Archives 2ème semestre 2013

Adriana Varejão, Polvo

Victoria Miro Gallery, Londres (R.U.)

16.10 - 09.11.2013


Précédent Suivant

English



Traduction du communiqué de presse art-agenda


Victoria Miro Gallery est heureuse de présenter un nouveau corpus d’oeuvres d’Adriana Varejão pour sa quatrième exposition dans ses espaces. Réputée comme l'une des personnalités artistiques les plus originales de l'art contemporain brésilien, Adriana Varejão pratique diverses disciplines, la peinture, la sculpture, la photographie et l'installation. Ses sources sont nombreuses, englobant l'art baroque, l'histoire, les ruines architecturales, les sciences naturelles et le théâtre.













Exposition du 16 octobre au 9 novembre 2013. Victoria Miro, 16 Wharf Road – London N1 7RW. Tél. : +44 20 7336 8109. Ouverture du mardi au samedi de 10h à 18h.



Adriana Varejão, Polvo, Victoria Miro Gallery, Londres

© ArtCatalyse International / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Adriana Varejão est depuis longtemps fascinée par les thèmes du métissage et de la couleur de la peau, et elle explore ce sujet d'une manière douce dans ce nouveau corpus d’oeuvres. Polvo aborde la notion ambivalente de l'identité interraciale au Brésil, où la race a assumé historiquement une fonction sociale et culturelle.

Le recensement officiel brésilien catégorise les gens en cinq groupes différents en fonction de leur couleur de peau : blanc, noir, rouge, jaune et marron. En 1976, cependant, une enquête auprès des ménages réalisée par l' IBGE (Institut brésilien de géographie et de statistique) a posé la question ouverte « Quelle est votre couleur ? ». Le résultat était de 135 termes distincts dont les significations sont beaucoup plus figuratives que littérales.

Pour Polvo, Adriana Varejão a créé ses propres peintures à l'huile, nommées d’après 33 définitions de couleur de peau prélevées dans l'enquête de 1976. L'artiste a sélectionné quelques-uns des termes les plus exotiques et poétiques, y compris Fogoió (Fox sur le feu rouge), Enxofrada (Sulfure coléreux), Café com Leite (Café au lait), Branquinha (Blanche Neige), Burro-quando-foge (Faon délavé), Cor Firme, Morenão (Big Black Mec), Encerada (Cirée) et Queimada de Sol (Baiser de soleil) .

Varejão présente également une série de onze autoportraits peints dans un style académique en utilisant ces peintures. Les tons de la peau dans les oeuvres prennent diverses nuances de l'obscurité à la lumière.

L'artiste a créé la marque Polvo (Octopus) et un logo pour les peintures intégrant une pieuvre, créature célèbre pour l'utilisation de son encre en défense. L’encre de poulpe contient de la mélanine, la même substance qui donne la couleur aux cheveux et la peau.

L’inspiration initiale de l'artiste pour ces travaux provient de la peinture de castes, un genre du XVIIe et du XVIIIe siècle typique de la Nouvelle-Espagne et particulièrement répandue dans le Mexique colonial. Dans la période post-conquête, les peintures de castes ont cherché à documenter les variétés de mélanges inter-raciaux dans le Nouveau Monde dans une tentative de classer et d'encadrer la diversité raciale et l'hybridité à travers un système de peinture complexe.

Le système de caste développé par les Espagnols coloniaux a aidé à établir et perpétuer une taxinomie hiérarchique rigide basée sur des notions de pureté associée à la blancheur. Le concept est dérivé du latin castus, qui signifie littéralement « garder pur ». Utilisant plus d'une centaine de catégories de métissage, le système des castes a inventorié une large palette de combinaisons de patrimoine blanc, noir, indien et métis. Les personnes considérées comme « racées » ont été reconnues comme faisant partie de la noblesse et ont obtenu une plus grande puissance économique et social. Même à ce stade précoce de l'histoire latino-américaine, les personnes d’héritage noir et métis occupaient les postes les moins favorisés.

Avec Polvo, Adriana Varejão démontre comment la couleur agit comme un langage et un lexique. Ses travaux nous permettent de repenser nos propres systèmes de classification chromatique et les processus sociaux qui s'expriment à travers eux.






Adriana Varejåo, Polvo Oil Colors, 2013. Courtesy the artist and Victoria Miro, London. © Adriana Varejåo.

Adriana Varejåo, Polvo Oil Colors, 2013. Courtesy the artist and Victoria Miro, London. © Adriana Varejåo.