Expositions en cours

Jochen Gerz, The Walk - La Marche

Lehmbruck Museum, Duisburg (Allemagne)

23.09.2018 - 05.05.2019

PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

Ce n’est pas une rétrospective que le musée Lehmbruck de Duisbourg organise à propos de Jochen Gerz. Cette exposition n’en est pas une et n’a pas lieu à l’intérieur du musée: The Walk (La marche), un sentier de 100 mètres, entraîne les visiteurs le long de la vitrine emblématique du musée, où ils peuvent lire un texte qui entrelace la vie de l’artiste avec huit des décennies d'histoire contemporaine. Un regard en arrière, un regard inhabituel de l'extérieur sur le musée et son impact sur la ville, ainsi qu'un regard sur l'avenir de la société civile. Le texte transforme le musée en un livre géant: chaque vitre de la façade en verre de sept mètres de haut est une colonne d'un récit exemplaire. La biographie devient une référence au monde - et à la vue de l'extérieur.


































 


















































English
Deutsch








Jochen Gerz, The Walk - La Marche, Lehmbruck Museum, Duisburg

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2018. Tous droits réservés

C’est la première exposition muséale de Jochen Gerz en 15 ans. Gerz fait partie des nombreux artistes qui, depuis le début de la modernité, ont condamné la pratique des musées et renoncé aux impératifs commerciaux du monde de l'art. L'exposition à Duisburg a été précédée de deux années de discussions intenses, de doute et de remises en question. Gerz annonce: «C’est toujours la première exposition.» Selon son catalogue raisonné, c’est sa 170e exposition personnelle. L’invitation du musée à organiser une rétrospective a donné lieu à une commande de production d’une œuvre pour l’espace public. The Walk n'est pas une rétrospective. Aucune œuvre n’est présentée. En substitution, dans le cadre de la préparation du projet, un e_Catalogue Raisonné a été produit, ce qui permet aux œuvres complètes de Gerz d’être accessibles en ligne de partout et à tout moment.

Le thème central de The Walk aborde huit décennies de contemporanéité, liant expérience personnelle et histoire contemporaine. L'un des abords de l'exposition, qui commence avec la guerre, est la migration, la mobilité. L'artiste et le musée ont invité des personnes ayant fui les guerres dans leur pays d'origine à jouer le rôle de médiateurs auprès du musée.

The Walk décrit un parcours - celui de l'artiste comme celui du visiteur - à travers des périodes agitées: la guerre, le «siècle de pierre» dans les années 1950 de la République fédérale d'Allemagne, la naissance de la société civile dans les années 1960, les discours de la mémoire dans les années 1970, les invasions technologiques dans la vie quotidienne, la découverte de la développement durable et la perspective de plus en plus instable de l’Europe des années 1980 et 1990 à nos jours. Quelqu'un raconte sa vie, est l'auteur de cette histoire et demande en même temps: comment vivez-vous cette époque? Est-ce votre histoire? Comment imaginez-vous notre avenir? La création engendre le contemporain. Si vous voulez vous voir dans le monde, vous devez en devenir l'auteur. The Walk est un chemin partagé, même si chacun de nous le fait seul.

Jochen Gerz (né en 1940) est l'un des artistes les plus radicaux de sa génération, de renommée internationale. Il a passé sa jeunesse en Rhénanie, où il a vécu un passage insolite de la création littéraire à la création artistique. The Walk complète un cercle qui a débuté au musée Lehmbruck en 1975 - un an auparavant, il avait présenté, avec Joseph Beuys et Rainer Ruthenbeck, pour le pavillon allemand de la 37e Biennale de Venise - une première exposition complète de ses œuvres. Déjà alors, il a examiné de près le musée comme institution. Gerz a toujours mis en doute le but de l'art, y compris le sien.

Pour cet artiste allemand qui vit ailleurs depuis 1958, le public est le résultat de la créativité sociale: une œuvre écrite par nous tous - pas seulement par les «happy few», en opposition à ceux qui consomment ou qui sont gouvernés. En conséquence, Gerz est retourné dans la rue encore et encore. Le rôle social de l'auteur est au cœur de son travail, qu'il s'agisse de photos / textes, performances et installations, de contre-monuments, d'œuvres commémoratives qui ont déclenché des discussions internationales depuis des décennies, jusqu'aux projets d'auteur auxquels des milliers de personnes dans de nombreux pays ont participé au fil des ans. Pour Jochen Gerz, «l'émancipation du spectateur» n'est pas une utopie mais une question de responsabilité de l'art pour la démocratie.




Exposition du 23 septembre 2018 au 5 mai 2019. Lehmbruck Museum, Friedrich-Wilhelm-Straße 40  - 47051 Duisburg (Allemagne). T +49 203 28332906.  Ouverture du mardi au vendredi de 12h à 17h, samdi et dimanche de 11h à 17h.








 







 











 





 



























 





 











View of Jochen Gerz, THE WALK – No Retrospective, Lehmbruck Museum Duisburg, 2018. Photo: Sonja Rothweiler. © Jochen Gerz, VG Bild-Kunst, Bonn 2018




View of Jochen Gerz, THE WALK – No Retrospective, Lehmbruck Museum Duisburg, 2018. Photo: Sonja Rothweiler. © Jochen Gerz, VG Bild-Kunst, Bonn 2018