Archives 1er semestre 2013

Transformisme
John Hansard Gallery, Southampton
(R.U.)

22.01 - 09.03.2013


Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse Eflux


L'exposition Transformisme, qui présente deux nouvelles œuvres de Melanie Jackson et Revital Chen, est produite par The Arts Catalyst. Chacun des artistes, avec ses pratiques distinctes, y développe son intérêt pour la manière dont les concepts et archétypes culturels font interférer la science et la technologie pour créer de nouvelles formes, des œuvres visuelles et des structures.


Alors que l'on développe des outils pour manipuler et concevoir de nouvelles formes et des systèmes de vie, l'exposition se réfère aux enchevêtrements historiques et contemporains entre la nature, la technologie et l'économie, et analyse comment ces relations favorisent l'émergence d'éléments biologiques et artificiels dans de nouvelles œuvres, qu'il s'agisse de sculptures, d'installations ou d'images en mouvement.


The Urpflanze (Part 2) est le second volet des recherches en cours de Melanie Jackson sur la mutabilité et la transformation, parties prenantes du concept de Goethe d'une plante originelle imaginaire, la Urplflanze, qui contiendrait en elle la possibilité de développer toutes les espèces possibles. La science contemporaine imagine également la possibilité de développer ou d'imprimer toutes les formes que l'on peut imaginer, par une refonte des fonctions physiques, chimiques et biologiques considérées comme un substrat  pouvant programmer la vie. Le travail de Melanie Jackson débute au jardin botanique et se poursuit dans le laboratoire, des carrières d'argile au sol d'usine, de l'argile analogique à l'argile numérique, de ses propres pixels animés à l'intérieur de l'écran dans une série d'oeuvres d'images en mouvement et  de sculptures de céramique. Elle a documenté ce travail avec Esther Leslie dans un texte et une publication inédite, The Ur-Phenomenon, qui est diffusé dans le cadre de l'exposition.



Exposition du 22 janvier au 9 mars 2013. John Hansard Gallery, University of Southampton, University Road, Southampton – Hampshire SO17 1BJ (Royaume Uni). Tél. : +44 (à)23 80 59 21 58. Ouverture du mardi au vendredi de 11h à 17h, le samedi de 11h à 16h.




Transformisme, John Hansard Gallery, Southampton

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

A gauche : Revital Cohen, Kingyo Kingdom (capture d’écran), 2012. Photo: Cohen Van Balen. A droite : Melanie Jackson, The Urpflanze (Part 2) (capture, 2012. Production The Arts Catalyst.

A gauche : Revital Cohen, Kingyo Kingdom (capture d’écran), 2012. Photo: Cohen Van Balen. A droite : Melanie Jackson, The Urpflanze (Part 2) (capture d’écran), 2012. Production The Arts Catalyst.


Dans Le royaume de Kingyo (Kingyo Kingdom), Revital Cohen, dont les projets testent souvent les paramètres éthiques de la conception biologique, examine le genre de poissons qui ont été conçus à des fins esthétiques, remettant en question les définitions utilisées pour définir les êtres vivants. Doit-on classer un organisme manipulé dans la catégorie de l'objet, du produit, de l'animal tout court ou de l'animal de compagnie ? Quelles conséquences cela implique-t-il pour nos sentiments et nos comportements ? L'intérêt de Cohen pour les perceptions culturelles et esthétiques de l'animal comme produit l'a conduit au Japon, où des poissons rouges exotiques sont élevés méticuleusement depuis des siècles, en greffant leurs nageoires dorsales ou en sculptant des queues en forme de kimono aux poissons Ranchu. Le Royaume de Kingyo explore cet élevage incomparable réalisé par les spécialistes, les collectionneurs et les amateurs avec des images de la compétition nationale japonaise des poissons rouges, interrogeant la conception et la commercialisation de cette espèce.