Archives 1er semestre 2014

Katharina Grosse, psychylustro
Amstrak’s Northeast Corridor, Philadelphie (USA)
À partir du 31 mai 2014

PrécédentSuivant

English



Traduction du communiqué de presse e-flux


Le Programme d’Arts Muraux de Philadelphie présente psychylustro, projet d’art public monumental réalisé par la célèbre artiste visuelle berlinoise Katharina Grosse pour le Amtrak Northeast Corridor et qui métamorphose une artère principale de transport avec une série de sept installations lumineuse audacieuses le long de la passerelle ferroviaire de Philadelphie. Avec son équipe d'artistes, Katharina Grosse a utilisé son emblématique technique de pulvérisation de peinture pour épandre des couleurs intenses sur les murs des bâtiments choisis, visibles à la fois par les passagers du train voyageant entre Philadelphie et New York et les voyageurs locaux.
















Katharina Grosse, psychylustro, 2014. Photo: Steve Weinik for the City of Philadelphia Mural Arts Program. Amtrak rail corridor between 30th Street Station and North Philadelphia Station, Philadelphia, PA.

Katharina Grosse, psychylustro, 2014. Photo: Steve Weinik for the City of Philadelphia Mural Arts Program. Amtrak rail corridor between 30th Street Station and North Philadelphia Station, Philadelphia, PA.


© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Katharina Grosse, psychylustro, Amstrak’s Northeast Corridor, Philadelphie

Installation temporaire, psychylustro évoluera au fil du temps pendant que ses éléments se réapproprieront l'espace. Le travail se développera en une série de sept passages – depuis les vastes et dramatiques murs de l'entrepôt jusqu’aux petits bâtiments et aux étendues d'espaces verts – conçus pour être vus par les fenêtres du train en mouvement - créant une peinture de paysage en temps réel qui explore l’échelle du déplacement, la perspective et le passage du temps.

« Nous voulons vraiment que les gens voient ce que nous voyons », dit Jane Golden, directeur exécutif des Arts Muraux. « Nous voyons la détérioration, mais nous voyons aussi la beauté, nous voyons l'histoire, nous voyons le passé de Philadelphie. »

Elizabeth Thomas, commissaire du projet, explique: « L'intervention de Katharina Grosse sur ce corridor marque des étapes dans un cycle récurrent de progrès humain, de forces humaines et l'ordre naturel qui travaille avec et contre lui. Son geste réinvente cet espace, mais au fil du temps s’estompe et prend sa place comme une couche parmi les nombreuses couches naturelles, sociales, humaines et économiques qui le marquent. »


Katharina Grosse : « L’oeuvre modifie la notion de taille à travers le mouvement, ainsi quand vous vous tenez en face d'elle, elle est gigantesque, mais quand vous la voyez du train, elle devient petite. Ce genre d'expérience - que votre vie est constamment dans ce type de changement de mode - est quelque chose qui m’a toujours fascinée. Et cette fois, nous avons un outil supplémentaire, le train . Dans un musée vous marchez, et c'est la façon dont vous vous déplacez. ici, vous pouvez voler. »

L'installation sera accompagnée d'un audio-guide et d’une publication scientifique sur l’oeuvre et son implantation, conçue par des Projects Projects ave des essais de d’artiste Thomas et de l’écrivain Doug
Ashford, professeur agrégé à Cooper Union, New York et ancien membre de Group Material, du critique et historien Daniel Marcus, professseur au Art Center College of Design et collaborateur régulier d’Artforum, enfin d’Anthony Elms, conservateur associé à l'Institut de Philadelphie d'art contemporain et co-commissaire de la Biennale de Whitney 2014.