Archives 1er semestre 2015

Paysage en mouvement/Visions filmées d’un futur incertain

13.03 - 26.10.2015

L’appropriation du paysage

13.03 - 06.09.2015

Kunsthaus Graz (Autriche)

Précédent Suivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


Paysage en mouvement / Visions filmées d'un futur incertain

Le paysage nécessite une perspective. La vue depuis l'espace d'un monde en mouvement a modifié notre perception de sa permanence : le paysage, comme un territoire apprivoisé, est devenu un matériau vivant et une ressource âprement conquise. Aujourd'hui, plus que jamais, il est un lieu de réflexion sur les contextes et les responsabilités, et rien moins que toute une dimension insondable autonome. L'exposition montre des œuvres d'avant-garde des années 1960, qui reflètent une prise de conscience de changement du paysage dans l'ère de l’Anthropocène.Le film joue un rôle essentiel en cela comme catalyseur de la perception d'une réalité possible du paysage.

Avec des œuvres de Darren Almond, Rosa Barba, James Benning, Ursula Biemann, Lucius Burckhardt, Leo Calice und Gerhard Treml, Center for Land Use Interpretation, Tacita Dean, Marine Hugonnier, Mathias Kessler, Markus Jeschaunig, Armin Linke, Lukas Marxt, David Nez , Walter Niedermayr, Ed Ruscha, Klaus Schafler, Allan Sekula, Robert Smithson, Shi Guorui, Michael Snow, Guido van der Werv

L'exposition s’intègre dans la thématique annuelle pour 2015 sur le paysage dans le Universalmuseum Joanneum.

En coopération avec Camera Austria, Diagonale 2015 et le Musée autrichien du film.

Commissaires: Peter Pakesch, Katrin Bucher Trantow



























English




© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Art pauvre - Riche héritage, National Museum of Norway, Oslo

À gauche : Guido van der Werve, Nummer acht, everything is going to be alright, Golf of Bothnia FI, 2007. Production still. Courtesy the artist. Photo: Johanna Ketola. À droite : Sharon Ya'ari, Safe Room, Beersheba Zoo, Spring 2013. Courtesy: Sommer Contemporary, Tel Aviv.




Left: Guido van der Werve, Nummer acht, everything is going to be alright, Golf of Bothnia FI, 2007. Production still. Courtesy the artist. Photo: Johanna Ketola. Right: Sharon Ya'ari, Safe Room, Beersheba Zoo, Spring 2013. Courtesy: Sommer Contemporary, Tel Aviv.

L’appropriation du paysage

Le paysage est un pacte social, une convention. Dans ce nœud de relations et de conventions, la photographie joue un rôle central. Si le paysage représente toujours une combinaison d'éléments esthétiques, sociaux, économiques, symboliques et spatiaux, et que la photographie "constitue une sorte de relais reliant les théories de l'art, du langage et de l'esprit aux conceptions de valeur sociale, culturelle, et politique" ( WJT Mitchell), une articulation complexe de la culture se pose alors à la jonction entre le paysage et la photographie: tous deux associant cette histoire avec ce point de vue, ce texte avec cette identité, cette mémoire avec ce lieu, ce lieu avec cette histoire. Le paysage et la photographie incarnent un espace où des différences sont générées; les deux sont liés à l'identité, la mémoire, la connaissance, l'histoire et l'expérience et fournissent un champ pour des inscriptions connexes.


Ces deux expositions sont accompagnées d'un catalogue commun, qui sera publié en avril.


Expositions du 13 mars au 26 octobre et du 13 mars au 6 septembre 2015. Kunsthaus Graz, Lendkai 1 – 8020 Graz (Autriche). Tél. : +43 316 /8017 9200. Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 17h.