Archives 1er semestre 2017

Charlotte Moth et Gwenneth Boelens

MIT List Visual Arts Center, Cambridge (USA)

17.02 - 16.04.2017

PrécédentSuivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux

 

Charlotte Moth: Tout voir en se déplaçant
Pour sa première exposition personnelle aux États-Unis, Charlotte Moth (née à Carshalton, Royaume-Uni, 1978, vit et travaille à Paris) porte son regard sur l'architecture, les bâtiments et les espaces que nous occupons, et les objets usuels qu’ils contiennent. La collection d'images prises par l'artiste lors de ses voyages, qu'elle appelle le Travelogue, sert de source à plusieurs de ses œuvres en sculpture et installation.
Dans
Nothing Thoughts (2011), Moth explore la relation entre l'image et le texte, ainsi que la nature fragmentaire de la mémoire elle-même. Ce groupe d'assemblages de tableaux se compose de photographies et de textes courts marqués par des intervalles, des absences et des omissions. Pour Claude Parent et Victor Pasmore (2016), une nouvelle œuvre de diapositives examine l'Eglise moderniste de Sainte-Bernadette du Banlay à Nevers, en France, et le Pavillon Apollo brutaliste à Peterlee, en Angleterre, mettant en valeur la singularité dramatique des bâtiments. Pour Study for a 16 mm Film (2011), elle place une série de miroirs et d'autres objets réfléchissants sur un meuble et les filme dans une méditation sur la mise en scène et l'affichage. Sondant les conditions qui influencent notre perception, Moth fait une tentative métaphorique pour jeter un coup d'œil derrière la surface des choses familières.















 


















































English





Gwenneth Boelens: At Odds
Gwenneth Boelens (né en 1980 à Soest, NL, vit et travaille à Amsterdam) s'intéresse à la perception, à la mémoire et au temps. Son travail de photographie et sculpture tente de suspendre les gestes fugitifs et de capturer des traces de mouvement. At Odds, première exposition personnelle de Boelens, présente un ensemble de photogrammes récents, d’oeuvres murales, de tissages, de sculptures au sol et une pièce acoustique. Les photogrammes de grande taille sont réalisés sur une période d'exposition prolongée durant laquelle la source lumineuse est obstruée par des corps qui se déplacent ou portent des objets différents. Le processus de fabrication devient le fondement de l'œuvre; les compositions résultantes sont un produit à la fois du hasard et de la délibération. Les sculptures et les travaux textiles de l'exposition développent l'intérêt de Boelens pour la trace et le processus. Elles mettent l'accent sur l'acte méthodique de désamorcer ou de déstabiliser, en utilisant un produit chimique médico-légal qui révèle des empreintes latentes sur le matériau. Le transfert de la temporalité et de la pensée en forme matérielle donne lieu à des œuvres situées au seuil de l'abstraction, dans l'inscription d'un instant dans le temps, même fugace.

Les expositions Charlotte Moth: Tout voir en se déplaçant et Gwenneth Boelens: À Odds sont organisées par Henriette Huldisch, conservatrice du Centre des arts visuels du MIT.





ArtCatalyse Expositions internationales

Exposition du 17 février  au 16 avril 2017. MIT List Visual Arts Center, 20 Ames Street, Building E15 - Cambridge, MA 02139 (Etats-Unis d’Amérique). T +1 617 253 4400. Ouverture du mardi au dimanche de 12h à 18h, nocturne le jeudi jusqu’à 20h.









 





 



























 





 











View of Charlotte Moth, Travelogue, Kunstmuseum Liechtenstein. Photo: Stefan Altenburger Photography, Zürich. © Kunstmuseum Liechtenstein.

View of Charlotte Moth, Travelogue, Kunstmuseum Liechtenstein. Photo: Stefan Altenburger Photography, Zürich. © Kunstmuseum Liechtenstein.


Charlotte Moth et Gwenneth Boelens, MIT List Visual Arts Center, Cambridge (USA)

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2017. Tous droits réservés