Archives 1er semestre 2016

Edith Dekyndt, Ombre indigène

Wiels Contemporary Art Centre, Bruxelles (Belgique)

05.02- 24.04.2016

PrécédentSuivant

Traduction du communiqué de presse


Pour sa première grande rétrospective, l'artiste belge Edith Dekyndt a créé de nouvelles œuvres auxquelles elle a adjoint es ensembles existants: des projections, des résumés et des dessins picturaux, des objets sensoriels et installations. L'attraction de ses œuvres réside dans leur caractère physique fortement matériel. Edith Dekyndt donne forme à des formes complexes et à des surfaces qui sont dans un état permanent de transformation, par des interactions entre substances, emplacement et support, ainsi que par le biais de processus biochimiques, organiques ou inorganiques. Le scénario qu'elle a construit pour le contexte de l'espace post-industriel au Wiels -une ancienne brasserie - se compose d'œuvres à base de cuivre, de levure, de terre, d'eau locale de la Senne et des bactéries utilisées pour brasser la bière spécialité de Bruxelles, la Gueuze. De cette façon, elle relie la spécificité du site aux caractéristiques et aux qualités générales des éléments naturels, et forge des liens entre le particulier et l'universel, le concret et l'abstrait.













































English




Ses recherches ressemblent beaucoup à celle des expériences scientifiques, qu'elle effectue - avec la fascination du chercheur amateur pour les propriétés des substances et des choses - en des endroits spéciaux et de manière inhabituelle. Le travail de Dekyndt développe un immense intérêt dans la relation avec l'environnement de notre planète, l'interprétation esthétique et la projection d'une prise de conscience écologique de la dépendance mutuelle et de l'influence des êtres humains sur leur environnement.


Le titre est emprunté à une œuvre réalisée par Edith Dekyndt pour la naissance et le lieu de sépulture de l'écrivain et théoricien Edouard Glissant, qui a inventé les idées de créolisation et de métissage, la perméabilité mutuelle et l'évolution permanente des cultures, des langues et des objets. Elle interroge la relation entre l'ascendance et l'origine, en se référant à son propre parcours : sa quête de lieux et de leurs qualités, mais aussi pour une autre dimension dans l'art abstrait; pour les relations entre l'énergie organique et inorganique et pour les propriétés fascinantes des choses, toutes liées au sein d'une orientation écologique embrassant tout.
























Edith Dekyndt, Ombre indigène, Wiels Contemporary Art Centre, Bruxelles

Exposition du 5 février au 24 avril 2016. WIELS Contemporary Art Centre, Brussels , avenue Van Volxemlaan 354  - 1190 Bruxelles (Belgique). Tél.  : +32 2 340 00 53. Ouverture du mercredi au dimanche de 11h à 18h.





 





 



























 





 











Edith Dekyndt, Ombre Indigène Part. 2 (Ile de la Martinique), 2014. Courtesy of the artist.

Edith Dekyndt, Ombre Indigène Part. 2 (Ile de la Martinique), 2014. Courtesy of the artist.


© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2016. Tous droits réservés