Archives 2ème semestre 2015

Les mondes inversés

BPS22, Charleroi (Belgique)

26.09.2015 - 31.01.2016

PrécédentSuivant

Communiqué de presse


De tout temps, les artistes se sont inspirés des cultures populaires qui les entouraient. Objets, formes, techniques... les sources sont multiples. Aujourd'hui encore, en Europe et ailleurs, les plasticiens sont nombreux à y ressourcer leur inspiration.



































English





Les mondes inversés, BPS22, Charleroi

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2015. Tous droits réservés

Grande exposition de réouverture du BPS22, Les Mondes Inversés puise dans les racines des coutumes locales (Ducasse, Carnaval, etc.) et convie des artistes internationaux à une rencontre grand public entre art contemporain et cultures populaires.

Commissariat : Pierre-Olivier Rollin

Artistes :
Marina Abramović, Carlos Aires, Ghada Amer, Marcel Berlanger, David Brognon et Stéphanie Rollin, Paulo Climachauska, Jeremy Deller & Alan Kane, Wim Delvoye, Gabriele Di Matteo, Jimmie Durham, Kendell Geers, Michel Gouéry, Carsten Höller, Mike Kelley, Gareth Kennedy, Emilio Lopez-Menchero, Paul McCarthy, Gianni Motti, Johan Muyle, Grayson Perry, Gwendoline Robin, Javier Rodriguez, Jim Shaw, Yinka Shonibare MBE, Pascale Marthine Tayou, Boris Thiébaut, Gert & Uwe Tobias, Patrick Van Caeckenbergh, Eric Van Hove, Raphaël Van Lerberghe, Joana Vasconcelos, Thierry Verbeke, Marie Voignier & Vassilis Salpistis, Ulla von Brandenburg.

Une production du BPS22 et de la Fondation Mons 2015 en partenariat avec la Province de Hainaut, la Ville de Charleroi, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Région wallonne.


David Brognon & Stéphanie Rollin, The Agreement


A l’occasion de la réouverture du BPS 22 à Charleroi avec l’exposition “Les Mondes Inversés”, les artistes David Brognon & Stéphanie Rollin présentent une vidéo inédite tournée cette année à Jérusalem dans une école de la vieille ville. Intitulée The Agreement, elle met en scène un authentique terrain de football aux proportions manifestement fausses que les deux artistes ont décidé de remesurer et redessiner avec l’aide des élèves pour ne favoriser aucune équipe.
















Exposition du 26 septembre 2015 au 31 janvier 2016. BPS22, Site de l’université du travail, Boulevard Solvay, 22
6000 Charleroi (Belgique). Tél.: +33 (0)71 27 29 71. Ouverture du mardi au dimanche de 11h à 19h. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier.
























 





 











Kendel Geers, Kode-X, 2002-2003. Daskalpoulos Collection. © Lydie Nesvadba


Kendel Geers, Kode-X, 2002-2003. Daskalpoulos Collection. © Lydie Nesvadba Yinka Shonibare, Scramble for Africa,  2003. Collection Pinel

Yinka Shonibare, Scramble for Africa, 2003. Collection Pinel

Pascale Marthine Tayou, Home Sweet Home, 2011. Courtesy Galleria Continua © Lorenzo Fiashi

Pascale Marthine Tayou, Home Sweet Home, 2011. Courtesy Galleria Continua © Lorenzo Fiashi

David Brognon & Stéphanie Rollin, The Agreement

David Brognon & Stéphanie Rollin, The Agreement, Vidéo couleur, son, 10min05


Les jeux, la politique et les religions sont des protocoles conceptuels appliqués à même la réalité pour la transcender. Des règles devenues communes par un accord tacite contagieux qui se formalisent en livres, réinventent des vies et tracent des territoires. A Jérusalem, l’école franciscaine Terra Sancta est adossée au mur d’enceinte de la vieille ville, dont chaque millimètre carré est historique. Une cité palimpseste, sans cesse reconstruite sur elle même. Dans la cour, un terrain de football a été tracé, adapté à la géographie distendue de l’espace disponible, où les règles de perspective et de parallélisme sont trahies pour s’adapter à la réalité. Les buts sont dans l’impossibilité de se faire face et le rond central approximatif raccourcit le terrain à l’avantage d’une équipe. Un accident de symétrie qui dérègle le jeu. « The Agreement » est un nouveau compromis géométrique entre les élèves pour trouver l’exact point central de ce territoire. Le mesurer. Le dessiner. Et commencer à jouer équitablement.