Archives 2ème semestre 2014

Feito Por Brasileiros/Made by Brazilians
Cidade Matarazzo, São Paulo(Brésil)

09.09 - 12.10.2014

Précédent Suivant

English



Traduction du communiqué de presse



Une exposition d'art aux multiples facettes a été spécialement conçue pour célébrer la renaissance de l’ Hôpital Matarazzo abandonné de São Paulo. Elle honore le travail de 100 artistes illustrant la puissance d'inspiration du Brésil.

Une "invasion créative" d’artistes annonce le retour à la vie du repère, longtemps délaissé, de São Paulo, l'ancien hôpital Umberto Primo, connu sous le nom d’hôpital Matarazzo, un complexe de six hectares au cœur de la ville, bénéficiant d'une importance historique depuis le 19e siècle avec ses bâtiments à l'italienne qui étaient en activité jusqu'en 1993.

Au centre de la vie de la ville, lieu de naissance d'un demi-million de Paulistes et salué comme une partie importante du patrimoine culturel brésilien, l’Hôpital Matarazzo désaffecté est réouvert à partir du 9 septembre, avec ses pavillons, ses couloirs et jardins investis par les œuvres de 100 artistes prenant part à une exposition spécialement organisée dans le but de redonner au site une nouvelle dynamique avant sa rénovation en tant que Cidade Matarazzo, un complexe culturel et touristique historique à usage mixte créé par le Groupe Allard.








© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Nina Beier, David Roberts Art Foundation, Londres

Fondé et dirigé par Alexandre Allard, le groupe Allard a déjà parrainé plusieurs grandes expositions comme Basquiat au Musée d'Art Moderne de Paris (2010), Veilhan Versailles au château de Versailles (2010), et Miró En Son Jardin à la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence (2009).

L'énergie et la diversité de la scène artistique contemporaine du Brésil
Organisé par Marc Pottier, avec des projets spéciaux imaginés par Simon Watson, Nadja Romain, Gabriela Maciel et André Cheikh, Pascal Pique, le "Musée Invisible", Baixo Ribeiro, et la 3ème Biennale de Bahia, Feito Por Brasileiros / Made by Brazilians a été conçu pour célébrer l'énergie et de la diversité de la scène artistique contemporaine du Brésil. Les conservateurs ont invité 50 artistes brésiliens et 50 artistes non-brésiliens à occuper les vastes espaces intérieurs et extérieurs de l'hôpital lors d’une invasion qui peut être considérée à la fois comme une exposition et un concours rituel de performances et d'installations individuelles. Pour Marc Pottier et Simon Watson, l'exposition est une tentative de rassemblement. En 1995, à New York, les deux commissaires avaient déjà collaboré à une exposition historique de l'artiste brésilien Tunga, qu'ils ont présenté dans un entrepôt abandonné de Soho dans le cadre du festival "L'Art du Brésil à New York".

Dans Feito Por Brasileiros / Made by Brazilians, Pottier et Watson travaillent de nouveau ensemble pour une mission d'art contemporain - cette fois à l'initiative du Groupe Allard - la création de Cidade Matarazzo, un espace culturel commun à la vivacité d'une place publique, où les habitants et les visiteurs de São Paulo se trouveront face-à-face avec les exemples les plus puissants de la créativité au Brésil.


"L’Hôpital Matarazzo a gardé son aura mystérieuse même si il a été fermé en 1993», explique Vik Muniz, l'un des artistes brésiliens qui participent au projet. «C'est un site exceptionnel, plein d'histoires et de souvenirs. En septembre, le public pourra de nouveau accéder à ce lieu emblématique. Il ouvrira ses portes pour une grande célébration de l’art et de la musique - un spectacle à ne pas manquer qui marquer la scène culturelle de São Paulo d'une manière inoubliable ".

Pour un autre artiste participant brésilien, Henrique Oliveira, l'exposition va provoquer une visite à un São Paulo qui n'existe plus. "L'expérience de la marche à l'intérieur de l'ancien hôpital nous emmène directement aux influences italiennes qui sont encore très fortes", dit Oliveira. "Ces influences ont été si bien absorbées que nous en oublions presque l'arrière-plan historique. Matarazzo est un petit village dans la ville, un microcosme dans une grande métropole. Le projet d’Allard fait de de Matarazzo, considéré comme un site du patrimoine national, un point de repère bienvenu pour une ville essentiellement caractérisée par la destruction du passé. Le site vit maintenant un nouveau moment de son histoire et nous assistons à sa renaissance ".

Prévu pour fonctionner simultanément avec la Biennale de Sao Paulo, Feito Por Brasileiros / Made by Brazilians accueille des œuvres éphémères : peintures, sculptures, installations et vidéos, ainsi que d'autres productions non pérennes et «interventions», dans lesquelles les visiteurs peuvent voir la confrontation des artistes et la pollinisation croisée de leurs visions, "cannibalisant" chacun un autre travail, dans un processus de résonance avec l'influent "Cannibal Manifeste" (1928) du poète brésilien Oswald de Andrade (1890-1954), qui a fait valoir que la cannibalisation par le Brésil des autres cultures est une de ses plus grandes forces. Ce concept sera illustré par la première oeuvre montrée dans le hall de l'entrée principale de l'exposition, Baba Antropofágica (Cannibalistic Droll), créée par l'artiste Lygia Clark en 1973.

Le Centre pour la créativité à Cidade Matarazzo
La vivacité de la créativité brésilienne illustrée dans Feito Por Brasileiros / Made by Brazilians trouvera un foyer permanent à Cidade Matarazzo après la clôture de l’exposition, dans le futur Centre pour la créativité.
Le Centre a été créé par le Groupe Allard pour mettre en valeur l'importance de la créativité dans l'économie du Brésil. Outre les résidences, les cinémas, les salles d'exposition et les studios dédiés à l'art, à la musique, au cinéma, à l'artisanat, à la mode et aux arts culinaires, le Centre pour la Créativité proposera des séminaires, débats, ateliers et autres activités visant à élargir le débat sur l'importance de l'art et de la culture dans la société brésilienne et au-delà. "Le Brésil est un immense ressort pour la créativité", explique Alexandre Allard, "mais nous pouvons encore trouver des moyens plus efficaces de déployer cette créativité."


Voir aussi les œuvres de Joanna Vasconcelos créées pour cette exposition

Exposition du 9 septembre au 12  octobre 2014. Cidade Matarazzo, Alameda Rio Claro 190, Bela Vista, São Paulo.  Tel: +55 11 3165 9698. Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 16h. Entrée libre.