Archives 1er semestre 2014

Haris Epaminonda, Chapitre IV

Fondazione Querini Stampalia, Venise (Italie)

15.03 - 18.05.2014

Précédent Suivant

English



Traduction du communiqué de presse E-Flux


La Fondazione Querini Stampalia présente Chapter IV, la première exposition personnelle de l'artiste chypriote Haris Epaminonda (né en 1980, vit et travaille à Berlin) dans une institution italienne.

Haris Epaminonda a co-représenté Chypre à la Biennale de Venise en 2007 et participé à la 5ème Biennale de Berlin en 2008 ainsi qu'à dOCUMENTA (13) en 2012. Il a réalisé des expositions personnelles à Malmö Konsthall (2009), à la Tate Modern de Londres (2010), au Museum of Modern Art de New York et à la Schirn Kunsthalle de Francfort en Allemagne en 2011.













Haris Epaminonda, Chapitre IV, Fondazione Querini Stampalia, Venise

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Exposition du 15 mars au 18 mai 2014. Fondazione Guerini Stampalia, Sestiere Castello 5252 – 30122 Venise (Italie). Tél. : +39 (0)41 271 1411. Ouverture du mardi au dimanche de 10h à 18h.









L'exposition d'Haris Epaminonda organisée dans le bâtiment de Scarpa par Chiara Bertola et Andrea Viliani est le résultat de la co-production internationale entre la Fondazione Querini Stampalia, le Centre d'Art Contemporain Point de Nicosie, le Modern Art Oxford et la Kunsthaus de Zurich, où les différentes versions de l'exposition ont été présentése au cours des derniers mois.


L'artiste utilise souvent des matériaux préexistants, comme des photos prises à partir de livres , ainsi que des objets trouvés combinés avec des socles auto-conçus et des structures de soutien, des sculptures et des films. Ses installations précises et affiches ainsi que ses interventions architecturales forment des énigmes visuelles, évoquant une multitude de sens. Son langage s'oriente souvent vers l'abstraction, évoquant des atmosphères mystérieuses et énigmatiques.


Beaucoup de gens se souviennent des œuvres de Haris Epaminonda (réalisées avec Daniel Gustav Cramer) dans la Hauptbahnhof de Kassel au cours de la dernière dOCUMENTA (13). L'exposition était installée sur trois étages et paraissait fragmentaire, disloquée et rythmique jusqu'à la fin du parcours, où elle atteignait sa vraie dimension. C'était comme marcher dans une maison - musée où les oeuvres étaient presque cachées partout, le long des bords, dans les coins, suspendus ... puis l'espace progressivement réassemblé, comme les syllabes d'une phrase qui est lentement énoncée.


L'exposition d'Epaminonda au Querini Stampalia à Venise est seulement la quatrième étape de sa tournée européenne et présente une intervention à l'intérieur du bâtiment de Carlo Scarpa dans laquelle une version de son dernier film, Chapters, est présentée. L'assemblage complexe de détails inspirés de l'Orient, la couleur et les améliorations formelles, ainsi que les modalités temporelles et spatiales à l'intérieur des espaces de Scarpa ont amené l'artiste à se rapporter au célèbre architecte. "A Venise, Haris Epaminonda joue de nouveau avec la mise en scène de l'exposition : elle utilise l'espace comme une partition " explique Chiara Bertola " où les matériaux sont similaires à des signes assemblés dans un tableau en trois dimensions. Epaminonda interroge l'architecture de Carlo Scarpa d'une manière raffinée, renforçant, mettant en évidence, accroissant la complexité du vocabulaire architectural."


La «pierre angulaire» de l'exposition est Chapters, un long-métrage de quatre heures tourné en 16mm à Chypre à l'automne 2012. C'est le film le plus complexe de l'artiste à ce jour. A Venise, le film (initialement présenté comme une installation vidéo à quatre canaux d'environ quatre heures avec un accompagnement composé par Kelly Jones Jayne et Pascal Nichols, Part Wild Horses Mane On Both Sides) est modifié une fois de plus à cette occasion.


Dans Chapters, Epaminonda montre quelques éléments typiques de son génie artistique : des vases, l'eau qui coule, les monuments, les ruines, les paysages, les palmiers, les animaux, une série d'objets et d'images qui permettent d'explorer la notion de temps et la perméabilité de la mémoire. « La congruence profonde entre le travail de l'artiste et l'espace d'exposition - explique Andrea Viliani - est donnée par l'emplacement de Chapters, qui est l'île de Chypre, dont le passé a des racines profondes dans l'histoire de Venise. Venise représente le passage entre l'Europe et l'Est, qui est constamment évoqué à tout au long de la narration ouverte et onirique du film, ainsi que dans beaucoup de détails architecturaux et décoratifs de Scarpa ".


Chapitre IV est également produite en association avec la Galleria Massimo Minini de Brescia et soutenu par Ballin, une marque italienne renommée de chaussures de luxe de Venise ainsi que par le ministère chypriote de l'Éducation et de la Culture.


Haris Epaminonda, Chapters, 2013. 16mm film transferred to digital, four-channel video installation, approximately 4 hours. Sound by Part Wild Horses Main On Both Sides. Photo: Haris Epaminonda. Courtesy the artist.

Haris Epaminonda, Chapters, 2013. 16mm film transferred to digital, four-channel video installation, approximately 4 hours. Sound by Part Wild Horses Main On Both Sides. Photo: Haris Epaminonda. Courtesy the artist.