Peinture murale de Priscila de Carvalho, Puebla

Peinture murale de Priscila de Carvalho
Puebla (Mexique)

Inauguration le 14 avril 2012













Précédent Suivant



Traduction du communiqué de presse


Xanenetla fut un village construit pour aider à la construction de la cité coloniale de Puebla au Mexique. Elle était très importante dans l'existence de Puebla. Mais, des siècles plus tard, le barrio a été oublié. La première galerie photo montre l'état des maisons non encore "soignées". 2012 constitue la troisième étape du projet artistique Puebal : Mural Ciudad. Il a débuté en 2010 avec pour objectif de retrouver des conditions de vie agréables dans ce quartier oublié et dévalué de Xanenetla, et d'y revitaliser une esthétique urbaine dans la tradition mexicaine du muralisme dans un contexte contemporain apte à nouer des liens entre les habitants et les artistes. Le projet se développe sur 22 façades de maisons, les sites les plus importants se trouvant à proximité de l'église de Sainte-Agnès. Il s'agit d'un travail d'équipe pour lequel cette année cinq collectifs d'artistes et artistes individuels latino-américains ont été invités en résidence afin de peindre des fresques de restauration. Le vernissage de cette troisième étape a eu lieu le 15 avril 2012. L'artiste Priscila de Carvalho a été sélectionnée pour participer à cette expérience et a envoyé deux séries de visuels : ceux des apparences des maisons avant restauration puis celles de son travail sur une large étendue de façades.


Ci-dessous, l'apparence des façades de maisons à restaurer :






































English


Exposition du 7 septembre au 2 novembre 2012. Rio de Janeiro, divers lieux (Brésil).

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés


Expositions internationales en cours

Le nom OiR, "Rio" épelé à l'envers, se réfère précisément à l'idée de penser à la ville d'une autre manière. Le projet vise à relancer et rafraîchir la tradition d'appeler le regard d'un étranger sur le paysage de Rio de Janeiro, initiée lorsque les aventuriers et les explorateurs européens des premières expéditions ont amarré leurs bateaux dans la baie pour tenter d'explorer et de traduire les mystères de ce nouveau territoire. Plus récemment, cette tradition a été reprise dans les essais de penseurs illustres tels que l'anthropologue franco-belge Claude Lévi-Strauss et l'écrivain autrichien Stefan Zweig.

Selon Dantas, l'art public a aussi un aspect social important, car « il rassemble les gens de différentes classes sociales autour d'un concept qui leur redonne la faculté d'ouvrir les yeux à la nouveauté et à leur patrimoine propre, tout en créant des espaces uniques, des lieux de réunion et des points de repère dans la ville. »

Les oeuvres réalisées dans la phase initiale du projet sont inspirées par le thème "Le Milieu", qui, selon les mots du conservateur, se concentre sur « l'espace que nous occupons, ce qui nous unit.. »







Archives 1er semestre 2012

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Le travail et les résidences des artistes dans le quartier de Xanenetla s'accompagne sur place d'ateliers offerts aux habitants et visiteurs, avec des stages de préparation de peinture à base de cactus, de street art, mais aussi concernant la communication sans violence, et la création d'espaces de rencontre conviviaux avec l'invitation de musiciens.