Expositions à venir

Jef Geys, Quadra Medicinale Singapore

Centre NTU d’art contemporain (Singapour)

01.12.2018 - 03.03.2019

Suivant

Communiqué de presse

 

Le Centre NTU d'art contemporain de Singapour a le privilège de présenter la première exposition institutionnelle en Asie de l'artiste belge disparu Jef Geys, avec Quadra Medicinale Singapore. Le travail de Geys embrasse radicalement l’art comme intimement lié au quotidien. Sa pratique conceptuelle adopte des processus interdisciplinaires et collaboratifs de recherche et de formation du savoir, comme en témoigne la Quadra Medicinale, où un quadrant géographique délimite une parcelle de territoires urbains soigneusement planifiés. À l'intérieur de ce terroir, l'attention est portée aux plantes des rues sauvages, accidentelles, négligées, ou les «mauvaises herbes». En découvrant les propriétés productives de ces plantes apparemment inutiles et parasites, Geys confronte des systèmes de classification objectifs et scientifiques avec des formes quotidiennes de connaissances, ainsi que leur partage et leur archivage.






































 


















































English








Depuis la fin des années 50, Geys produit des œuvres axées sur la construction d’un engagement culturel, social et politique à partir de la notion de «terroir», qu’il définit comme «un lieu où tout peut se dérouler ou, mieux, a eu lieu, quelque chose de plus large que le «biotope»: «  le bio, la nature, la verdure et tout ce qui se passe autour de nous, tout ce qui flotte dans l’air [. . .]  ». Mettant en question les systèmes traditionnels et organisés d’urbanisme et de diffusion de l’information, Geys a relativisé les fondements du langage et de la représentation visuelle, en interrogeant le rapport entre l’art et le sens.

Quadra Medicinale était le projet de Geys pour le Pavillon national de Belgique à la Biennale d’art de Venise 2009. La méthode utilisée par Geys sert de manuel universel pouvant être réutilisé n’importe où. Quadra Medicinale Singapore étend le projet en ajoutant une section à Singapour où des collaborateurs locaux ont été invités à identifier et à archiver des plantes des rues à l’intérieur d’un quadrant de leur quartier.

« Depuis quelques années, je suis occupé à demander à un certain nombre de personnes de la ville de dessiner un carré d'environ 1 à 2 kilomètres sur la carte, avec leur maison ou leur lieu de travail au centre. Sur cette place, ils doivent rechercher 12 plantes qui poussent vraiment dans la rue (appelées «mauvaises herbes»): photographiez la plante, récoltez-la, séchez-la, attachez-la, fournissez les informations nécessaires, «famille», etc. Point important: que peut mâcher, par exemple, une personne sans abri qui a mal aux dents pour soulager la douleur et éventuellement guérir le problème? Pour commencer, quatre villes sont proposées: Villeurbanne, New York, Moscou et Bruxelles.  »—Jef Geys, dans Kempens Informatieblad - Venetië, 2009. Un exemplaire de la publication Kempens Informatieblad de la Biennale de Venise est disponible durant l'exposition avec ajout d'informations sur le Singapore Quadra.


Cette première présentation de Geys en Asie introduit une pratique conceptuelle qui remet en question les hiérarchies et l’adaptabilité de la nature et de la société, provoquant des réflexions sur leurs structures communicables et imperceptibles. En 2012, Geys considérait Singapour comme un autre site d'exploration artistique et avait proposé des projets pour Gillman Barracks, alors que la zone artistique était encore en développement. il y avait une proposition de produire un « objet libido fétiche de voiture » pour Singapour. Dans The Single Screen, le Centre présente Day and Night and Day … (2002), une séquence de film hypnotique en noir et blanc de 36 heures, composée de photographies prises par Geys au cours de sa vie.

Jef Geys (1934-2018) est diplômé de l'Académie des arts d'Anvers avant de s'installer à Balen, dans la région de Kempen, où il a enseigné l'art pendant trois décennies dans une école publique, mettant l'accent sur l'éducation expérimentale et la pédagogie artistique. À partir de la fin des années 1960, Geys était l'éditeur et le rédacteur en chef de son journal local personnel, le Kempens Informatieblad, qu'il a ensuite publié conformément à ses expositions. Il est connu pour un archivage méticuleux de son travail, qui devient à son tour générateur d'autres projets. Geys a exposé dans le monde entier, y compris dans Archive Fever: Utilisations du document dans l'art contemporain au Centre international de la photographie de New York (2008), Documenta11, Kassel (2002), Skulptur Projekte Münster (1997) et la 21e Biennale de São Paulo ( 1991).

L'exposition est rendue possible grâce à un prêt généreux de la Fondation Jef Geys et de la Galerie Air de Paris.

Commissaire d’exposition : Dirk Snauwaert, directeur artistique du Centre d'art contemporain WIELS à Bruxelles, en collaboration avec Ute Meta Bauer et Khim Ong, du NTU CCA Singapore. Snauwaert était le conservateur de Jef Geys: Quadra Medicinale à Venise 2009, commandé par la Communauté flamande. Snauwaert a également été conservateur en résidence à la NTU CCA Singapore en 2015.


* « 
Après ma récolte et mon cycle de production et lors de la transformation de la galerie Kontact Antwerp en une épicerie verte et une boulangerie, mes plantes de jardin ont commencé à devenir vraiment «obsessionnelles» et je devais me libérer de cette obsession. Ma solution: rouler pendant une semaine avec des choux «conditionnés» (principalement des choux de Bruxelles) avec une «famille» de choux sur la banquette arrière de ma Citroën 2CV dans l'intention de les laisser voir «l'arrière-pays». »- Jef Geys, in Kempens Informatieblad - Venetië, 2009













Exposition du 1er décembre 2018 au 3 mars 2019. NTU Centre for Contemporary Art Singapore, Gillman Barracks ,43 Malan Road - Singapore 109443. T. +65 6460 0300. Ouverture du mardi au dimanche de 12h à 19h, nocturne le vendredi jusqu’à 21h.










 







 











 





 



























 





 











Jef Geys, Quadra Medicinale Singapore, Centre NTU d’art contemporain Singapour

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2018. Tous droits réservés

Jef Geys, Cabbages in car. Courtesy Jef Geys Estate.*