec sa passion pour les sciences, incluant la minéralogie et de l'astronomie.


Le catalogue de l'exposition est édité par Belvédère et TBA21 et publié par Sternberg Press, avec des essais de Irmgard Emmelhainz, Paul Feigelfeld, Georg Lechner, Sandra Noeth, et Mirjam Schaub.







Olafur Eliasson, Yellow corridor, 1997. Monofrequency lights, dimensions variable. Installation view at the Winter Palace/Belvedere, Vienna. The Juan & Patricia Vergez Collection, Buenos Aires. Photo: Irina Gavrich, 2015.

Olafur Eliasson, Yellow corridor, 1997. Monofrequency lights, dimensions variable. Installation view at the Winter Palace/Belvedere, Vienna. The Juan & Patricia Vergez Collection, Buenos Aires. Photo: Irina Gavrich, 2015.


Exposition du 21 novembre 2015 au 6 mars 2016. Palais d’hiver du Prince Eugène de savoie, Himmelpfortgasse 8 - 1010 Vienne (Autriche).