Archives 2ème semestre 2014

autoimmune

Vohn Gallery, New York (USA)

22.10 - 18.11.2014

Précédent Suivant

English



Communiqué de presse


« L’homme moderne est né dans un hôpital et meurt dans un hôpital, il devrait donc construire sa maison comme une clinique ». Robert Musil


Diagnostic

Nos centres immunologiques scintillants abritent des troubles et pathologies au cœur de leurs rêves bien isolés. Les cliniques d'aujourd'hui ressemblent à des communautés fermées et à des gratte-ciel, un système nerveux global injecté avec un capital de protection disproportionnée dictant qui a une bonne santé, le logement et les droits. Nous avons vu comment cette immunité des profondeurs peut aller terriblement mal : dans les maladies auto-immunes de la cupidité du marché et de la concurrence, et dans les réactions auto-immunes de la planète se rebellant contre ceux qui renforcent l'auto-préservation. Les immunités de la pauvreté et de la nature subordonnée ont toujours été liées ensemble en rendant les cliniques propres des agents pathogènes. Ce qui est nouveau aujourd'hui est l'échelle. Depuis que les troubles auto-immunes économiques et environnementaux se retournent de plus en plus contre tout le monde, les guides pour l'immunité et le confinement ne sont plus une option.


.












© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

autoimmune, Vohn Gallery, New York

Exposition du 22 octobre au 18 novembre 2014. Vohn Gallery, 45 Lispenard Street, Ground Floor, Unit 1W C/O Indira Cesarine – New York, NY 10013 (USA). Ouverture du mardi au vendredi de 10h à 18h, le samedi de 12h à 17h.



 











Mathias Kessler, Ilulissat 011 3, Greenland, 2007. Digital C-print; edition of 6: (2) 100 x 202 cm, (2) 70 x 140 cm, (2) 50 x 100 cm; Diasec, face in mount on 3 mm non-reflective gallery Plexi, Dibond backing and back brace.

Mathias Kessler, Ilulissat 011 3, Greenland, 2007. Digital C-print; edition of 6: (2) 100 x 202 cm, (2) 70 x 140 cm, (2) 50 x 100 cm; Diasec, face in mount on 3 mm non-reflective gallery Plexi, Dibond backing and back brace.


Méthode
Ce complexe auto-immune est partout présent. Il existe un vaste réseau de complicité d'empêtrement écologique, de violence financière, et d’habitudes psycho-sociales qui dysfonctionnement constamment contre leurs utilisateurs. En fonction de votre position et de votre promotion à l'intérieur de ce réseau, vous détenez des niveaux de contamination variés et, à partir desquels deux voies sont possibles : le plaisir cynique et la résignation face à une complicité qui est inévitablement égoïste et dangereuse, ou une complicité en retour sur elle-même en utilisant ses connexions et en la nourrissant de non-violence à la place. Notre devise ne devrait être pas uniquement « connais-toi toi-même » , mais aussi « connais ta complicité ».

Pratique
Les pratiques artistiques de Judith Fegerl, Mathias Kessler et Martin Roth peuvent être situées à l'intérieur de ces préoccupations. Les explorations de Kessler témoignent que les sites de surproduction atteignent des états limites. Avec une complexité formelle et une rigueur dans différents médias, il souligne l'irréversibilité des contraintes culturelles, politiques et industrielles supportées par l'environnement, non pas comme un appel à une escapade romantique ou un ressentiment facile, mais comme une conscience critique de toujours être relié à ce que nous appelons la nature. Ses œuvres les plus récentes sont issues d'une résidence d'artiste dans les Everglades en Floride. Les installations, dessins et sculptures de Fegerl révèlent les fissures, les failles et la connectivité de nos organismes par rapport à des boîtiers et des technologies que nous utilisons pour l'isolation et la conduction. Ses matériaux favoris, comme le latex, le cuivre et l'électricité fonctionnent tous avec les deux processus organiques et synthétiques, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des structures qui maintiennent la vie et la culture. Le travail de Martin Roth est à l'écoute des micro écosystèmes constamment à l'œuvre autour de nous. Dans certains cas, il intègre les processus de croissance de plantes vivantes dans ses installations, tandis que dans d'autres, sa pratique ouvre un véritable espace à un potentiel de collaboration entre les animaux humains et non humains, qui préserve soigneusement les soins éthiques, la responsabilité, et la prospérité inter-espèces.


Les artistes : Judith Fegerl (Austria), Mathias Kessler (Austria/US), Martin Roth (Austria/US)