Archives 1er semestre 2014

Sous nos yeux - Autres cartographies du Rif

Musée d’art contemporain de Barcelone (Espagne)

24.01 - 18.05.2014


Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse Art agenda


Sous nos Yeux (Before Our Eyes) est un projet curatorial composé de plusieurs expositions, résidences d'artistes, expéditions, rencontres et productions. Sous nos yeux. Autres Cartographies du Rif présente des œuvres récemment produites ou commandées par la Kunsthalle (Mulhouse, France) ou le MACBA, en collaboration avec L'appartement 22 (Rabat, Maroc). Durant l'évolution de Sous nos yeux, des artistes de différentes parties du monde se sont réunis et ont établi un dialogue où le contexte très spécifique des montagnes du Rif est devenu le point de départ de leur travail, offrant ainsi de nouvelles approches à de nombreuses significations et dimensions complexes de la région. Sous nos yeux. Autres Cartographies du Rif investit l'espace d'exposition du MACBA avec des productions réalisées sur place et des documents d'expéditions archivés par L'appartement 22 dans les montagnes du Rif au Maroc depuis 2007.





















Sous nos yeux - Autres cartographies du Rif, Musée d’art contemporain de Barcelone

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2014. Tous droits réservés

Exposition du 24 janvier au 18 mai 2014. Museu d’Art Contemporani de Barcelona (MACBA), Plaça dels Angels, 1 – 08001 Barcelona (Espagne). Tél. : +34 934 12 08 10. Ouverture le lundi et du mercredi au vendredi de 11h à 19h30, le samedi de 10h à 21h, dimanche et jours fériés de 10h à 15h.






Yto Barrada, Maison d'Abdelkrim El Khattabi, 2010–2011. C-print. Courtesy of the artist and Sfeir-Smeler Gallery, Beirut/Hamburg.

Yto Barrada, Maison d'Abdelkrim El Khattabi, 2010–2011. C-print. Courtesy of the artist and Sfeir-Smeler Gallery, Beirut/Hamburg.


Sous nos Yeux explore les vocabulaires artistiques d'un groupe d'artistes identifiés par le commissaire Abdellah Karroum comme la « génération 00 ». D'abord utilisé pour désigner les artistes du Maroc qui partagent une approche commune au tournant du XXIe siècle, l'idée de Karroum de '00' se réfère à la notion de rupture avec l'histoire de l'art linéaire. Il favorise le dialogue de l'art et de l'histoire, plaçant chaque production artistique dans son contexte immédiat et concevant chaque artiste comme un citoyen qui s'interroge sur des idées fondamentales comme le mouvement, la résistance et la liberté dans le monde. Développé en fonction d’un contexte culturel et social spécifique, le concept de la génération 00 est rapidement devenu un prisme pour interpréter des projets sur différents continents, en montrant comment les questions soulevées par la génération 00 de Karroum s'étendent bien au-delà des espaces de l'art et sont actifs au-delà des territoires.


Pour Sous nos yeux. Autres Cartographies du Rif, chaque artiste participant a été invité à produire des œuvres qui visent à remettre en cause les perceptions du visiteur dans son rapport à l'histoire, à ses significations et aux récits qui la construisent par rapport à un contexte très spécifique. L'enjeu n'est pas seulement le sens de l'objet artistique, mais aussi sa relation aux pratiques archivistiques et à son intégration au sein de l'institution muséale. Outre ces oeuvres, Sous nos yeux. Autres Cartographies du Rif présente quelques objets anonymes et réalisés de manière collective utilisés dans le contexte géographique et culturel du Rif au cours du XXe siècle et maintenant. Ces objets, qui ont des qualités esthétiques, mais que les musées considèrent généralement comme des objets d'artisanat plutôt que des œuvres d'art, provoquent en outre des réflexions sur l'objet artistique - et l'art historique -, ce qui soulève les questions suivantes : Qu'est-ce qui définit l'objet artistique ou l’ étude historique de l'objet de l'art? Quels sont les mécanismes et les méthodes qui le rendent culturellement visible, et à qui?

Voici donc quelques pistes: l'oralité, les rituels, les origines des traditions et la façon dont elles sont réécrites afin d'ouvrir vers de nouvelles lectures de l'histoire; la bande dessinée comme un medium qui permet de faire circuler des histoires alternatives à partir de l'officiel ; les nombreux process par lesquels un objet d'art se trouve légitimé; l'archive comme un moyen de stocker sélectivement les événements historiques ; les voies par lesquelles le Maroc a captivé les Européens et les Américains, pour le meilleur ou, trop souvent, pour le pire; les flux migratoires entre l'Afrique et l’Europe ; les lieux où les flux migratoires et les débats se croisent avec les questions de l'éducation et de l'évolution du rôle des femmes dans la société.

Sous nos yeux. Autres Cartographies du Rif est aussi une exploration de la forme de l'exposition, qui vise à relier la production de chaque pièce à un projet artistique plus large qui répond à la manière dont l'artiste est positionné dans le monde d'aujourd'hui. Le quotidien et l'immédiat interagissent avec la longue durée de l'histoire et du lointain, ce qui suggère un présent perpétuellement coupé par un passé dont les termes et les récits se trouvent sous révision constante. L’œuvre d'art, également, est déplacé de son site de production et emmenée vers son lieu d’exposition. De tels mouvements de va-et-prennent forme dans l'espace d'exposition fragmenté lui-même; cette installation non- linéaire, qui relie l'idée d'un livre ouvert à celle d’un labyrinthe architectural, invite le visiteur à ouvrir les nombreuses entrées possibles pour les œuvres elles-mêmes et pour les histoires qu'elles exhument, des histoires qui étaient peut-être toujours devant nos yeux, mais visibles seulement maintenant.

Avec des oeuvres de Mustapha Akrim, Yto Barrada, Gabriella Ciancimino, Shezad Dawood, Ninar Esber, Patricia Esquivias, Brian Gysin, Badr El Hammami, Camille Henrot, Mohamed Larbi Rahali, Grace Ndiritu, Younès Rahmoun, Francesc Ruiz, Oriol Vilanova, productions anonymes et objets d’héritage collectifs.

Exposition organisée et produite par le Musée d'Art Contemporain de Barcelone (MACBA).