Archives 2ème semestre 2014

The Box Project 2014 : Leandro Erlich

MMCA Seoul (Corée)

04.11.2014 - 13.09.2015

Précédent Suivant

Traduction du communiqué de presse E-Flux


Avec pour mission d'entraîner le public dans un propos multiforme et de promouvoir la diversité dans les arts, "Hanjin Shipping The Box Box" produit et soutient les artistes qui ont conçu des prestations artistiques originales sur la scène artistique internationale. Leandro Erlich (né en 1973 en Argentine) a été invité pour l'année 2014 à présenter sa dernière oeuvre, Port de Reflets.













© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

The Box Project 2014 : Leandro Erlich, MMCA Seoul

Exposition du 4 novembre 2014 au 13 septembre 2015. National Museum of Modern and Conteporary Art, 30 Samcheong-ro Jongro-gu – Seoul (Corée). Tél. : +82 2 3701 9500. Ouverture mardi, jeudi, vendredi, dimanche de 10h à 18h, mercredi et dimanche de 10h à 21h.





 











Artiste contemporain de réputation internationale, Leandro Erlich a représenté le Pavillon de l’Argentine à la Biennale de Venise (2001) et obtenu des expositions personnelles dans divers musées prestigieux comme le Museo d'Arte Contemporanea Roma (MACRO), le MoMA PS1, le Musée d’art contemporain du 21e siècle, Kanazawa, entre autres. Il a été présenté au public coréen de la Biennale de Busan (2002), à Séoul Media City (2005), et au Song Eun Art Space (2012), où il a suscité une grande attention de la part des médias et l'intérêt du public.


Port de Réflexions est la plus grande et peut-être la plus ambitieuse installation in situ qu'il ait jamais créée sur l'ensemble de sa carrière artistique. Erlich subvertit l'espace quotidien usuel en un monde fantastique de surprises et de paradoxes en juxtaposant la réalité et l'illusion, le réel et l'irréel, la représentation et l’ambiguïté, édifiant ainsi un vocabulaire original sur sa vision du monde.


Séoul Box est la plus spacieuse (environ 23.4 x 23.4m) et la plus haute (environ 16,6 m) salle du musée, et joue le rôle de navigateur central par laquelle les visiteurs peuvent accéder efficacement aux autres espaces d'exposition. S’intéressant à ces caractéristiques spatiales, Erlich a créé un beau port flottant sans nom où les bateaux accostent et les lampadaires solitaires gardent le port dans lequel les visiteurs peuvent voir le reflet physique des bateaux en suspension dans l'air. En entrant dans le musée par le hall musée, les spectateurs découvrent d'abord cette œuvre au rez de chaussée qui doit instantanément susciter leur curiosité en raison de son ampleur et de son étonnante proposition pour l'imagination.


Voir les doubles physiques avec l'illusion des mouvements liquides flottant dans l'espace éveille un paysage de rêve où les téléspectateurs sont guidés à travers une expérience étrange où le réel et l'irréel, ou le réel et l'illusoire, sont délicieusement réunis dans un environnement surréaliste bien qu’ambiant. Dans le même temps, Port de réflexions provoque une relation physique, culturelle et sociale entre la Corée et l'Argentine, deux pays qui sont géographiquement diamétralement opposés l’un à l’autre, et fait allusion par une extension visuelle aux relations de polarité et d'union de toutes les nations de par le monde entier.


Cette exposition présente également un film qui raconte le projet, sa conception, sa fabrication, son transport, son installation, ainsi qu’une interview de l'artiste.


English




Leandro Erlich, Port of Reflections, 2014. Mixed media.

Leandro Erlich, Port of Reflections, 2014. Mixed media.