Expositions en cours

How to talk with birds, trees, fish, shells, snakes, bulls and lions

Hamburger Bahnhof, Berlin (Allemagne)

16.11.2018 - 12.05.2019

PrécédentSuivant

Communiqué de presse

 

Un coquillage peut-il chanter pour moi? Un être humain peut-il être un serpent? Un arbre peut-il être ma mère ou mon père? Puis-je converser avec une rivière? Un poulet peut-il aider à communiquer avec mes ancêtres? Y a-t-il des êtres humains qui savent chanter comme des oiseaux? Mon pommier peut-il demander de l'aide? Les animaux de la forêt peuvent-ils me montrer comment survivre? Puis-je écouter les insectes dans une jachère au milieu de la ville?








































 


















































English
Deutsch








Antje Majewski (née en 1968 à Marl, Allemagne), artiste pluridisciplinaire et collaborative, a ouvert un dialogue permanent avec des collègues du Brésil, du Cameroun, de Chine, de Colombie, de France, de Hongrie, de Pologne et du Sénégal, et les a invités à contribuer à des travaux explorant la réciprocité. les relations entre les humains et les êtres humains au-delà d'une manière poétique. L'exposition Hamburger Bahnhof - Musée für Gegenwart - Berlin découle de cette conversation entre les artistes participants et de leurs interactions entre eux.

Le projet et son titre sont issus d'une conversation entre le peintre, sculpteur, artiste de performance, dramaturge et poète sénégalais Issa Samb et Antje Majewski sous les arbres de sa cour à Dakar. Malheureusement, Issa Samb et les arbres ont disparu aujourd'hui, mais l'entretien a engendré un processus, un laboratoire en mouvement. Ce fut l'origine des réunions, des voyages et des conversations entre Majewski et les artistes invités.

Comment parler avec des oiseaux, des arbres, des poissons, des coquillages, des serpents, des taureaux et des lions place les interactions des artistes dans des lieux, des sociétés et des environnements en danger qui constituent des points de départ. Les travaux présentés se concentrent souvent sur des endroits spécifiques qui ont été détruits, modifiés ou gravement menacés par l’intrusion du capitalisme, du colonialisme et d’autres influences humaines néfastes. Les vidéos, les installations à grande échelle, les sculptures, les manifestes, les poèmes, les photographies, les dessins et les peintures traitent de systèmes socio-écologiques délicats, dont l'homme fait toujours partie. Les artistes évoquent des positions personnelles en dissidence avec les modes d’interaction dominants d’aujourd’hui envers l’environnement - qu’ils soient féministes, décolonisants, situationnistes, ainsi qu'en proposant des modes d’interaction radicalement non capitalistes entre les humains, les autres êtres vivants et la matière.


L’accent mis sur « le langage » ou « la prise de parole » soulève des questions sur la manière dont le sens est créé et transmis, et pour qui. Le concept de «signification» dans la science occidentale semble particulièrement humain, car la plupart des modes de communication sémiotiques supposent un état d'esprit humain. Et pourtant, le langage n’est qu’un des modes d’expression de la sémiosis planétaire et, comme d’autres actes significatifs, il est enraciné dans l’environnement et chez tous ceux qui en dépendent. Comment parler avec des oiseaux, des arbres, des poissons, des coquillages, des serpents, des taureaux et des lions recquiert une grande attention aux différentes voix et une grande ouverture au son de langues que nous pourrions ne pas comprendre. Adopter cette communication signifie suspendre le régime de la grammaire et du style et écouter les murmures et les échos, les répétitions et les pauses. Nous devons apprendre à écouter et à répondre aux autres êtres avec empathie, écoute et amour.


Artistes: Antje Majewski avec Agnieszka Brzeżańska et Ewa Ciepielewska, Carolina Caycedo, Paweł Freisler, Olivier Guesselé-Garai, Tamás Kaszás, Paulo Nazareth, Guarani-Kaiowa et Luciana de Oliveira, Issa Samb, Xu Tan, Hervé Gué

Commissaires de l'exposition : Ina Dinter (Hamburger Bahnhof - Musée für Gegenwart - Berlin), Aleksandra Jach (Muzeum Sztuki, Łódź)













Exposition du 16 novembre 2018 au 12 mai 2019. Hamburger Bahnhof - Museum für Gegenwart – Berlin, Invalidenstrasse 50/51 - 10557 Berlin (Allemagne). Ouverture mardi, mercredi et vendredi de 10h à 18h, samedi et dimanche de 11h à 18h. Nocturne le jeudi jusqu’à 20h.










 







 











 





 



























 





 











How to talk with birds, trees, fish, shells, snakes, bulls and lions, Berlin

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2018. Tous droits réservés

Exhibition view of How to talk with birds, trees, fish, shells, snakes, bulls and lions at  Hamburger Bahnhof – Museum für Gegenwart – Berlin, 2018. © Nationalgalerie – Staatliche Museen zu Berlin / Thomas Bruns / VG Bild-Kunst, Bonn 2018.