Flash Art Event, Palazzo del Ghiaccio, Milan

Archives 1er semestre 2013

Flash Art Event
Palazzo del Ghiaccio, Milan (Italie)

08 - 10.02.2013


Précédent Suivant

English


Traduction du communiqué de presse


Culture Hotel est un projet lié à l'hospitalité créative. Un véritable lieu mis en place à Naples, qui vise à héberger la créativité de personnes vivant en ville ou de ceux qui la visitent et restent sur place un temps plus ou moins long. Culture Hotel suppose l'idée de vivre l'oeuvre d'art dans sa vie quotidienne à l'intérieur d'une galerie où les espaces d'exposition comportent non seulement des lieux partagés mais aussi la vie privée et intime des visiteurs, en stimulant leur participation culturelle à un niveau sans précédent.


Le bâtiment est situé au 16 de la Via Monteoliveto, au cœur du plus grand centre historique d'Europe qui fait partie du Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1995 pour les raisons suivantes : « Naples est l'une des plus anciennes cités d'Europe, et son tissu urbain contemporain conserve les éléments de son histoire longue et mouvementée. Le tracé de ses rues, la richesse de ses bâtiments historiques datant de différentes époques et son emplacement sur la baie de Naples lui donnent une valeur universelle exceptionnelle sans équivalent, qui a eu une profonde influence dans de nombreuses parties de l'Europe et au-delà. Elle témoigne d'un remarquable échange de connaissances  dans des domaines ou des époques culturelles données, comme le développement de l'architecture ou de la technologie, des arts monumentaux, de la planification urbaine ou de la création paysagère. Il est exemplaire de types de bâtiments, de structures architecturales ou de paysages qui sont le signe d'une période importante de l'humanité ».

Culture Hotel est un projet basé à Naples mais il se déplace aussi. Il participe à l'événement Flash Art du 7 au 10 février à Milan.


Habitat

Ce projet présenté pour le premier Flash Art Event invite 4 artistes pour une résidence dont la recherche serait strictement liée au lieu où ils ont choisi de séjourner et de la développer, qu'il doit influencer irrémédiablement.


Exposition du 8 au 10 février 2013. Palazzo del Ghiaccio, Via Piranesi 14  – Milan (Italie). Entrée libre les 8 et 9 février de 14h à 21h, le dimanche de 12h à 19h.   Informations : www.flashartevent.it.




Flash Art Event, Palazzo del Ghiaccio, Milan

Benny Dröscher vit sur l'île de Samsø au Danemark, où il crée ses peintures fortement influencées par le paysage environnant. « Quand, en vous couchant sur l'herbe, vous observez le ciel et le rapide passage des nuages, votre esprit est surpris par la richesse des détails, des couleurs et des forme, même si cela ne correspond à rien de particulier ». L'artiste suggère une manière d'aborder ses toiles, qui harmonieusement traversent les frontières des genres et des styles de peinture sans aucune préséance sur les autres. Le visiteur est projetée dans une réalité complètement libérée de préjugés et de conditionnements, où le jeu ambigu entre la réalité et la fiction, la référence à des éléments naturels et l'utilisation de citations, participe à l'implication émotionnelle apte à représenter la spiritualité qui imprègne toute son œuvre.


Simon Keenleyside travaille dans la tradition picturale du paysage britannique. Il explore l'environnement familier de l'Essex où il a grandi et vit encore. Dans ses dernières œuvres, s'interrogeant sur la compréhension ontologique des sites tout en accordant la première place au paysage dans son travail, Keenleyside va plus loin dans les nombreuses possibilités offertes par la peinture. En dirigeant ses recherches vers l'abstraction, il découvre de nouveaux détails sur les lieux qu'il connaissait déjà.






Gian Paolo Striano a consacré une partie de son travail à sa ville, Naples. Lors de son exposition « Terre irredente », il a réalisé une exposition-parcours sur son propre territoire : des maisons dévastées ou protégées des membres de la Camora à la mer polluée de la Baie de Naples, à la plage de sable de Bagnoli défigurée par les usines sidérurgiques d'Italsider. Ce sont tous des symboles d'un pays qui a toujours tenté de changer son propre destin sans y parvenir, faute de trouver des solutions efficaces. Son voyage en Chine a également influencé son travail, l'amenant à étudier de nouveaux modèles, matériaux et procédés mentaux auxquels il s'est confronté lors de son récent séjour à Shanghai.




© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Chez Adam Cvijanovic, le lieu est suggéré par les études et les recherches menées par l'artiste sur les vestiges et les ruines typiques du déclin de la culture américaine contemporaine qui – dans la conviction que l'histoire se répète – sont représentées par des ruines datant de la Rome antique, reproduites avec un regard critique, dans leur état actuel d'abandon. Grâce à sa célèbre technique de peinture murable portable, c'est avec des fresques mobiles que l'artiste élargit le rôle de la peinture pour en faire une installation, modifiant le lieu d'exposition pour en faire un nouveau lieu réel qu'il puisse apprécier.